Recherche

Casablanca : la police administrative maintient la pression pour libérer l’espace public

© Copyright : DR

13 janvier 2020 - 18h20 - Economie

Les agents de la police administrative poursuivent sans relâche les opérations de libération de l’espace public à Casablanca. Ils ont effectué, la semaine écoulée, une descente inopinée à Lissasfa.

A l’occasion, les agents de la police administrative ont procédé à la démolition de plus de 70 terrasses de cafés, restaurants et commerces divers dans ce quartier où l’occupation de l’espace public semble la chose la mieux partagée, rapporte L’Economiste. Après l’étape de Lissasfa, ils mettront le cap sur les arrondissements d’Anfa, de Sidi Belyout et de Maârif.

La police administrative conduit ces opérations trois jours par semaine (mardi, mercredi et jeudi). Elle détruit en moyenne une soixantaine de terrasses par jour. En tout, plus de 300 cafés ont été démolis depuis le lancement de ces opérations.

Certains établissements occupent l’espace public sans payer les redevances tandis que d’autres exercent sans autorisation. Environ 2 000 ou 3 000 établissements sont autorisés à exercer sur les 22 000 recensés à Casablanca.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact