Maroc : les mères célibataires « stigmatisées et marginalisées »

19 mars 2022 - 21h00 - Ecrit par : A.S

L’association marocaine à but non lucratif et à vocation sociale, 100 % Mamans, forme les mères célibataires — femmes toujours stigmatisées et marginalisées — à devenir des techniciennes radio. Bon nombre d’elles ont perdu leur emploi à cause de la crise sanitaire liée au Covid-19.

« Être mère célibataire au Maroc, c’est dur parce qu’on est vraiment marginalisées et discriminées », raconte à DW Akademie Aïcha*, 30 ans. C’est encore pire depuis la pandémie et beaucoup d’entre nous ont perdu des emplois mal payés ». Grâce à un programme de formation proposé par « 100 % Mamans » – une organisation marocaine à but non lucratif (ONG) qui promeut les droits légaux des femmes célibataires et des mères célibataires-, bon nombre de femmes vivant la même situation que Aïcha retrouvent l’espoir.

À lire : Grâce à la générosité des donateurs Ayoub et sa maman pourront se rendre au Maroc

La trentenaire a rejoint l’ONG l’année dernière. Elle a été initiée au montage audio et vidéo et a également suivi une formation en journalisme. « Nous savons que les techniciens sont généralement des hommes, alors je me suis demandé pourquoi je ne devrais pas devenir technicienne moi-même », dit-elle. Fatima* a, elle aussi, bénéficié du programme de formation. Longtemps impliquée dans le projet de radio communautaire « Mères en Ligne » (« Mothers on Air »), elle avait hâte d’acquérir plus de compétences. « Le programme m’a aidée à devenir financièrement indépendante et à travailler dans un domaine que j’aime vraiment », dit-elle.

À lire : Les Marocaines, parmi les plus malheureuses au monde

Fatima avait peur d’être toujours marginalisée, faible et stigmatisée parce qu’au Maroc, les relations sexuelles hors mariage sont illégales et peuvent entraîner des sanctions sévères. Les mères célibataires perdent souvent leurs liens familiaux et leurs emplois. « J’avais peur d’être toujours marginalisée, faible et stigmatisée. Mais je suis devenue plus forte depuis que j’ai rejoint ‘100 % Mamans’ et j’ai acquis une nouvelle perspective », a-t-elle déclaré. Elle dit regarder désormais vers l’avenir et penser à l’avenir de son enfant. « Je veux m’assurer qu’il mène une vie digne et indépendante et que je peux façonner mon propre avenir », a-t-elle ajouté.

*Prénoms d’emprunt

Tags : Femme marocaine - Emploi

Aller plus loin

Grâce à la générosité des donateurs Ayoub et sa maman pourront se rendre au Maroc

La Confrérie El Rocio a accepté de prendre en charge les frais de voyage aller-retour d’Ayoub, le jeune marocain de deux ans atteint d’une maladie rare, et sa mère, Bouchra. Les...

Les Marocaines, parmi les plus malheureuses au monde

Le Maroc occupe une place peu enviable sur 80 pays où il fait bon vivre pour les femmes dans le classement mondial du magazine américain, ’’Usa news and world report’’. Les pays...

Nous vous recommandons

Gazoduc : l’Algérie pourrait renouveler le contrat avec le Maroc

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a affirmé que l’Algérie ne s’est pas encore prononcé formellement sur le renouvellement ou non du contrat du gazoduc reliant l’Espagne et passant par le Maroc.

Nouvel accord commercial pour Royal Air Maroc

Italia Trasporto Aereo (ITA Airways) a annoncé avoir conclu un accord commercial de partage de code avec Royal Air Maroc.

Maroc : 30 ans de prison pour l’auteur de la « boucherie » d’Azrou

La chambre criminelle près la cour d’appel de Meknès a condamné à trente ans de prison ferme, un enseignant pour avoir tué trois membres de sa belle famille.

Fin de cavale pour le frère de Sofiane Hambli, trafiquant de drogue arrêté au Maroc

Les douaniers de Besançon ont arrêté, sur une aire d’autoroute sur l’A36, un trafiquant de drogue présumé en cavale depuis plus 20 ans, qui serait le frère de Sofiane Hambli, baron français de la drogue, interpellé dans une clinique au Maroc fin octobre...

Benslimane : une escoquerie immobilière à 30 millions de dirhams

Le tribunal de première instance d’Ain Sebaa a condamné le président d’une coopérative, son épouse et deux de ses collègues à des peines de prison ferme allant de 2 à 9 ans pour escroquerie et abus de...

Mohamed Katir : « je ne suis pas un athlète marocain, je ne représente pas le Maroc »

Mohamed Katir a décroché son ticket pour la finale du 5 000 mètres aux Jeux Olympiques de Tokyo. L’athlète espagnol d’origine a une nouvelle fois été contraint de justifier sa fidélité à l’Espagne.

Maroc : un « macabre dictionnaire » pour démystifier les tests de la virginité

« Le macabre dictionnaire des tests de virginité » est la dernière publication du Mouvement alternatif des libertés individuelles (MALI) pour dénoncer et condamner les risques de la sacralité, de la virginité féminine et toutes les pratiques cruelles qui...

L’intelligence artificielle prédit le vainqueur de la Coupe d’Afrique

Le Maroc figure parmi les favoris de la 33ᵉ édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2022) dont le coup d’envoi sera donné ce soir au stade d’Olembe de Yaoundé de Cameroun, et pourrait remporter la victoire...

La médina d’Essaouira se refait une beauté

L’ancienne Médina d’Essaouira aura sous peu un nouveau visage. C’est une initiative mise en place grâce au programme complémentaire de réhabilitation et de mise en valeur (2019-2023), dont la convention de partenariat et de financement a été conclue à...

Les raisons du maintien de la fermeture des frontières maritimes marocaines

Quelques semaines après la réouverture de l’espace aérien marocain, les frontières maritimes marocaines demeurent fermées. Un expert évoque les raisons qui expliquent le maintien de cette décision.