Recherche

Bruxelles : 50 mois de prison pour un policier marocain

© Copyright : DR

23 juin 2020 - 22h00 - Marocains du monde

Un policier schaerbeekois, d’origine marocaine, a écopé de 50 mois de prison avec sursis, pour divulgation de secrets professionnels. Il est également poursuivi par la zone de police de Bruxelles-Nord pour dissimulation de faits.

L’homme de 53 ans entretenait des relations discrètes avec Yassine Attar, le frère du commanditaire des attentats de Paris et de Bruxelles. Plus de 200 contacts ont été répertoriés par les policiers entre septembre 2015 et mars 2016, mais, selon l’enquête, la fuite des données remontait déjà à l’été 2014.

Selon des informations relayées par le site 7sur7, Mohammed S., inspecteur de la zone de police Bruxelles-Nord, profitait de son accès libre aux bases de données de la police pour délivrer des informations confidentielles, notamment les rapports d’enquêtes pour des faits de terrorisme.

Les tribulations de l’inspecteur n’ont pas pris fin malgré l’obtention d’un sursis pour détention préventive pendant 18 mois. Son témoignage (ou plutôt aveu), diffusé par le quotidien La Dernière Heure, sur la bavure policière d’un confrère aurait incité la zone de police à se constituer partie civile pour dissimulation intentionnelle d’informations.

« Si on fait une petite erreur, on essaie de camoufler, ou de se protéger les uns les autres », a-t-il confié au quotidien à propos d’un coéquipier qui fait l’objet d’une procédure judiciaire pour des faits de coups et blessures volontaires sur un particulier.

Mots clés: Attentats terroristes à Paris , Bruxelles , Oussama Atar , Bavure policière

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact