Brahim Ghali : « Le Maroc cache ses pertes »

19 janvier 2023 - 09h20 - Monde - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, évoque à nouveau la décision de Pedro Sanchez de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, soulignant que ce changement de position « a été une surprise pour tous les Sahraouis ».

« Ce fut une surprise pour tous les Sahraouis. On ne s’y attendait pas. Pour la deuxième fois en moins de 50 ans, l’Espagne nous a trahis. Le peuple sahraoui attendait du gouvernement espagnol qu’il assume sa responsabilité historique, juridique et politique de respecter le droit international et ses obligations en tant que puissance administrante du Sahara Occidental, et de mettre fin à l’occupation marocaine en aidant la communauté internationale à organiser un référendum d’autodétermination », a déclaré Ghali dans un entretien accordé à Público dans le cadre de la célébration du XVIᵉ Congrès du Polisario qui se déroule dans les camps de Tindouf.

À lire : Sahara : Brahim Ghali condamne (encore) le soutien de Pedro Sanchez au Maroc

Selon le responsable sahraoui, le Polisario a été contraint de reprendre les armes en raison des « violations systématiques du cessez-le-feu par l’armée marocaine ». « Le peuple sahraoui n’avait d’autre choix que de prendre les armes et de défendre sa dignité. Prendre les armes est un droit que le droit international confère aux peuples occupés ou colonisés comme le peuple sahraoui. La guerre n’est pas un objectif en tant que tel, mais un moyen pour parvenir à une solution définitive qui garantisse au peuple sahraoui sa dignité et son indépendance », soutient-il, précisant que « le peuple sahraoui est un peuple pacifique qui a coopéré avec la communauté internationale pendant près de 30 ans pour parvenir à une solution pacifique ».

À lire : Sahara : Brahim Ghali condamne la « trahison » de l’Espagne

Malheureusement, déplore Ghali, « depuis 10 ou 12 ans, […] il n’y a aucune perspective de solution en raison de l’obstruction marocaine et de l’incapacité des Nations unies à assumer leur responsabilité. L’enjeu aujourd’hui est de rechercher tous les moyens pour intensifier la lutte armée contre l’armée marocaine et contre le régime marocain ». À la question de savoir si le Polisario craint les attaques par drone de l’armée marocaine, Ghali s’est limité à affirmer qu’ils « s’adaptent à la situation actuelle de la guerre et à ses exigences », soulignant que malgré tout, le Polisario fait aussi des victimes dans le rang de l’armée marocaine.

À lire : Sahara : l’Espagne « va payer cher », selon Brahim Ghali

« Le Maroc cache ses pertes. Il y a des pertes humaines et matérielles. Avec des noms et des prénoms. Si l’armée marocaine et le régime veulent les cacher, c’est leur droit. Mais les familles des morts et des blessés dans les hôpitaux ne peuvent pas se cacher, ce que les Sahraouis, même dans les territoires occupés, observent chaque jour », confie le leader du mouvement indépendantiste. Et de conclure, au sujet du scandale de corruption au parlement européen dans lequel est cité le Maroc : « Nous ne sommes pas surpris. […] Ce scandale de corruption oblige le parlement européen à revoir tous les accords qui sont signés entre l’Union européenne et le Maroc ».

Sujets associés : Polisario - Sahara Marocain - Espagne - Brahim Ghali

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Sahara : Brahim Ghali condamne (encore) le soutien de Pedro Sanchez au Maroc

Le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, a saisi l’occasion de l’ouverture du congrès du mouvement indépendantiste pour dénoncer « une nouvelle fois la décision illégale de Pedro...

Sahara : Brahim Ghali condamne la « trahison » de l’Espagne

Le leader du Front Polisario, Brahim Ghali, réagit après la décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara. Il condamne la « trahison » de Pedro Sanchez...

Sahara : l’Espagne « va payer cher », selon Brahim Ghali

Le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, a déclaré que l’Espagne finira par payer cher son changement de position sur le Sahara, espérant que le chef du Parti populaire (PP),...

Brahim Ghali : l’Espagne a « abandonné » les Sahraouis

Depuis que l’Espagne a revu sa position sur la marocanité du Sahara, c’est la première fois que Brahim Ghali sort de son silence. Dans une interview accordée au quotidien espagnol...

Nous vous recommandons

Polisario

Guergarat : 200 camionneurs lancent un appel de détresse

200 chauffeurs de camions, victimes directes de la fermeture du passage de Guerguerat, ont lancé un appel de détresse aux Nations unies et aux autorités du Maroc et de la Mauritanie. Les Marocains sont bloqués en Mauritanie depuis plus de trois...

« Sebta et Melilla sont historiquement marocaines »

Le président de la commission du Sahara marocain au sein du Parti de la justice et du développement (PJD), Mustapha El Khalfi, reste très critique vis-à-vis de l’Espagne qui jouerait à un jeu flou sur la question du Sahara. Il a déclaré au cours d’une...

