Un centre culturel musulman de Rennes couvert de tags islamophobes, une enquête ouverte

12 avril 2021 - 06h40 - Monde - Ecrit par : S.A

À la veille du mois de ramadan, des tags islamophobes ont été découverts, dimanche 11 avril, sur les murs extérieurs du centre culturel islamique Avicenne de Rennes. Le parquet a ouvert une enquête pour « dégradations à raison de l’appartenance à une religion ».

« Non à l’islamisation », « Mahomet prophète pédophile », « l’immigration tue », « les croisades reprendront », « catholicisme religion d’État » ou encore « EELV = Traîtres ». Ce sont les tags islamophobes inscrits sur les murs et les vitres du centre culturel Avicenne dans le quartier Villejean à Rennes (Ille-et-Vilaine) dimanche. Le gardien et les fidèles ont fait cette découverte vers 6 heures, lors de la prière du matin. « A deux jours du mois de Ramadan, les fidèles retrouvent leur mosquée taguée avec des phrases obscènes. […] Nous sommes les enfants de la République et nous retrouvons avec la haine la violence et la barbarie », a déploré auprès de l’AFP Mohammed Zaidouni, président du conseil régional du culte musulman.

Le parquet de Rennes a ouvert une enquête pour « dégradations à raison de l’appartenance à une religion ». La sûreté départementale de Rennes est chargée de la mener. Les auteurs de ces tags islmaphobes encourent quatre ans de prison et 30 000 euros d’amende. « Le parquet de Rennes […] portera une attention toute particulière à l’enquête tendant à identifier et sanctionner le ou les auteurs de ces faits », a assuré le procureur de Rennes, Philippe Astruc dans un communiqué. Il s’agit, selon lui, des faits qui « portent une atteinte symbolique grave » et « viennent troubler l’exercice paisible du culte ».

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est rendu, en fin de journée, au centre musulman de Rennes (Ille-et-Vilaine). « Il y a manifestement ici une minorité d’extrémistes qui ne représente en rien l’immense majorité des Français. La République protège tous ses enfants et notamment ses enfants musulmans », a-t-il déclaré, ajoutant que ces inscriptions «  immondes  » sont « des insultes aux musulmans français, des insultes à la France ». «  Tout lieu de culte, tout lieu d’inspiration religieuse est le bienvenu dans notre pays », a-t-il martelé.

Dans un tweet, la maire socialiste de Rennes, Nathalie Appéré a dénoncé des «  actes  » qui « n’ont pas leur place en France, ils n’ont pas leur place à Rennes. Tout mon soutien aux Rennais et particulièrement aux fidèles choqués par ces actes indignes ». « Faire le lit des haines ne produit que plus de haine », a dénoncé Sandra Régol, numéro deux d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV). Ces faits sont « le résultat d’une ambiance détestable produite par certains », a estimé pour sa part le député de La France Insoumise (LFI), Alexis Corbière.

« L’histoire récente nous apprend que les débats enflammés autour de l’islam ont souvent été accompagnés d’une recrudescence d’actes antimusulmans », a déclaré Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) dans un communiqué. « Force est de constater que certains débats autour du projet de loi de lutte contre “les séparatismes” ont malheureusement servi de tribunes pour des haineux de tous bords », ajoute-t-il. « Il y a actuellement un climat antimusulmans en France que nous dénonçons avec force. Malheureusement, les déclarations de certains hommes politiques ne font qu’attiser ce climat », a déploré Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national de lutte contre l’islamophobie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Rennes - Ramadan 2024 - Islamophobie - Islam

Aller plus loin

Beaucaire : une mosquée recouverte de tags racistes et menaçants

La porte de la salle de prière de la mosquée Al Salam à Beaucaire, dans le Gard, a été recouverte, dans la nuit de samedi à dimanche, de tags racistes et haineux. Une enquête a...

Des tags islamophobes découverts sur le chantier d’une mosquée à Strasbourg

Un tag islamophobe a été découvert, lundi 22 février, sur une palissade en tôle entourant le chantier de la mosquée Eyyûb Sultan, dans le quartier de la Meinau à Strasbourg....

Mosquée dégradée et tags islamophobes en Isrère : une enquête ouverte

Des tags islamophobes et des dégradations ont été commis en début de semaine sur une salle de prière de La Mure, en Isère. Une enquête a été ouverte.

Des tags racistes au Centre musulman Avicenne à Rennes

Le Centre culturel islamique Avicenne à Rennes a été une nouvelle fois la cible de tags racistes dans la nuit de jeudi à vendredi. Ce nouvel acte qui intervient en plein mois de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Al Aoula : voici les nouveautés du Ramadan 2023

Cette année encore, la chaine de télévision marocaine Al Aoula a concocté un programme riche et varié afin d’accompagner ses téléspectateurs durant le mois de Ramadan. La nouvelle grille a été publiée à quelques jours du début du jeûne au Maroc.

Maroc : les sites pour adultes cartonnent pendant le ramadan

Les Marocains sont friands des sites pour adultes pendant ce mois de ramadan. À quel moment visitent-ils ces sites ?

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

"Tramdena" ou "mramden", phénomène du Ramadan au Maroc

Pendant les heures de jeûne du Ramadan, les bagarres font fureur dans les rues du Maroc. Cette année, cela a même dégénéré en meurtre dans certaines régions du pays. Ce phénomène est connu au Maroc sous le nom de "Tramdena". Quelqu’un de "mramden", est...

Le Maroc débutera le ramadan le mardi 12 mars

Le mois de Ramadan débutera bel et bien mardi 12 mars 2024 au Maroc. Le ministère des Habous et des Affaires islamiques l’a annoncé ce dimanche 10 mars, après l’observation du croissant lunaire.

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Aid Al Fitr au Maroc : mercredi ou jeudi ?

Les calculs astronomiques prévoient la célébration de l’Aïd Al fitr au Maroc le mercredi 10 avril 2024, comme de nombreux pays arabes et européens, mais l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses...

Quand débute le ramadan au Maroc ?

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques va annoncer courant la semaine prochaine, la date de l’observation du croissant lunaire au Maroc, prévue le dimanche 29 Chaabane 1445 H après le coucher du soleil, correspondant au 10 mars 2024. Ainsi,...