La concurrence marocaine dame le pion aux agriculteurs espagnols

25 janvier 2021 - 22h00 - Espagne - Ecrit par : J.K

Les agriculteurs espagnols sont menacés par la concurrence marocaine qui gagne davantage de parts de marché. L’annonce a été faite par la Fédération espagnole des associations de producteurs exportateurs de fruits, légumes, fleurs et plantes vivantes (FEPEX), à travers une publication récente sur l’évolution des exportations espagnoles de fruits et légumes frais, au titre de l’année 2020.

Le secteur agricole marocain gagne plus de parts de marché que l’Espagne à l’échelle mondiale, soit +8 % au terme de la campagne 2019/2020, a confirmé la FEPEX. Cette prouesse que le royaume tient de la récolte de la tomate, de l’orange et de la clémentine, trois fruits qui lui procurent le plus de recettes en devises, inquiète les professionnels espagnols. C’est en raison de l’augmentation des importations marocaines dont les périodes interfèrent avec la production espagnole, alors que les conditions de concurrence en termes de production et les aspects sociaux ou environnementaux ne sont pas identiques, fait savoir Diario de Almeria,.

Cette rivalité très embarrassante est présente sur le marché national et sur les marchés étrangers qui assurent principalement le chiffre d’affaires du secteur espagnol de fruits et légumes. À titre d’exemple, les importations espagnoles de fruits et légumes frais ont surpassé 3 500 000 tonnes en 2019, avec une croissance de 35 % pendant les 5 dernières années, contre une augmentation de 81 % des importations marocaines.

Actuellement, et comme le prouvent les données de Coexphal, l’association d’exportateurs en Espagne, les achats de légumes à l’étranger entre janvier et octobre 2020 s’élèvent à 1,2 million de tonnes, soit +4 % pour une valeur de 716 millions d’euros, soit – 3 % notamment pour les pommes de terre, la tomate et les haricots verts. Jusqu’en octobre, les achats de tomates ont atteint 141 118 tonnes et ceux des haricots verts, 106 136 tonnes. Mais le Maroc demeure le grand fournisseur dans les deux cas, précise le journal espagnol.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Importations - Agriculture

Aller plus loin

Clémentines et mandarines : le Maroc maintient sa place de 4ème producteur mondial

Tout comme l’année dernière, le Maroc est le 4ᵉ producteur mondial de clémentines et mandarines.

Les produits agricoles marocains cartonnent à l’export

Malgré la situation sanitaire difficile que traverse le monde, l’exportation des produits agricoles poursuit sa tendance à la hausse au Maroc. Les perspectives de ce secteur...

Les Espagnols en croisade contre la tomate marocaine

Les producteurs et exportateurs espagnols réunis au sein de la Fédération espagnole des associations de producteurs exportateurs de fruits, légumes, fleurs et plantes vivantes...

Maroc : bel exploit pour le secteur agricole, malgré le coronavirus

Contrairement aux autres secteurs, l’agriculture marocaine a résisté à la crise sanitaire due au Covid-19. Grâce à cette résilience, la campagne agricole 2019-2020 a connu une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Le Maroc pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de céréales cette saison 2022-2023. Le royaume poursuit sa stratégie de diversification des sources d’approvisionnement dans un contexte climatique tendu.

Le groupe marocain OCP renforce son soutien aux agriculteurs africains

Dans un contexte marqué par la flambée des prix des denrées alimentaires au niveau international, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé d’intensifier ses efforts pour soutenir les agriculteurs africains. 4 millions de tonnes (Mt) d’engrais...

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en vigueur.

Maroc : les exportations d’huile d’olive ont augmenté de 47 % à fin août

Le volume des exportations marocaines d’huile d’olive a doublé par rapport à 2021, atteignant 13 200 tonnes en volume à fin août et 456 millions de dirhams en valeur, soit une hausse de 47 %.

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête. Cette année, le Maroc veut importer des moutons, une décision qui ne plaît...

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.