Malaga : un cadeau bienvenu pour Ayoub, atteint d’une maladie rare

27 février 2022 - 06h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

L’Entreprise municipale de transport (EMT) de Malaga a offert trois bons de trente trajets chacun à Bouchra Harrachi, la mère du petit Ayoub, le garçon marocain de deux ans et demi atteint d’une maladie rare depuis sa naissance et qui suit des soins à Malaga, en attendant de subir une opération de greffe de rein.

Miguel Ruiz, le chef de la société EMT, touché par l’histoire d’Ayoub, a décidé de faire ce geste envers Bouchra, sa mère, qui parcourt de longues distances avec ce dernier avant de se rendre à l’hôpital de la mère et de l’enfant de Malaga, fait savoir La Opinion de Malaga.

À lire : Malaga : SOS pour aider Ayoub et sa mère à rentrer au Maroc

Ce geste humanitaire de EMT est un grand soulagement pour la Marocaine qui a reçu les bons mardi dernier et n’a pas manqué de remercier l’entreprise. Grâce à la Confrérie El Rocío qui a pris en charge son voyage aller-retour au Maroc, elle a pu s’envoler le 23 février vers Nador avec son fils pour revoir son mari et ses deux autres enfants, après trois ans de séparation.

À lire : L’Espagne refuse le visa à Ayoub, atteint d’une maladie rare

Bouchra a obtenu un permis de séjour pour rester à Malaga, mais ne peut pas travailler et n’a donc aucune source de revenu. Elle vit avec son fils dans un appartement gracieusement mis à sa disposition par un inconnu donateur et se nourrit grâce à la solidarité de l’association du quartier où elle réside à Malaga.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Santé - Malaga - Enfant - Transport en commun

Aller plus loin

Malaga : SOS pour aider Ayoub et sa mère à rentrer au Maroc

Ayoub Fathi, le garçon marocain de deux ans atteint d’une maladie rare et qui suit un traitement à Malaga, doit se rendre au Maroc avec sa mère, en attendant de subir une...

Grâce à la générosité des donateurs Ayoub et sa maman pourront se rendre au Maroc

La Confrérie El Rocio a accepté de prendre en charge les frais de voyage aller-retour d’Ayoub, le jeune marocain de deux ans atteint d’une maladie rare, et sa mère, Bouchra. Les...

L’Espagne refuse le visa à Ayoub, atteint d’une maladie rare

L’Espagne a refusé d’accorder un visa de séjour à Ayoub, un garçon marocain de deux ans, atteint d’une maladie rare. Sa famille n’a d’autre choix que de demander une...

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Enfants de Dounia Batma : Mohamed Al Turk dénonce une exploitation sur les réseaux sociaux

Mohamed Al Turk, l’ex-mari de Dounia Batma actuellement en détention, reproche à la sœur de l’actrice marocaine, Ibtissam, de chercher à gagner la sympathie des Marocains en publiant des photos de leurs filles, Ghazal et Laila Rose, sur les réseaux...

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.