Immigration au Canada : les étudiants marocains arnaqués par de faux cabinets

13 avril 2021 - 15h20 - Monde - Ecrit par : G.A

Les étudiants marocains sont ciblés par de faux cabinets d’immigration qui leur proposent de vivre et d’étudier au Canada contre le payement d’un montant de 50 000 dirhams. Mais en réalité, c’est une arnaque bien montée qui cible les étudiants et leurs parents.

Tout est mis en œuvre par ces faux conseillers juridiques en service dans des faux cabinets d’immigration. Par désir d’étudier hors du Maroc, plusieurs étudiants se font escroquer avant de se rendre compte qu’ils n’ont aucune chance de se rendre au Canada, en tout cas, pas de si tôt. Le quotidien Assabah rapporte que le père d’un étudiant a failli être arnaqué par un inconnu qui s’est présenté comme un conseiller juridique résidant à Rabat. Le faux intermédiaire lui a fait savoir qu’il pouvait faciliter l’immigration de son fils au Canada en échange des fameux 50 000 dirhams.

N’eut été la vigilance de ce père de famille, l’arnaqueur aurait réussi son coup, puisque pour le convaincre, il lui a indiqué qu’il a déjà réussi à faire voyager de nombreux étudiants, même pendant la crise sanitaire. Trop beau pour être vrai s’est dit l’homme en décidant de contacter l’ambassade canadienne qui lui a révélé qu’elle n’est pas au courant de ce flux migratoire. Mieux encore, le père s’est adressé à des cabinets officiels d’immigration qui lui ont fait savoir qu’ils ignorent l’existence d’un accord sur ce sujet.

Il a été informé par d’autres sources qu’il existe des professionnels de l’arnaque qui approchent des dizaines d’étudiants attirés par les annonces sur les réseaux sociaux, à Rabat, Casablanca et d’autres villes. Ils mettent en avant que la politique d’immigration du Canada accorde un intérêt particulier aux ressortissants marocains, surtout ceux qui maîtrisent la langue française. C’est pour éviter ces genres d’escroquerie que, de temps en temps, le ministère de l’immigration canadien rappelle aux candidats que la seule voie d’immigration passe par son site officiel.

Sujets associés : Canada - Etudiants - Immigration - Arnaque - Escroquerie

Aller plus loin

Faux diplomates, vrais arnaqueurs

La police judiciaire est activement à la recherche de faux diplomates qui ont fait de nombreuses victimes à Tétouan. Leur mode opératoire, arnaquer des hommes d’affaires sur les...

Immigration au Canada : le calvaire d’un infirmier marocain formé pour combattre le Covid-19

Depuis 2018, Alae Eddine Chtiha, 31 ans, infirmier anesthésiste, formé pour lutter contre le Covid-19, est en attente des documents pour immigrer au Québec. Avec la survenue...

Arnaque au visa : des Marocains épinglés

Un nombre important d’étudiants marocains se sont inscrits en pharmacie à l’université de Salamanque, sans comprendre l’espagnol. Leur objectif, avoir les papiers nécessaires...

Des Marocains victimes d’arnaque aux faux contrats en Allemagne

De nombreux jeunes marocains désireux d’émigrer en Allemagne se sont fait arnaquer par des escrocs qui se font passer pour des courtiers à qui ils ont remis d’importantes sommes...

Ces articles devraient vous intéresser :

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

« La question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc »

Emmanuel Dupuy, président de l’Institut prospective et sécurité en Europe affirme que la question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc qui a adopté une nouvelle stratégie face à l’Europe.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.