Grâce à la générosité des donateurs Ayoub et sa maman pourront se rendre au Maroc

21 février 2022 - 07h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

La Confrérie El Rocio a accepté de prendre en charge les frais de voyage aller-retour d’Ayoub, le jeune marocain de deux ans atteint d’une maladie rare, et sa mère, Bouchra. Les deux pourront revoir les autres membres de la famille au Maroc après deux ans de traitement à Malaga.

Bouchra Harrachi, 39 ans, et son fils Ayoub, âgé d’environ 3 ans, pourront se rendre à Nador pour retrouver leurs proches. Ceci, grâce à la générosité de la Confrérie El Rocio qui a répondu à l’appel lancé par l’association Lagunillas Cruz Verde de Malaga pour venir en aide à cette maman et son fils atteint d’une maladie rare.

La Confrérie prendra en charge le vol aller-retour Malaga-Nador-Malaga de Bouchra et Ayoub. Ils quitteront Malaga le 23 février prochain et seront de retour une semaine plus tard, fait savoir La Opinion de Malaga. Bouchra pourra enfin revoir ses deux autres fils et son mari restés au Maroc depuis bientôt trois ans qu’elle est au chevet d’Ayoub à Malaga.

À lire : Malaga : SOS pour aider Ayoub et sa mère à rentrer au Maroc

« Curro López, responsable de l’Association Lagunillas, nous a fait part de la situation et la Confrérie El Rocío a décidé de réaliser le souhait de la mère et de l’enfant de retrouver leurs proches », a déclaré mercredi le frère Javier Martín, précisant que le don de la confrérie permettra à Ayoub de voyager avec un équipement important, puisqu’il a besoin de lait spécial pendant son séjour à Nador.

Quant à Bouchra, elle recevra également un petit geste de la confrérie, car elle est sans moyen de subsistance à Malaga où elle devrait passer encore beaucoup de temps, en attendant l’opération de greffe de rein de son fils, et même après. Bouchra vit dans un appartement offert par un généreux propriétaire anonyme et reçoit de la nourriture grâce à l’Association Lagunillas et à l’ONG de Carranque ASAEC.

Sujets associés : Nador - Santé - Malaga - Enfant

Aller plus loin

Malaga : SOS pour aider Ayoub et sa mère à rentrer au Maroc

Ayoub Fathi, le garçon marocain de deux ans atteint d’une maladie rare et qui suit un traitement à Malaga, doit se rendre au Maroc avec sa mère, en attendant de subir une...

Malaga : un cadeau bienvenu pour Ayoub, atteint d’une maladie rare

L’Entreprise municipale de transport (EMT) de Malaga a offert trois bons de trente trajets chacun à Bouchra Harrachi, la mère du petit Ayoub, le garçon marocain de deux ans et...

L’Espagne refuse le visa à Ayoub, atteint d’une maladie rare

L’Espagne a refusé d’accorder un visa de séjour à Ayoub, un garçon marocain de deux ans, atteint d’une maladie rare. Sa famille n’a d’autre choix que de demander une...

Maroc : les mères célibataires « stigmatisées et marginalisées »

L’association marocaine à but non lucratif et à vocation sociale, 100 % Mamans, forme les mères célibataires — femmes toujours stigmatisées et marginalisées — à devenir des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Jamel Debbouze s’explique sur le choix des prénoms de ses enfants

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze se confie sur sa vie privée et s’explique sur le choix des prénoms de ses deux enfants.

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?