Mauritanie : flambée des prix des fruits et légumes à cause de l’impossibilité d’approvisionnement au Maroc

Ces derniers jours, les fruits et légumes sont vendus à prix d’or dans les marchés de Nouakchott. C’est la conséquence de la fermeture depuis trois semaines de l’unique point passage entre la Mauritanie et le Maroc, son plus gros...

Le Polisario veut porter plainte contre Manuel Valls

Le Polisario veut assigner en justice l’ex-premier ministre français, Manuel Valls. Lors d’une émission télévisée, l’ancien candidat à l’élection présidentielle française a vivement critiqué le Polisario, l’accusant d’être « une menace réelle pour la sécurité...

En « guerre » contre le Maroc, le Polisario perd un de ses soutiens

Suite au regain de tensions entre le Maroc et le Polisario, la République Coopérative de Guyana a décidé de retirer sa reconnaissance de la «  République arabe sahraouie démocratique (RASD)  ».

Sahara Marocain

La France « regrette » la création d’un comité du parti LREM au Sahara

Le secrétaire d’État français aux Affaires européennes, Clément Beaune, a déclaré que le gouvernement français regrettait la décision du parti La République en Marche (LREM) d’ouvrir un comité au Sahara.

Sahara : Alexander Ivanko est le nouvel envoyé spécial de l’ONU

Antonio Guterres a enfin trouvé le remplaçant de Horst Köhler. Il s’agit du Russe Alexander Ivanko, qui devient le nouvel envoyé spécial pour le Sahara mais également le chef de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara...

« La décision espagnole est une reconnaissance de facto de la marocanité du Sahara »

La nouvelle position de l’Espagne au sujet de la question du Sahara continue de susciter des commentaires. Un média espagnol estime qu’elle est « une reconnaissance de facto de la souveraineté du Maroc sur le Sahara...

Sahara : Kerry Kennedy appelle Biden à annuler la décision de Trump

Kerry Kennedy, présidente du Centre Robert Kennedy des Droits de l’Homme, proche de la séparatiste Aminatou Haidar, appelle l’actuel président des États-Unis, Joe Biden, à annuler le décret portant la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur...

Un nouveau revers pour l’Algérie dans le dossier du Sahara marocain

L’Algérie s’est lancée à la recherche de soutiens en Afrique australe pour tenter de faire revenir le dossier du Sahara à la compétence de l’Union africaine. Cette tentative de séduction orchestrée par le ministre algérien des Affaires étrangères est vouée à...

Espagne

Du gaz russe acheminé vers le Maroc ?

Depuis juin, l’Espagne achemine du gaz vers le Maroc à travers le Gazoduc Maghreb-Europe (GME). S’agit-il du gaz russe ou algérien ?

Espagne : des entrepreneurs arrêtés pour exploitation de Marocains

La police nationale de Huelva a arrêté deux entrepreneurs agricoles de fruits rouges pour exploitation présumée de migrants marocains. Ils sont aussi accusés de violations des droits des étrangers et...

Opération Marhaba 2020 : Ceuta montre son "désintérêt" pour les MRE

Le gouvernement de Ceuta a expliqué qu’il n’avait aucun "intérêt particulier" à ce que l’Opération Marhaba traverse la ville cette année en raison des risques que pourrait entraîner le passage de milliers de...

Madrid aura les températures actuelles de Marrakech en 2050

En 2050, les températures de Madrid seraient similaires à celles qui sont enregistrées actuellement à Marrakech, selon une étude publiée en 2019 et reprise dans un rapport publié mardi par l’ONU.

Espagne : décès d’un jeune athlète marocain

Hamza Bouazzaoui, jeune athlète d’origine marocaine, est décédé ce mardi des suites d’un accident de circulation survenu à Calahorra dans le nord de l’Espagne.

Brahim Ghali

Les victimes espagnoles du Polisario réclament l’arrestation de Brahim Ghali

L’hospitalisation en Espagne de Brahim Ghali a fait réagir, samedi, les victimes espagnoles des actes de terrorisme perpétrés par le Polisario. À travers un communiqué, ces victimes dénoncent la décision des autorités espagnoles et réclament l’arrestation...

Le plan d’autonomie marocain pour le Sahara arrive au Parlement européen

La députée européenne Dominique Bilde a adressé une question avec demande de réponse écrite au vice-président de la Commission/haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité au sujet du plan d’autonomie marocain et de la...

Le Parti populaire souhaite un rapide rétablissement des relations entre Rabat et Madrid

Préoccupé par les tensions entre le Maroc et l’Espagne, le Parti Populaire (PP) espagnol souhaite que Madrid reprenne « le plus tôt possible » ses relations avec Rabat.

Affaire Brahim Ghali : le début d’une longue crise entre l’Espagne et le Maroc

La crise entre le Maroc et l’Espagne, née après l’accueil de Brahim Ghali dans un hôpital à Logroño, n’est pas près de connaitre son épilogue. Ce dimanche, Arancha González Laya, la ministre espagnole des Affaires étrangères, a indiqué que le leader du...

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.