Bruxelles : un Marocain perd la vie dans une fusillade

22 mai 2024 - 21h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

Hassan El Bachiri, un jeune homme de 28 ans, a été abattu par erreur dimanche soir au café Al Massirat sur l’avenue de Stalingrad à Bruxelles. Des amis et connaissances pleurent la mort d’un « brave gars ».

Un jeune homme d’Alost a été exécuté par erreur. Dimanche, Hassan El Bachiri, 28 ans, a été mortellement touché à 23 h 12 par deux individus à scooter en terrasse du café Al Massirat sur l’avenue de Stalingrad au croisement avec la rue de la Fontaine à Bruxelles, rapporte La Libre. Dans une vidéo publiée sur certains réseaux sociaux, on voit un homme inerte blessé à la tête en terrasse d’un bar. Une deuxième victime a été touchée à l’épaule. Informés, les policiers arrivent sur les lieux. « À leur arrivée, les agents ont trouvé deux hommes avec des blessures par balle. L’un d’eux était inconscient et grièvement blessé. Selon les premières constatations, deux auteurs sur un scooter auraient ouvert le feu en direction de l’établissement et auraient immédiatement pris la fuite. Les deux victimes ont été transportées à l’hôpital », raconte la commissaire Linda Camarero-Verde, porte-parole de la zone. Elle ajoutera : « a police a immédiatement établi un périmètre d’exclusion et le parquet de Bruxelles a été informé. Le Labo ainsi qu’un expert balistique se rendent sur place. Les circonstances exactes des faits ne sont pas encore claires et font l’objet d’une enquête en cours ».

À lire :Un Marocain tué dans une fusillade dans le sud de l’Espagne

Mardi, des amis et des connaissances ont déposé des fleurs au café Al Massirat sur l’avenue de Stalingrad à Bruxelles et ont rendu hommage à Hassan El Bachiri. « Hassan venait à Bruxelles tous les dimanches pour visiter le marché du Midi », raconte un ami de la famille qui a assisté à la commémoration. Il poursuit : « Ensuite, il buvait un thé ou un café dans le café où il a été abattu. Nous entendons dire qu’il a été une victime par hasard. Ce qui s’est passé est terrible. Hassan était un brave gars. Il était marié depuis juste deux ans dimanche dernier. » Hassan a été effectivement abattu par erreur. Dans une déclaration à un journal, son frère Younes a fait savoir qu’il y avait eu une dispute dans la matinée de dimanche dans le même café. Cette dispute serait donc à l’origine de la fusillade. Information confirmée par des sources policières. « La victime n’avait rien à voir avec la dispute. Il n’avait rien à voir non plus avec la drogue. Il a été abattu par erreur. Les auteurs cherchaient à se venger de cette précédente dispute. » Pour l’heure, le parquet de Bruxelles n’a pas encore communiqué sur l’affaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Bruxelles - Belgique - Homicide - Décès - MRE

Aller plus loin

Marocain abattu devant ses enfants en région parisienne : Où en est l’enquête ?

Les enquêteurs de la brigade criminelle de la police judiciaire de Versailles s’activent pour élucider le meurtre de Moustapha, le Marocain de 57 ans, tué par balle devant ses...

Un Marocain tué dans une fusillade dans le sud de l’Espagne

Un homme d’origine marocaine a été tué dans la nuit de samedi à dimanche à Séville, dans le sud de l’Espagne. On ignore pour l’instant les circonstances exactes de cette...

Imed, 42 ans, abattu par la police à Seneffe (Belgique)

La belle-sœur d’Imed, un père de famille de 42 ans, abattu par la police après une course-poursuite jeudi en fin de matinée à Seneffe, a assisté au meurtre et livre son témoignage.

Italie : un Marocain abattu par des policiers

Armé, criant « Allah Akbar » et menaçant des policiers, un Marocain a été abattu par des policiers près de la ville de Vicence, dans le nord de l’Italie.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

Maroc : l’épineux problème des cimetières

Face à une crise grandissante liée à l’espace des cimetières au Maroc, Ahmed Toufiq, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, a abordé, ce lundi, la problématique devant la Chambre des représentants.

Tranferts records des Marocains du monde

Malgré une conjoncture économique difficile liée à la tension russo-ukrainienne, les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient augmenter de 12,9% cette année pour dépasser les 105 milliards de dirhams, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Décès de l’acteur et réalisateur marocain Mohamed Atifi

Le monde du cinéma marocain est en deuil. L’acteur et réalisateur Mohamed Atifi est décédé jeudi soir des suites d’une longue maladie.

MRE : la détaxe au Maroc, comment ça marche ?

Si vous êtes un Marocain résidant à l’étranger (MRE) en visite au Maroc, vous pouvez prétendre à un remboursement de certains de vos achats. Le dernier guide de la douane marocaine apporte des détails sur ce sujet.

Ayoub, 16 ans : l’impossible deuil après le séisme au Maroc

Ayoub, 16 ans, est l’un des survivants du puissant et dévastateur séisme qui a touché une partie du Maroc dans la nuit du 8 septembre. Il a perdu cinq membres de sa famille dans la catastrophe.

Marhaba 2023 : le grand retour des MRE

Cette année, l’opération Marhaba 2023 dédiée à l’accueil des Marocains résidant à l’étranger coïncide avec l’Aïd Al Adha, donnant encore plus de sens aux retrouvailles. En tout, quelques 3 millions de MRE devraient rentrer au Maroc cet été.

Le deuil persistant de Booder pour son ami Wahid Bouzidi

Près de trois mois après le décès de son ami, l’humoriste franco-marocain Booder rend un nouvel hommage au Franco-algérien Wahid Bouzidi qui lui « manque énormément ».

Douane marocaine : voici le guide des MRE 2023 (à télécharger)

L’Administration des Douanes et impôts indirects a récemment dévoilé son nouveau guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger.

Décès à 24 ans du joueur marocain Oussama Falouh

Admis en soins intensifs suite à un accident de la route qui s’est produit le 11 octobre dernier, Oussama Falouh, joueur du Wydad de Casablanca, est décédé jeudi.