Casablanca en colère contre Alsa

31 août 2023 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

La wilaya de la région de Casablanca-Settat a annoncé avoir échangé avec les responsables de la société Alsa qui a récemment intégré le drapeau du Polisario dans le système wifi à bord de ses bus.

Les autorités locales ont cherché à comprendre les raisons qui ont conduit la société Alsa à prendre une telle décision. La maire de Casablanca a tenu lundi une réunion d’urgence avec des représentants de Casa Transports et de la société Alsa pour avoir plus de précisions sur cette affaire qui suscite une vive polémique, indique un communiqué de la wilaya diffusé mercredi.

L’incident est dû à « une faille technique », ont assuré les représentants d’Alsa, expliquant que « cette plateforme est gérée par une entreprise tierce » et que des instructions ont été données pour une correction rapide de « cette erreur dès qu’elle a été portée à sa connaissance ». Pour éviter que de telles erreurs ne se reproduisent, la wilaya de Casablanca et l’autorité en charge des transports urbains, ont demandé la résiliation du contrat du prestataire d’Alsa, responsable de cette plateforme wifi.

À lire : Les passagers d’un bus Aix-Marseille contraints d’écouter des versets du Coran

Tout en présentant leurs excuses pour cette « erreur involontaire », les représentants d’Alsa ont pris l’engagement de résilier le contrat avec l’entreprise concernée et de respecter l’intégrité territoriale du royaume ainsi que ses principes et valeurs. La réunion a aussi permis « d’examiner les moyens de suivre les activités de l’entreprise et de communiquer et informer les autorités sur tout ce qui pourrait affecter les intérêts nationaux et le service de transport urbain par bus ».

Pour rappel, le drapeau du Polisario a été inséré dans la liste des drapeaux disponibles sur la plateforme d’Alsa, sous la mention Western Sahara. Les passagers doivent appuyer sur le drapeau de leur choix pour accéder au réseau wifi gratuitement. Une option payante pour le haut débit est aussi disponible.

Sujets associés : Casablanca - Polisario - Sahara Marocain - Transport en commun - Alsa

Aller plus loin

Marrakech : le projet de bus à haut niveau de service avance

À Marrakech, la société Bus City Motajadida fait avancer son projet des bus à haut niveau de service (BHNS). Elle a confié les études de l’avant-projet sommaire des lignes T01,...

Les passagers d’un bus Aix-Marseille contraints d’écouter des versets du Coran

La Métropole Aix-Marseille-Provence a ouvert une enquête à la suite de l’imposition par un chauffeur de bus de la diffusion des versets du Coran à plein volume pendant toute la...

Casablanca présente son nouveau busway au public

La ville de Casablanca se dote d’une nouvelle flotte de busway de dernière génération, dont le modèle a été officiellement dévoilé jeudi par les autorités de la ville.

L’Espagne vient recruter des chauffeurs de bus ... au Maroc

Faute de main-d’œuvre qualifiée en Espagne, Alsa veut recruter des chauffeurs au Maroc.

Ces articles devraient vous intéresser :

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Maroc : Laftit veut mettre fin à « l’héritage » des agréments de taxis

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a décidé d’encadrer le transfert des agréments des taxis. De nouvelles conditions ont été ainsi définies.

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Réaction du Polisario au discours du roi Mohammed VI

Le Polisario a réagi au discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la révolution du roi et du peuple, notamment les passages sur le Sahara.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.