Affaire Ghali : l’enquête reste ouverte encore pour six mois

7 juin 2022 - 23h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

L’enquête judiciaire sur l’affaire Ghali restera ouverte pendant encore au moins six mois. Ainsi en a décidé le juge d’instruction du tribunal de Saragosse, Rafael Lasala, après le non-lieu provisoire prononcé en ce qui concerne l’ancienne ministre, Arancha González Laya.

Compte tenu de la complexité de cette affaire judiciaire, et comme le prévoit le système juridique espagnol, la procédure sera prolongée de six mois, après le délai normal d’une instruction qui est d’un an. La procédure pénale a été ouverte par le juge Lasala le 31 mai 2021, un mois et demi après l’entrée en Espagne de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, rappelle La Voz de Cadiz.

Dans l’ordonnance en date du 31 mai à laquelle ABC a eu accès, le juge « souligne que deux procédures d’enquête sont en cours : les informations demandées à la délégation du Front Polisario en Espagne d’une part, et la déclaration attendue de Luali Brahim, le fils de Ghali, qui l’a accompagné en Espagne et qui a présenté le faux passeport enregistré à l’hôpital de Logroño, sous la fausse identité de Mohamed Benbatouche, un prétendu ambassadeur algérien à la retraite ».

À lire : Espagne : fin de l’affaire Brahim Ghali

Deux accusations étaient soulevées : dissimulation et falsification de documents. Le juge Lasala avait accentué ses efforts sur la première accusation, cherchant à connaître le responsable qui a autorisé l’entrée du leader sahraoui en Espagne. Les prochains mois seront consacrés à la recherche de nouvelles données pour prouver s’il y a eu falsification ou non de documents officiels dans le cadre de cette affaire et établir des liens éventuels avec un crime de prévarication dont est également accusée Arancha Gonzales Laya.

L’accueil de Ghali en Espagne, négocié par les autorités algériennes et autorisé par les autorités espagnoles, a provoqué une grave et longue crise diplomatique entre l’Espagne et le Maroc, laquelle a pris fin en avril dernier après le soutien de l’Espagne au plan marocain d’autonomie du Sahara.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Brahim Ghali

Aller plus loin

Affaire Ghali : le juge prolonge de six mois l’enquête pour tortures

Le juge de la Haute cour nationale, Santiago Pedraz, a prolongé de six mois l’enquête contre le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, accusé de tortures par l’activiste...

Espagne : Brahim Ghali a bien été admis à l’hôpital sous une fausse identité

La police espagnole, sur ordre du juge en charge de l’affaire Ghali, a interrogé l’employée qui a vérifié l’identité du leader du Front Polisario avant son admission à l’hôpital...

Espagne : fin de l’affaire Brahim Ghali

La justice espagnole a “classé” l’affaire Brahim Ghali du nom du chef du Polisario entré en Espagne le 18 avril 2021, avec une fausse identité portant le nom de Mohamed Ben...

Affaire Ghali : le parquet ne veut pas des rapports du service de renseignement espagnol

Le parquet de la Haute cour nationale ne souhaite pas que le Centre national de renseignement (CNI) transmette à la cour une copie des rapports confidentiels sur le Maroc et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.