Recherche

Combien touchent les cueilleuses de fraises en Espagne ?

© Copyright : DR

29 juin 2020 - 18h30 - Marocains du monde

473 dirhams par jour, soit 14 201 dirhams par mois. Tel est le revenu des saisonnières marocaines dans les champs de fraises espagnols, dont 8,33% sont prélevés par l’État sous forme d’impôt sur le revenu.

Concentrées en majorité dans la région de Huelva, les ouvrières marocaines garantissent aux entreprises agroalimentaires une main-d’œuvre à faible coût, mais aussi une source de revenus non négligeable pour l’État espagnol, sachant que ce dernier perçoit également une part patronale de 23,71 %.

Les chiffres ont été dévoilés par une revue espagnole, qui s’intéresse aux conditions des travailleurs agricoles dans le sud de l’Espagne, et dont les dernières estimations évaluent à 17 millions d’euros le montant des impôts dans les caisses de l’État.

Cette année, le gouvernement espagnol a accordé un mois de plus aux 7000 saisonnières marocaines, dont les contrats arrivent à terme le 30 juin prochain. Cette dérogation, due à l’état d’urgence sanitaire, a permis à certaines d’entre elles d’augmenter leurs revenus en effectuant des heures supplémentaires.

Une crise pointe toutefois à l’horizon, et inquiète les autorités espagnoles : le rapatriement des 7 000 travailleuses marocaines. Pour le secrétaire général du Conseil des travailleurs d’Andalousie, on court vers une grave "crise humanitaire", si le gouvernement marocain ne rapatrie pas rapidement ses ressortissants.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact