Casablanca : fermeture du bureau de médiation offrant du travail en Israël

25 août 2022 - 15h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le bureau de médiation censé trouver des opportunités d’emploi aux jeunes marocains en Israël, n’est plus fonctionnel. Quelques jours après son ouverture, il a été fermé par les autorités locales.

A peine ouvert, le bureau a connu une grande affluence. Des jeunes sont venus de toutes les régions du Maroc dans l’espoir de se faire embaucher. Mais contre toute attente, les autorités locales, appuyées par des éléments de la sûreté nationale à Casablanca, ont entamé mercredi le processus de fermeture du bureau.

À lire : Quelque 15  000 travailleurs marocains attendus en Israël

Dans un communiqué, le bureau de liaison israélien à Rabat a démenti tout « lien avec le soi-disant bureau de médiation qui offre des opportunités d’emploi en Israël, ou avec tout bureau qui prétend délivrer des visas de travail pour Israël ».

À lire : Israël en quête d’infirmiers marocains

Et de préciser qu’à l’heure actuelle, « les visas de travail délivrés aux Marocains pour se rendre en Israël sont spécialement organisés par des sociétés israéliennes qui effectuent toutes les démarches auprès du ministère israélien de l’Intérieur ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Israël - Emploi

Aller plus loin

Maroc : bientôt la construction de cinq établissements hospitaliers par des Israéliens

Le Maroc et Israël ont signé jeudi matin à Rabat, un protocole d’accord pour la construction de plusieurs établissements hospitaliers. Le projet sera mené par le groupe...

Israël en quête d’infirmiers marocains

Israël fait face à une pénurie du personnel infirmier et veut recruter des infirmiers marocains. La ministre israélienne de l’Intérieur, Ayelet Shaked fait savoir que des...

Quelque 15  000 travailleurs marocains attendus en Israël

Afin de pallier sa pénurie de main d’œuvre, Israël envisage de lancer un programme pilote qui accueillerait des travailleurs marocains, dont 15 000 spécialisés dans le bâtiment.

Le personnel infirmier marocain demandé en Israël

Pour faciliter l’insertion professionnelle du personnel paramédical marocain en Israël, le ministre de l’Intérieur israélien, Aryeh Dery, et son homologue marocain, Abdelouafi...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Trop de centres commerciaux ?

Au Maroc, la multiplication des malls soulève des inquiétudes. Les fermetures de plusieurs franchises enregistrées ces derniers temps amènent à s’interroger sur la viabilité de ce modèle commercial.

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

La stratégie du Maroc pour s’imposer dans la sous-traitance aéronautique

Depuis 25 ans, le Maroc travaille à s’imposer dans la sous-traitance aéronautique mondiale. Quelle stratégie a-t-il défini pour atteindre son objectif ?

Royal Air Maroc recrute

Royal Air Maroc (RAM) a lancé via sa filiale Atlas multi services (AMS), une opération de recrutement de personnel navigant commercial au Maroc. Le dernier délai de l’appel à candidatures est fixé au 1ᵉʳ décembre prochain.

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.

Statut d’auto-entrepreneur au Maroc : après l’euphorie, le flop ?

Lancé en 2015, le statut auto-entrepreneurs semble ne plus être une solution à l’informel et au chômage. Le bilan en est la parfaite illustration.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.