Sahara : l’Espagne « va payer cher », selon Brahim Ghali

24 mai 2022 - 22h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, a déclaré que l’Espagne finira par payer cher son changement de position sur le Sahara, espérant que le chef du Parti populaire (PP), Alberto Núñez Feijóo, corrigera le tir s’il accède à la Moncloa en 2023.

Brahim Ghali a dénoncé à nouveau la décision de Pedro Sanchez de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, soutenant qu’il s’agit d’une « trahison pure et dure », rappelle El Espanol. « Un jour, vous devrez payer pour cela », a-t-il souligné, ajoutant que les arguments avancés par le gouvernement espagnol pour justifier ce revirement, sont loin de convaincre.

À lire : Sahara : Brahim Ghali condamne la « trahison » de l’Espagne

Le leader sahraoui a assuré que le Polisario a « rompu » ses relations avec l’Espagne et serait disposé à les rétablir si elle revient sur sa décision et soutient le référendum d’autodétermination du peuple sahraoui. Il espère par ailleurs que le leader du Parti populaire (PP), Alberto Núñez Feijóo, trouvera une solution à ce conflit s’il parvient à accéder à la Moncloa l’année prochaine.

À lire : Brahim Ghali : l’Espagne a « abandonné » les Sahraouis

Ghali s’est aussi prononcé sur l’espionnage à l’aide du logiciel Pegasus, des téléphones portables de Pedro Sanchez et des ministres de la Défense et de l’Intérieur, Margarita Robles et Fernando Grande-Marlaska. Selon lui, le Maroc serait derrière ces attaques, et pour cette raison, il estime que l’Exécutif espagnol devrait « rompre les relations » avec le Maroc.

Sujets associés : Espagne - Polisario - Autonomie Sahara - Brahim Ghali

Aller plus loin

Crise Maroc-Espagne : Brahim Ghali « regrette profondément »

Le leader du Front Polisario, Brahim Ghali, dit regretter « profondément » la crise générée par son entrée en Espagne en avril dernier pour des raisons sanitaires. Il dénonce...

Sahara : Brahim Ghali condamne la « trahison » de l’Espagne

Le leader du Front Polisario, Brahim Ghali, réagit après la décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara. Il condamne la « trahison » de Pedro...

Espagne : nouveau rebondissement dans l’affaire Ghali

Le juge en charge de l’affaire Ghali poursuit son enquête sur l’entrée du chef du Polisario en Espagne sous une fausse identité. Il vient de citer à comparaître le numéro deux...

Sahara : le président du Parti populaire promet de faire volte-face

Le président du Parti populaire (PP), Alberto Núñez Feijóo, a rencontré le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, à Rotterdam aux Pays-Bas, en marge du Congrès du Parti...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.