Affaire Ghali : le juge refuse de considérer les rapports du service de renseignement espagnol

27 juin 2022 - 19h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le juge Santiago Pedraz en charge de l’affaire Ghali à la Haute Cour nationale, a rejeté la demande de la défense du chef du Front Polisario de prendre en compte les deux rapports du Centre national de renseignement (CNI) qui prouveraient le caractère « fallacieux » de la plainte pour tortures de Fadel Breica contre Brahim Ghali.

Le juge a rejeté la demande de l’avocat de Brahim Ghali, Manuel Ollé, au motif que ces rapports ne sont pas liés à l’affaire faisant l’objet d’une enquête, ont indiqué des sources judiciaires à Europa Press. Ainsi, le juge s’est aligné sur la position du parquet qui avait déjà exprimé son opposition quant à la prise en compte de ces documents confidentiels dans le cadre d’une enquête judiciaire.

La défense de Ghali insistait pour que ces rapports soient acceptés par le juge dans le cadre de la plainte déposée par l’activiste sahraoui, Fadel Breica, qui accuse le leader du Front Polisario de tortures dans les camps de Tindouf en 2019. Ces rapports, rédigés les 18 mai et 24 juin 2021, en pleine crise diplomatique entre Rabat et Madrid, « prouveraient les motifs fallacieux » de la plainte de Breica.

À lire : Affaire Ghali : le parquet ne veut pas des rapports du service de renseignement espagnol

Selon le rapport du 24 juin 2021, les services de renseignement marocains ont mené « une double stratégie judiciaire et médiatique » afin de harceler Ghali et de « ternir son image dans la presse ». Ceci, en vue de « faire pression sur le gouvernement espagnol » pour qu’il revoie sa position sur le Sahara, a soutenu l’avocat de Ghali, précisant que le rapport mentionne le nom de Fadel Breica en tant qu’agent de renseignement marocain au service de la Direction générale des études et de la documentation (DGED).

À noter que la plainte de Breica contre Ghali est la seule qui n’a pas encore été classée par la Haute cour nationale, celle déposée par l’Association sahraouie pour la défense des droits de l’homme (ASADEDH) pour crimes présumés de génocide ayant été déjà classée sans suite. Du côté du tribunal de Saragosse, le juge Rafael Lasala continue d’enquêter sur l’entrée de Ghali en Espagne, notamment sur le faux passeport qu’il a présenté à son arrivée à l’hôpital de San Pedro de Logroño le 18 avril 2021.

Sujets associés : Brahim Ghali - Torture - Espagne

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Un témoin confirme avoir été torturé sur ordre de Brahim Ghali

L’activiste Ahmed Tarouzi, cité à comparaître mardi dernier, a certifié dans sa déclaration au juge Santiago Pedraz que Brahim Ghali était celui qui donnait les ordres de torture...

Affaire Ghali : le parquet ne veut pas des rapports du service de renseignement espagnol

Le parquet de la Haute cour nationale ne souhaite pas que le Centre national de renseignement (CNI) transmette à la cour une copie des rapports confidentiels sur le Maroc et...

Affaire Ghali : l’enquête reste ouverte encore pour six mois

L’enquête judiciaire sur l’affaire Ghali restera ouverte pendant encore au moins six mois. Ainsi en a décidé le juge d’instruction du tribunal de Saragosse, Rafael Lasala, après le...

Accusé de torture, Brahim Ghali bientôt fixé sur son sort

Le juge de l’Audience nationale, Santiago Pedraz, a annulé la citation à comparaître du dernier témoin dans l’affaire de tortures qu’aurait subies le militant sahraoui Fadel Breica...

Nous vous recommandons

Brahim Ghali

Démenti autour d’une probable audition de Brahim Ghali

Le haut tribunal espagnol de l’Audience nationale a apporté un démenti formel au sujet d’une probable audition de Brahim Ghali, leader du Polisario, admis dans un hôpital de Logroño, non loin de Saragosse, sous le nom d’emprunt de Mohamed Ben Battouche, de...

De nouvelles révélations sur l’évacuation du chef du Polisario en Espagne

De nouvelles révélations ont été faites sur l’évacuation et l’admission d’urgence du secrétaire général du Polisario, Brahim Ghali dans un hôpital de Logroño, non loin de Saragosse, en Espagne le 21 avril...

Affaire Brahim Ghali : Vox demande de « punir » le Maroc

Le parti d’extrême droite Vox a demandé au gouvernement espagnol de sanctionner le Maroc parce qu’il aurait « autorisé l’arrivée de dizaines d’immigrants clandestins » via Ceuta, en réaction à l’accueil par l’Espagne du leader du Polisario, Brahim...

Affaire Brahim Ghali : le Maroc promet des révélations

Fouad Yazough, ambassadeur directeur général des affaires politiques au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’étranger est persuadé que l’affaire Brahim Ghali n’a pas fini de livrer tous ses secrets. Il...

Maroc-Espagne : le roi Felipe VI appelle à l’apaisement des tensions

Le roi Felipe VI s’est prononcé publiquement, pour la première fois, sur la grave crise diplomatique ouverte avec le Maroc depuis bientôt un an. Il lance un appel à l’apaisement.

Torture

Assassinat sauvage de Hilal Makhtout : 13 personnes aux assises

La chambre d’accusation d’Anvers a décidé de renvoyer tous les treize suspects de l’assassinat par torture de Hilal Makhtout (33 ans), d’origine marocaine et résident de Genk, devant la cour d’assises de...

Le calvaire des migrants clandestins marocains en Grèce

Bon nombre de migrants clandestins marocains vivent l’enfer en Grèce, porte d’entrée de l’Europe. Certains sont décédés en détention à cause des tortures subies, tandis que d’autres ont réussi à s’échapper.

Un MRE condamné à 13 ans de prison en France pour agressions sexuelles

Hamza Naoui Khir, un ressortissant marocain, a été jugé mardi dernier par la Cour d’assises du Finistère, à Quimper. Il a été condamné à treize ans de réclusion criminelle et une interdiction définitive du territoire...

Maroc : la mère accusée de torture sur sa fille bientôt fixée sur son sort

La mère accusée d’avoir torturé sa fille pour une affaire d’hygiène sera fixée sur son sort très prochainement. Le procureur du roi près le Tribunal de Larache a décidé de la poursuivre en état de liberté.

Affaire Ghali : le juge prolonge de six mois l’enquête pour tortures

Le juge de la Haute cour nationale, Santiago Pedraz, a prolongé de six mois l’enquête contre le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, accusé de tortures par l’activiste sahraoui de nationalité espagnole, Fadel...

Espagne

Un Marocain recherché par Interpol arrêté Malaga

Trois personnes sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par les autorités marocaines et françaises ont été arrêtées ce lundi 25 avril dans le sud de l’Espagne.

Iberia a rapatrié 200 Espagnols bloqués au Maroc

La compagnie aérienne Iberia a rapatrié ce dimanche, de Casablanca à Madrid, 200 Espagnols bloqués au Maroc après la suspension des vols avec l’Espagne et la France, décrétée 31 mars par les autorités...

3683 migrants de Sebta sont revenus volontairement au Maroc

Plus de 5 mois après l’arrivée illégale dans les enclaves espagnoles, quelque 3683 migrants marocains installés à Sebta ont effectué un retour volontaire au royaume, selon les autorités locales.

Les Marocains, champions de l’achat de biens immobiliers en Espagne

Les Marocains sont les premiers acheteurs de biens immobiliers en Espagne. C’est ce que révèle le dernier bulletin du Conseil général du notariat espagnol.

Espagne : des membres de la « Mocro mafia » néerlandaise arrêtés pour le meurtre d’un Marocain

La « Mocromafia », le groupe criminel marocain basé aux Pays-Bas et dédié au trafic de drogue dans toute l’Europe, a assassiné en janvier dernier à Chiclana (Cadix), Ebrahim Buzhu dit « Le boucher », un Néerlandais d’origine marocaine, membre du réseau. La...