Affaire Ghali : le juge refuse de considérer les rapports du service de renseignement espagnol

27 juin 2022 - 19h40 - Ecrit par : A.P

Le juge Santiago Pedraz en charge de l’affaire Ghali à la Haute Cour nationale, a rejeté la demande de la défense du chef du Front Polisario de prendre en compte les deux rapports du Centre national de renseignement (CNI) qui prouveraient le caractère « fallacieux » de la plainte pour tortures de Fadel Breica contre Brahim Ghali.

Le juge a rejeté la demande de l’avocat de Brahim Ghali, Manuel Ollé, au motif que ces rapports ne sont pas liés à l’affaire faisant l’objet d’une enquête, ont indiqué des sources judiciaires à Europa Press. Ainsi, le juge s’est aligné sur la position du parquet qui avait déjà exprimé son opposition quant à la prise en compte de ces documents confidentiels dans le cadre d’une enquête judiciaire.

La défense de Ghali insistait pour que ces rapports soient acceptés par le juge dans le cadre de la plainte déposée par l’activiste sahraoui, Fadel Breica, qui accuse le leader du Front Polisario de tortures dans les camps de Tindouf en 2019. Ces rapports, rédigés les 18 mai et 24 juin 2021, en pleine crise diplomatique entre Rabat et Madrid, « prouveraient les motifs fallacieux » de la plainte de Breica.

À lire : Affaire Ghali : le parquet ne veut pas des rapports du service de renseignement espagnol

Selon le rapport du 24 juin 2021, les services de renseignement marocains ont mené « une double stratégie judiciaire et médiatique » afin de harceler Ghali et de « ternir son image dans la presse ». Ceci, en vue de « faire pression sur le gouvernement espagnol » pour qu’il revoie sa position sur le Sahara, a soutenu l’avocat de Ghali, précisant que le rapport mentionne le nom de Fadel Breica en tant qu’agent de renseignement marocain au service de la Direction générale des études et de la documentation (DGED).

À noter que la plainte de Breica contre Ghali est la seule qui n’a pas encore été classée par la Haute cour nationale, celle déposée par l’Association sahraouie pour la défense des droits de l’homme (ASADEDH) pour crimes présumés de génocide ayant été déjà classée sans suite. Du côté du tribunal de Saragosse, le juge Rafael Lasala continue d’enquêter sur l’entrée de Ghali en Espagne, notamment sur le faux passeport qu’il a présenté à son arrivée à l’hôpital de San Pedro de Logroño le 18 avril 2021.

Tags : Brahim Ghali - Torture - Espagne

Aller plus loin

Un témoin confirme avoir été torturé sur ordre de Brahim Ghali

L’activiste Ahmed Tarouzi, cité à comparaître mardi dernier, a certifié dans sa déclaration au juge Santiago Pedraz que Brahim Ghali était celui qui donnait les ordres de torture...

Accusé de torture, Brahim Ghali bientôt fixé sur son sort

Le juge de l’Audience nationale, Santiago Pedraz, a annulé la citation à comparaître du dernier témoin dans l’affaire de tortures qu’aurait subies le militant sahraoui Fadel Breica...

Affaire Ghali : le parquet ne veut pas des rapports du service de renseignement espagnol

Le parquet de la Haute cour nationale ne souhaite pas que le Centre national de renseignement (CNI) transmette à la cour une copie des rapports confidentiels sur le Maroc et...

L’avocat de Brahim Ghali veut avoir les preuves de l’implication du Maroc dans les poursuites judiciaires

L’avocat de Brahim Ghali, Manuel Ollé, a demandé à la Haute cour nationale de mettre à sa disposition les deux rapports des services de renseignements espagnols (CNI) de mai et...

Nous vous recommandons

Maroc : les opérateurs du tourisme entre incompréhension, colère et désespoir

Au Maroc, le secteur du tourisme est toujours plombé par le manque de visibilité. Les professionnels ont du mal à comprendre les décisions du gouvernement (de fermer les frontières) qui douchent chaque fois leurs espoirs de pouvoir mener convenablement...

Ryanair propose le vol Perpignan-Agadir à 5 euros

La low cost irlandaise Ryanair propose un vol entre Perpignan (France) et Agadir (Maroc) à 5 euros à compter de ce vendredi 1ᵉʳ avril 2022.

En colère, l’Algérie veut se venger du Maroc

Après l’échec de sa candidature à abriter le siège de l’Agence africaine du médicament (AAM), l’Algérie « promet de se venger » du Maroc. Elle continue d’accuser le lobbying marocain d’être derrière ce revers...

Sahara : Christopher Ross charge à nouveau le Maroc

Après avoir accusé le Maroc d’être à l’origine de son départ de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) en 2017, le diplomate américain Christopher Ross revient à la charge. Il a toujours soutenu le...

France : un air de sahara marocain sur les Pyrénées

Mercredi, la France a été, une nouvelle fois, touchée par une remontée de sable en provenance du Sahara. Ce phénomène a été caractérisé par une teinte orangée sur les Hautes Pyrénées, suscitant l’admiration des...

Bilal Benkhedim dit non au Maroc et choisit l’Algérie

Le joueur Bilal Benkhedim a la particularité de détenir trois nationalités : française, algérienne et Marocaine. Âgé de 20 ans et devant faire son choix pour sa nationalité sportive, il a finalement opté pour...

Pourquoi le Maroc a suspendu les liaisons aériennes ?

La suspension des liaisons aériennes et maritimes décidée par les marocaines serait motivée par le ralentissement observé dans la campagne de vaccination.

Au Maroc, les plaintes contre des responsables gouvernementaux augmentent

Il ressort de la présentation du rapport annuel sur la situation des droits humains au Maroc au titre de l’année 2021, intitulé « les répercussions du Covid-19 sur les catégories vulnérables et les voies de l’effectivité » que les plaintes contre des agences...

Canada : on a coupé la barbe à un homme parce que musulman

Un musulman a été victime d’une agression raciste à Saskatoon, une ville située au centre de la Saskatchewan, au Canada. Vendredi matin aux environs de 5h30, ses agresseurs l’auraient poignardé et battu avant de couper sa...

Maroc : le fisc aux trousses des agriculteurs

Le gouvernement a décidé de traquer les agriculteurs qui ne paient leurs taxes, afin de lutter contre les évasions fiscales dans le secteur agricole.