Conséquences du Covid-19 à long terme : Dépression et anxiété en hausse

23 août 2020 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Le Covid 19 n’a pas que des conséquences immédiates sur les hommes. Des études mondiales annoncent à long terme un accroissement des cas de dépression, d’anxiété et de détresse chez le personnel médical ainsi que chez le grand public.

Des études au plan mondial pressentent une hausse très prochaine des cas de dépression, d’anxiété et de détresse chez le personnel médical comme chez le grand public.

Comme causes possibles de cette hausse des symptômes de dépression, d’anxiété et d’idées suicidaires, les recherches citent le deuil suite à la perte d’êtres chers, l’impuissance et l’inquiétude excessive de contracter ou de propager le virus à d’autres membres.

Les enquêtes ajoutent l’isolement social, né des mesures de distanciation sociale, la solitude, les changements brusques des habitudes quotidiennes et surtout le chômage et l’insécurité financière qui sont des facteurs déclencheurs de stress dépressif et post-traumatique majeur.

Déjà, des chercheurs proposent dans un rapport publié sur la revue médicale Neuropsychopharmacologie, des solutions peu coûteuses, évolutives et d’usage facile. Ils recommandent des plateformes de nouvelle génération : l’utilisation des téléphones portables et des plateformes numériques, des jeux de réalité virtuelle, la télépsychiatrie, la méditation guidée et les pratiques de pleine conscience.

La fusion de ces interventions personnalisées, évolutives et surtout peu coûteuses avec des approches analytiques « Big Data » peut nous aider à mieux nous préparer à promouvoir la résilience cognitive et la santé mentale au quotidien, et de manière critique en période de pandémie mondiale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé

Aller plus loin

La santé mentale des Marocains mise à rude épreuve par la pandémie

Les Marocains ont énormément dépensé pour leur tranquillité mentale. Les délivrances de médicaments antidépresseurs, antipsychotiques, anxiolytiques et hypnotiques ont augmenté...

Maroc : le recours à un psy, une nouvelle tendance

Les Marocains ont de plus en plus recours aux psychiatres, psychologues ou coachs. Une nouvelle tendance qui s’est confirmée avec la crise sanitaire.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Malade, Aïcha Mahmah expulsée par une clinique

Grâce à l’intervention du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, l’actrice marocaine Aïcha Mahmah a été admise à l’hôpital mardi pour recevoir un traitement et subir une opération.

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...