Burkini à Grenoble : le Conseil d’État rendra bientôt son ordonnance

15 juin 2022 - 15h20 - France - Ecrit par : S.A

Le Conseil d’État a examiné mardi 14 juin 2022 le recours de la ville de Grenoble contre la décision du tribunal administratif qui avait suspendu, le 25 mai, l’autorisation du port du burkini dans les piscines et rendra son jugement « dans les meilleurs délais ».

Saisi par Laurent Prévost, préfet de l’Isère, via un déféré laïcité, une nouvelle procédure, incluse dans la loi confortant le respect des principes de la République, « qui permet au préfet de demander la suspension d’un acte d’une collectivité locale jugé contraire au principe de laïcité », le tribunal administratif avait ordonné le 25 mai dernier la suspension de la décision de la municipalité relative à l’usage de maillots de bains de type burkini dans les piscines publiques. Selon les juges, l’article 10 du nouveau règlement des piscines de Grenoble permettrait aux usagers de déroger « à la règle générale d’obligation de porter des tenues ajustées près du corps pour permettre à certains usagers de s’affranchir de cette règle dans un but religieux », et « les auteurs de la délibération litigieuse [avaient] gravement porté atteinte au principe de neutralité du service public ».

À lire : Grenoble : le burkini interdit dans les piscines municipales

Insatisfait, le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle avait fait appel de la suspension devant le Conseil d’Etat. Mardi, les Sages ont examiné le recours de la ville. Au terme de deux heures d’audience, le président a indiqué que l’ordonnance serait rendue « dans les meilleurs délais », rapporte Place Gre’Net. Une déclaration qui souffre de précisions. Présente à l’audience aux côtés notamment de l’édile de la ville et des représentants de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), Marion Augier, avocate de l’Alliance citoyenne — l’association qui milite depuis 2019 pour l’autorisation du port du burkini — et d’autres avocats présents à l’audience, mise sur un rendu du jugement après le deuxième tour des législatives prévues le 19 juin. « Je vois mal le Conseil d’État rendre une décision pendant la campagne des législatives », pronostique-t-elle.

Sujets associés : France - Religion - Grenoble - Islam

Aller plus loin

France : le débat sur le burkini refait-il surface ?

Une élue du Rassemblement national (RN) a publié une affiche de CenterParcs autorisant le burkini que portent les femmes musulmanes à la plage ou à la piscine.

Grenoble : le burkini interdit dans les piscines municipales

La justice a donné raison à la préfecture d’Isère mercredi, en approuvant sa demande d’interdiction du port du burkini dans les piscines municipales.

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré...

Burkini à Grenoble : le Conseil d’État tranche

Après l’examen du recours de la ville de Grenoble contre la décision du tribunal administratif relative à la suspension du nouveau règlement des piscines municipales axé...

Ces articles devraient vous intéresser :

Officiel : l’Aid Al Fitr en France ce vendredi

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient de confirmer la date de l’Aid al Fitr pour ce vendredi 21 avril 2023.

Le stade de Chelsea accueille un « Open Iftar »

Après l’équipe de Blackburn, un club de D2 anglaise, qui avait ouvert ses portes en 2022, pour accueillir la prière de l’Aid Al Fitr pendant le ramadan, c’est au tour de Chelsea, le club de l’international marocain Hakim Ziyech, d’offrir une...

Chaâbane débute mercredi, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1444 de l’hégire correspond au mercredi 22 février 2023, a annoncé hier le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.

Quand débute le ramadan au Maroc ?

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Le Centre international d’astronomie vient de faire ses prédictions.

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Voici la date de début du mois de ramadan au Maroc

L’expert marocain en astronomie, Hicham El Aissaoui vient de prédire la date de début du mois de ramadan 2023 au Maroc.

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.