L’attitude de certaines cliniques marocaines choque les Marocains

2 janvier 2021 - 08h40 - Maroc - Ecrit par : I.L

Devant les conseillers de la 2ᵉ Chambre, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb a été interpellé sur les dérives de certaines cliniques privées. Elles surviennent après l’incident des chèques exigés par les mêmes centres hospitaliers avant toute intervention sur les patients atteints de coronavirus.

Cette préoccupation a été soulevée par le groupe du Parti de la justice et du développement (PJD) à la deuxième Chambre, rapporte Al Massae. Selon les parlementaires, ces cliniques épinglées confisquent les cartes d’identité nationales et les passeports des patients. Cette attitide a provoqué la colère de la population.

L’autre mesure critiquée concerne les dépassements tarifaires. Pour les conseillers du PJD, les cliniques profitent de la pandémie pour facturer la nuit à hauteur de 6 000 à 15 000 dirhams. Ainsi, la période du traitement est sanctionnée par un montant qui atteint les 150 000 dirhams. Selon le PJD, ces comportements indignes des cliniques surviennent alors que cinq célèbres cliniques ont été impliquées dans le vol de médicaments d’hôpitaux publics.

Lors de son intervention, le ministre a confirmé les cas de dépassements tarifaires dans 56 cliniques privées dont huit s’occupent des patients de Covid-19, suite à une mission d’inspection et des contrôles. Poursuivant sa déclaration, Khalid Ait Taleb a annoncé que 3 des cliniques épinglées ont été provisoirement suspendues du mode tiers payant, et trois cliniques privées avec remboursement des trop-perçus.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Ministère de la Santé - Parlement marocain - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Khalid Aït Taleb - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Simulation réelle de la campagne de vaccination anti-Covid au Maroc

À quelques jours du démarrage de la campagne de vaccination anti-Covid, le Maroc va procéder, dimanche 20 décembre 2020, à une simulation grandeur nature.

Choisi par le Maroc, le vaccin de Sinopharm efficace à 79 %

Le vaccin du groupe pharmaceutique chinois Sinopharm que compte utiliser le Maroc pendant la grande campagne de vaccination, serait efficace à 79,43%. Le groupe l’a annoncé ce...

Maroc : voici pourquoi les moins de 18 ans ne sont pas concernés par le vaccin anti-Covid

Devant la commission des secteurs sociaux de la Chambre des représentants, le ministre de la Santé a relevé que les jeunes de moins de 18 ans sont plus protégés par leur...

Le Maroc reçoit enfin le vaccin chinois

Le Maroc a reçu, mardi 5 janvier, son premier lot de vaccin anti-Covid du laboratoire chinois Sinopharm. En attendant la réception des lots restants, dont notamment ceux du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Maroc : vastes opérations de libération du domaine public

Le Maroc intensifie les opérations de libération du domaine public. De nouvelles campagnes ont été lancées dans certaines régions du royaume.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Autoroutes du Maroc : retards et dysfonctionnements inquiètent

Le retard observé dans la réalisation de certains projets d’autoroutes inquiète le parlement marocain qui a interpellé le premier responsable de la Société nationale des autoroutes pour avoir des explications sur cette situation.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.