Caricature du prophète Mohammad : l’enseignant suspendu à Molenbeek saisit le Conseil d’État

15 décembre 2020 - 20h30 - Belgique - Ecrit par : S.A

Suspendu en juin pour avoir montré à ses élèves de cinquième primaire une caricature du prophète Mohammad jugée "obscène", le professeur d’éducation à la citoyenneté de l’école de Molenbeek a décidé de saisir le Conseil d’État.

Mécontent, l’enseignant a décidé de se tourner vers le Conseil d’État dans l’espoir de voir sa mise à pied annuler, relate Le Vif. Son avocat Jean Bourtembourg relèvera qu’il revenait au collège communal de prendre la décision en sa qualité de pouvoir organisateur de l’école communale numéro 11 et non à la directrice du département Éducation de le faire. Il dira également qu’il s’agit d’un "excès de pouvoir" exécuté dans la précipitation.

Lors d’une séance de cours, le professeur suspendu avait montré à ses élèves un dessin réalisé par Coco, caricaturiste pour Charlie Hebdo. On voit dans ce dessin intitulé "Une étoile est née" le prophète Mohammad agenouillé, les fesses à l’air. Ce cours a mis un écolier mal à l’aise qui en avait parlé à sa mère. À son tour, celle-ci avait rapporté les faits à la direction. L’enseignant avait expliqué vouloir ouvrir le débat suite à l’assassinat de Samuel Paty, en France. Il sera suspendu.

La bourgmestre Catherine Moureaux avait tenté de justifier la décision de la commune. Selon elle, elle n’avait rien à voir avec le débat sur le caractère blasphématoire des caricatures mais le côté obscène du dessin. "Personne n’a à montrer à des enfants de 10 ans les organes génitaux de qui que ce soit", avait-elle martelé.

Sujets associés : Belgique - Education - Molenbeek

Aller plus loin

Charlie Hebdo persiste et republie les caricatures du prophète Mohammad

Alors que le procès des attentats de janvier 2015 s’ouvre ce mercredi 2 septembre, Charlie Hebdo a republié les caricatures du prophète Mohammad qui avaient fait polémique....

Belgique : le professeur suspendu pour une caricature du prophète Mohammed réintégré

Le professeur d’éducation à la citoyenneté suspendu pour avoir montré à des élèves de 10 ans, une caricature du prophète Mohammad nu a été réintégré, jeudi dernier, a annoncé le...

Maroc : les imams sommés de ne pas évoquer les caricatures du prophète

Le conseil supérieur des Oulémas (CSO) sera intransigeant. Tous les prêches des prédicateurs et des imams de ce vendredi doivent éviter toute allusion aux caricatures du...

Caricatures : «  On n’est pas obligé, d’insulter les gens pour défendre la liberté d’expression  »

Le philosophe et homme politique Luc Ferry s’est invité dans le débat qui agite la France depuis l’assassinat du professeur Samuel Paty. Selon l’ancien ministre, s’il lui était...

Ces articles devraient vous intéresser :

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Un nouveau campus pour 2000 étudiants à Rabat

Le Groupe OCP a annoncé avoir obtenu le soutien de l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), organisme du groupe de la Banque mondiale, pour la garantie des prêts finançant un nouveau campus UM6P à Rabat.

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Ihssane Hadir remporte le concours de lecture arabe du Maroc

Les rideaux sont tombés sur la 6ᵉ édition de l’Arab Reading Challenge au Maroc, avec le sacre d’Ihssane Hadir. Elle battu plus d’un million d’élèves marocains qui ont participé à ce concours national.

Maroc : voici le calendrier scolaire et des examens

Le calendrier de l’année scolaire 2022-2023 pour l’enseignement primaire, collégial, secondaire et le brevet de technicien supérieur (BTS) a été publié, par le ministère en charge de l’Éducation. En voici le détail.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.