Des bourses d’études italiennes pour les étudiants marocains

25 avril 2008 - 23h12 - Monde - Ecrit par : L.A

Le gouvernement italien met à la disposition des étudiants et chercheurs marocains des bourses d’études au titre de l’année académique 2008-2009. Ces bourses concernent différentes branches de formation. Elles s’adressent aux personnes, âgées de moins de 35 ans et ayant une connaissance suffisante de la langue italienne et possédant un diplôme requis.

Le dossier de candidature doit comprendre un formulaire à télécharger sur le site de la direction de la formation des cadres (site), les titres et certificats d’études traduits en langue italienne par un traducteur officiel et légalisés auprès de l’ambassade d’Italie à Rabat ou du consulat général à Casablanca, outre une déclaration (attestation d’équivalence) rédigée par les mêmes bureaux de l’ambassade ou du consulat général, précise le communiqué.

Les dossiers de candidature doivent parvenir à la direction de la formation des cadres avant la date du 9 mai prochain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Bourse - Italie - Education - Formation

Aller plus loin

France : le Conseil constitutionnel rend justice aux étudiants étrangers

La décision très attendue des associations d’étudiants et des syndicats d’enseignants a été entérinée le vendredi 11 octobre avec le principe de la gratuité des études...

Ces articles devraient vous intéresser :

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

L’École 1337 élue 3ᵉ meilleure au monde

L’école « 1337 » de l’Université Mohammed VI Polytechnique, spécialisée dans la formation gratuite en programmation, fait partie des trois meilleures au monde.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.