Essaouira : les chèvres maltraitées pour plaire aux touristes ?

25 avril 2019 - 14h20 - Ecrit par : A.S

Une enquête d’un photographe environnementaliste britannique à Essaouira concernant les chèvres perchées dans les arganiers vient d’être reprise par une ribambelle de médias occidentaux, offusqués par l’arnaque touristique présumée des acteurs touristiques et des fermiers de la région.

Paris Match écrit à ce sujet : « Le phénomène est connu depuis des années, attirant des milliers de touristes sur les terres arides d’Essaouira. Perchées sur leurs branches d’arganiers, les chèvres perchées sont devenues les stars du sud-ouest marocain, participant – malgré elles – à une vaste opération d’arnaque touristique ». Et ce n’est pas le seul média qui en parle : The Independent, The Daily Mail, The Sun, The Telegraph… A n’en plus finir ! Les chèvres perchées ont rendu chèvre.

Derrière cette croisade, une enquête d’un photographe britannique, Aaron Gekoski, âgé de 38 ans, ayant révélé que ces animaux sont amenés chaque jour dans les arbres par les agriculteurs et ramenés chez eux la nuit.

Gekoski affirme : « Après avoir constaté l’intérêt des touristes pour ces arbres à chèvres, certains agriculteurs opportunistes ont décidé de manipuler la situation à des fins lucratives ». En outre, le même photographe déclare : « J’ai entendu dire qu’ils faisaient même venir des chèvres d’autres régions, qu’ils construisaient des plates-formes dans les arbres et qu’ils se mettaient à cajoler les bêtes pour attirer toujours plus de touristes, avides de selfies ».

Mais là où ça devient dramatique, c’est lorsque Gekoski parle des chèvres elles-mêmes, selon lui victimes de maltraitance : « Rester perchées sur un arbre toute la journée en plein soleil est un travail incroyablement difficile pour ces chèvres qui vivent dans de pauvres conditions ». Cela doit en effet cesser…

Tags : Tourisme - Essaouira - Huile d’argan

Nous vous recommandons

Sahara : Pedro Sanchez admet « des erreurs »

Occupé à prendre part au Conseil européen sur la crise énergétique qui s’est achevé vendredi à Bruxelles, Pedro Sanchez n’a pas eu le temps de gérer les tensions au sein de la coalition gouvernementale après la décision du gouvernement de soutenir le plan...

Maroc : ils tuent leur oncle à cause d’un héritage

À El Kelaâ des Sraghna, trois frères ont été arrêtés puis placés en garde à vue après avoir poignardé à mort leur oncle. À l’origine de cet homicide, un différend sur l’héritage d’un lot de terrain.

Refus de visas aux Marocains : la France reconnaît la difficulté de la mesure

Près de deux mois après sa décision de durcir les conditions d’obtention des visas pour les ressortissants marocains, algériens et tunisiens, l’Exécutif français constate que la mesure rencontre des « difficultés » dans la mise en...

Mauvaise nouvelle pour Royal Air Maroc

La fermeture de l’espace aérien marocain pour quinze jours produira un impact négatif sur la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) qui a déjà du mal à se refaire une bonne santé financière en ces temps de Covid-19. Elle pourrait subir de lourdes...

Une nouvelle ligne maritime Tanger-Portimão bientôt opérationnelle

Abdelkader Amara, ministre de l’Équipement et du transport a annoncé que la ligne maritime entre Tanger et Portimão, au Portugal sera opérationnelle début juillet 2021.

Ryanair lance de nouveaux vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Ryanair opérera des vols vers Marrakech et lancera une nouvelle liaison vers une autre ville marocaine dans le cadre de son programme estival 2022, démentant ainsi les informations sur son probable retrait du marché...

Akhannouch demande du soutien pour les Lions de l’Atlas

Le Chef de gouvernement, Aziz Akhannouch a profité des questions orales mensuelles qui lui sont adressées pour appeler les Marocains à soutenir les Lions de l’Atlas éliminés des phases finales de la Coupe d’Afrique des nations (CAN...

Les raisons du boycott des dattes algériennes au Maroc

À quelques jours du début du ramadan, une nouvelle campagne de boycott des dattes algériennes a été lancée au Maroc parce qu’elles représenteraient un grand danger pour la santé.

Le dirham monte face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,74 % face à l’euro et de 1,10 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 10 au 16 mars 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Le Maroc prolonge l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 28 février 2022

Réuni ce jeudi 27 janvier à Rabat, le gouvernement a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national jusqu’au 28 février, après examen d’un projet de décret présenté par le ministre de...