Casablanca : escroquerie aux faux contrats de travail en Espagne

2 septembre 2021 - 09h40 - Espagne - Ecrit par : G.A

Des jeunes casablancais se sont fait escroquer par une bande criminelle maroco-espagnole qui leur délivrait des contrats de travail falsifiés. Alors que la justice tarde à se prononcer sur l’affaire, les mis en cause ont déjà pris la fuite.

Sévissant depuis des années, cette bande criminelle hispano-marocaine a déjà fait de nombreuses victimes, explique le journal Assabah. les suspects fournissaient à leurs victimes des contrats de travail falsifiés via des sociétés fictives, pour ensuite transférer les montants perçus à l’étranger après les avoir convertis en devises sur le marché noir.

À lire  : Immigration au Canada : les étudiants marocains arnaqués par de faux cabinets

Le réseau est bien structuré tant au Maroc qu’en Espagne. Les documents falsifiés sont délivrés contre la somme de 50 000 dirhams par contrat. Les arnaqueurs auraient perçu des dizaines de milliers de dirhams sans être inquiétés, malgré le dépôt de plusieurs plaintes auprès du tribunal de première instance d’Ain Sebaa.

À lire : Maroc : 8 arrestations pour piratage, escroquerie et chantage

Impossible pour l’instant de mettre la main sur les membres du réseau. Et comme si cela ne suffisait pas, certaines parties font pression pour que l’enquête n’aboutisse jamais. Pour cela, tous les moyens sont bons. Certaines victimes ont dénoncé la disparition de preuves contenues dans les dossiers déférés devant le parquet général. Autant de failles qui ont permis aux membres de cette bande criminelle de disparaître dans la nature laissant derrière eux de nombreuses personnes escroquées et des espoirs déçus.

Sujets associés : Espagne - Casablanca - Arnaque - Escroquerie - Plainte

Aller plus loin

Jusqu’à 100 000 dirhams pour des faux contrats de travail à l’étranger

Accusés d’avoir fourni de faux contrats de travail dans des pays étrangers en contrepartie de fortes sommes d’argent, la directrice d’une agence de voyage et ses complices ont...

Béni Mellal : deux policiers poursuivis pour association de malfaiteurs

Le Bureau national de lutte contre les crimes économiques et financiers relevant de la Brigade Nationale de la Police Judiciaire (BNPJ) a déféré mardi devant la Cour d’appel de...

Immigration au Canada : les étudiants marocains arnaqués par de faux cabinets

Les étudiants marocains sont ciblés par de faux cabinets d’immigration qui leur proposent de vivre et d’étudier au Canada contre le payement d’un montant de 50 000 dirhams. Mais...

El Jadida : un faux architecte condamné à 4 ans de prison ferme

Le tribunal de première instance d’El Jadida a condamné un escroc qui se faisait passer pour un architecte et son complice à quatre ans de prison ferme et six mois avec sursis...

Ces articles devraient vous intéresser :