Brahim Ghali : l’Espagne a « abandonné » les Sahraouis

4 avril 2022 - 08h20 - Ecrit par : A.S

Depuis que l’Espagne a revu sa position sur la marocanité du Sahara, c’est la première fois que Brahim Ghali sort de son silence. Dans une interview accordée au quotidien espagnol El Mundo, le chef du Front Polisario a accusé l’Espagne d’avoir, une nouvelle fois, abandonné les Sahraouis.

Dans les colonnes du quotidien El Mundo, Brahim Ghali a abordé plusieurs sujets sur lesquels il était très attendu. Par exemple, sur la reconnaissance par l’Espagne du plan d’autonomie du Sahara proposé par le Maroc, il a indiqué que l’Espagne a toujours abandonné le peuple sahraoui à son sort et que sa position actuelle n’est pas une surprise.

À lire : Sahara : l’Espagne prend la voie de la realpolitik selon Sanchez

« Malgré tout, le peuple sahraoui a résisté et continuera à le faire jusqu’à ce qu’il impose ses droits légitimes à l’autodétermination et à l’indépendance », a-t-il déclaré. Brahim Ghali soutient qu’il « n’y a que le Sahara occidental dans le cadre de la légalité internationale ».

À lire :Sahara : changement de position de l’Espagne, et après ?

Interrogé sur son séjour en Espagne, objet de la brouille entre Madrid et Rabat, le chef du Polisario a expliqué qu’il ne lui appartient pas de répondre à cette question. « Une question purement humanitaire qui se mêle aux relations bilatérales entre deux pays », lance-t-il, esquivant ensuite toutes les questions de relance du quotidien.

À lire :Brahim Ghali menace le Maroc

Selon le journal El Mundo, sur la vingtaine de questions qui lui ont été posées, le leader du mouvement indépendantiste sahraoui en a évité plusieurs. L’une des questions esquivées par Brahim Ghali est relative à ce que le Maroc a pu faire pour que l’Espagne fasse un revirement concernant sa position sur le Sahara.

À lire :Ce qu’a déclaré Brahim Ghali au juge en juin dernier

Le chef du Front Polisario a également fait vœu de silence autour de la question liée aux accusations de torture, génocide, assassinat, terrorisme pour lesquelles il a comparu en juin 2021 devant la justice espagnole. La dernière question restée sans réponse concerne la réaction que prévoit le mouvement indépendantiste après le changement de position de l’Espagne sur le Sahara.

À lire :Pedro Sanchez a coordonné l’entrée de Brahim Ghali en Espagne

Le journal souhaitait également savoir si la reconnaissance par l’Espagne du Sahara marocain pouvait entraîner des représailles comme c’était le cas dans les années 70 avec des enlèvements ou des mitraillages de bateaux. Silence radio de la part du leader du Polisario.

Tags : Sahara Occidental - Sahara Marocain - Polisario - Espagne - Brahim Ghali

Aller plus loin

Sahara : changement de position de l’Espagne, et après ?

Le changement de position de l’Espagne sur le Sahara sonne certes la fin de la crise avec le Maroc, mais pas du conflit au Sahara, encore moins de la crise entre l’Algérie et le...

Sahara : l’Espagne « va payer cher », selon Brahim Ghali

Le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, a déclaré que l’Espagne finira par payer cher son changement de position sur le Sahara, espérant que le chef du Parti populaire (PP),...

Sahara : l’Espagne prend la voie de la realpolitik selon Sanchez

Le premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, s’est exprimé à nouveau sur la nouvelle coopération avec le Maroc, affirmant que les relations avec ce dernier, un « voisin et un...

Pedro Sanchez a coordonné l’entrée de Brahim Ghali en Espagne

Le responsable ayant organisé l’arrivée du leader du Polisario dans le pays, Brahim Ghali, est désormais connu. Il s’agit, selon le juge d’instruction Rafael Lassala, de Pedro...

Nous vous recommandons

Plaidoyer auprès de Poutine pour la non-exécution de la condamnation à mort d’un Marocain

Au Maroc, deux ONG ont adressé une correspondance au président de la Russie Vladimir Poutine pour lui demander d’intervenir en faveur de la suspension de l’exécution de la peine de mort prononcée à l’encontre du jeune combattant marocain pro-Ukraine Brahim...

Un Franco-marocain arrêté à Nador pour trafic de drogue

Un Français d’origine marocaine a été arrêté par la Brigade de police de Nador pour son implication dans une affaire de drogue. L’homme était sur le point de prendre un bateau vers un pays étranger.

Maroc-Espagne : la crise actuelle est une crise de confiance

La crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne n’est au fond qu’une crise de confiance qui doit être rapidement surmontée pour permettre aux deux pays, condamnés à coopérer, de faire efficacement face à leurs défis...

Quatre Marocaines parmi les plus puissantes femmes du monde arabe

Quatre Marocaines figurent dans le dernier classement des 50 femmes d’affaires les plus puissantes de la région Moyen-Orient-Afrique du Nord du magazine économique Forbes Middle East.

Le PP demande une réponse ferme du gouvernement aux « attaques » du Maroc

Le Parti populaire (PP) de Melilla a demandé au gouvernement espagnol de répondre fermement au Maroc qui envisage de construire de nouvelles fermes piscicoles sur la route maritime reliant Almería à Melilla, après celle installée dans les eaux...

Maroc : le naufrage d’un bateau emporte une vingtaine de jeunes de Kasba Tadla

Dix-huit jeunes migrants originaires en majorité Kasba Tadla ont péri dans le naufrage de leur embarcation en direction des Îles Canaries, plongeant toute la ville dans le deuil.

Calvaire des migrants marocains bloqués en Algérie

Alors qu’ils voulaient rejoindre la Libye, bon nombre de migrants marocains se retrouvent bloqués dans des centres de rétention en Algérie. Vivant dans des conditions très difficiles, ils demandent aux autorités algériennes d’accéder à leur demande de...

Le Maroc parmi les meilleurs pays où s’installer pour les retraités français

Le Maroc figure dans le top 3 des meilleurs pays où s’installer pour les retraités français. C’est ce qui ressort du classement du journal français Le Figaro.

La Mauritanie renforce sa frontière avec le Sahara

La Mauritanie vient d’installer trois radars de surveillance près de la frontière avec le Sahara, dans la ville de Zouerate, à environ 700 kilomètres au nord de Nouakchott.

L’Algérie continue de livrer du gaz au Maroc

L’Algérie qui a fermé définitivement le robinet du gaz au Maroc en ne renouvelant pas le gazoduc Maghreb-Europe (GME) dont le contrat est venu à expiration le 31 octobre dernier a livré à travers sa compagnie pétrolière, Sonatrach, du gaz de pétrole liquéfié...