Maroc : les mères célibataires « stigmatisées et marginalisées »

19 mars 2022 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’association marocaine à but non lucratif et à vocation sociale, 100 % Mamans, forme les mères célibataires — femmes toujours stigmatisées et marginalisées — à devenir des techniciennes radio. Bon nombre d’elles ont perdu leur emploi à cause de la crise sanitaire liée au Covid-19.

« Être mère célibataire au Maroc, c’est dur parce qu’on est vraiment marginalisées et discriminées », raconte à DW Akademie Aïcha*, 30 ans. C’est encore pire depuis la pandémie et beaucoup d’entre nous ont perdu des emplois mal payés ». Grâce à un programme de formation proposé par « 100 % Mamans » – une organisation marocaine à but non lucratif (ONG) qui promeut les droits légaux des femmes célibataires et des mères célibataires-, bon nombre de femmes vivant la même situation que Aïcha retrouvent l’espoir.

À lire : Grâce à la générosité des donateurs Ayoub et sa maman pourront se rendre au Maroc

La trentenaire a rejoint l’ONG l’année dernière. Elle a été initiée au montage audio et vidéo et a également suivi une formation en journalisme. « Nous savons que les techniciens sont généralement des hommes, alors je me suis demandé pourquoi je ne devrais pas devenir technicienne moi-même », dit-elle. Fatima* a, elle aussi, bénéficié du programme de formation. Longtemps impliquée dans le projet de radio communautaire « Mères en Ligne » (« Mothers on Air »), elle avait hâte d’acquérir plus de compétences. « Le programme m’a aidée à devenir financièrement indépendante et à travailler dans un domaine que j’aime vraiment », dit-elle.

À lire : Les Marocaines, parmi les plus malheureuses au monde

Fatima avait peur d’être toujours marginalisée, faible et stigmatisée parce qu’au Maroc, les relations sexuelles hors mariage sont illégales et peuvent entraîner des sanctions sévères. Les mères célibataires perdent souvent leurs liens familiaux et leurs emplois. « J’avais peur d’être toujours marginalisée, faible et stigmatisée. Mais je suis devenue plus forte depuis que j’ai rejoint ‘100 % Mamans’ et j’ai acquis une nouvelle perspective », a-t-elle déclaré. Elle dit regarder désormais vers l’avenir et penser à l’avenir de son enfant. « Je veux m’assurer qu’il mène une vie digne et indépendante et que je peux façonner mon propre avenir », a-t-elle ajouté.

*Prénoms d’emprunt

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Emploi - Femme marocaine

Aller plus loin

Maroc : la « réalité amère » des mères célibataires

L’association Insaf poursuit son combat contre la marginalisation et la discrimination des mères célibataires, appelant le législateur à une réforme profonde de la loi.

Mères seules au Maroc : la double peine de la loi et de la « Hchouma »

Au Maroc, il n’est pas aisé d’être une mère célibataire. Ce statut n’est pas admis dans le royaume où les relations hors mariage sont interdites. Toute femme qui se retrouve...

Grâce à la générosité des donateurs Ayoub et sa maman pourront se rendre au Maroc

La Confrérie El Rocio a accepté de prendre en charge les frais de voyage aller-retour d’Ayoub, le jeune marocain de deux ans atteint d’une maladie rare, et sa mère, Bouchra. Les...

Les Marocaines, parmi les plus malheureuses au monde

Le Maroc occupe une place peu enviable sur 80 pays où il fait bon vivre pour les femmes dans le classement mondial du magazine américain, ’’Usa news and world report’’. Les pays...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...