La santé mentale des Marocains mise à rude épreuve par la pandémie

21 janvier 2022 - 10h40 - Ecrit par : G.A

Les Marocains ont énormément dépensé pour leur tranquillité mentale. Les délivrances de médicaments antidépresseurs, antipsychotiques, anxiolytiques et hypnotiques ont augmenté en raison de la pandémie.

Selon Abdelmajid Belaiche, analyste des marchés pharmaceutiques, il y a une augmentation alarmante de l’utilisation de psychotropes depuis le début de la pandémie. Ce sont là les effets de la crise sanitaire sur la santé mentale des Marocains. Le volume en dirhams de la consommation totale des psychotropes est passé de 860 millions de dirhams en 2019, à 960 millions de dirhams en 2020 (soit une augmentation de 11 %). En 2021, cette consommation est passée à 980 millions de dirhams (soit une hausse de 3 %), rapporte le360.

À lire : Confinement : risque de dépression chez les enfants et adolescents

Pour ce qui est des antidépresseurs, les Marocains en ont consommé pour 500 millions de dirhams en 2021, contre 480 millions de dirhams en 2020 et 430 millions de dirhams en 2019. Quant aux antipsychotiques, leur consommation est passée de 300 millions de dirhams en 2019 à 345 millions de dirhams en 2020. Il en est de même pour la consommation des tranquillisants et des somnifères.

À lire : Conséquences du Covid-19 à long terme : Dépression et anxiété en hausse

Pour l’expert, cet accroissement de la consommation des psychotropes est dû à « la situation difficile que les Marocains ont vécue pendant la période de confinement ». Il précise aussi que leur prix « a largement diminué ces dernières années, à la suite de l’émergence d’un nombre important de médicaments génériques et à la prise de conscience de la population de différents troubles psychiatriques ».

Tags : Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Santé

Aller plus loin

Le Maroc manque cruellement de psychiatres

Malgré des progrès significatifs ces dernières années, le Maroc ne dispose pas d’assez de ressources humaines en termes de santé mentale. Le royaume ne compte que 343 psychiatres et...

Confinement : risque de dépression chez les enfants et adolescents

La santé psychique des enfants, après plusieurs mois de confinement, préoccupe divers acteurs de la santé (pédiatres, pédopsychiatres), des parlementaires et des associations de la...

Fuyant la dépression, des étudiants marocains rentrent au pays

Pour éviter une dépression, de nombreux étudiants marocains en France ont préféré rentrer au pays. Dans ce contexte de crise sanitaire liée au coronavirus, ils suivent les cours en...

Conséquences du Covid-19 à long terme : Dépression et anxiété en hausse

Le Covid 19 n’a pas que des conséquences immédiates sur les hommes. Des études mondiales annoncent à long terme un accroissement des cas de dépression, d’anxiété et de détresse...

Nous vous recommandons

Marocains du monde : combien d’argent puis-je introduire au Maroc ?

Chaque année, plusieurs personnes sont arrêtées par les services des douanes et la police au niveau des frontières pour « export » ou « import » illégal de devises. L’Office des changes est catégorique, si le MRE dépasse un certain montant, il doit absolument...

Voici la meilleure université marocaine selon QS world Ranking

L’édition 2023 du classement QS world university Ranking des meilleures universités au monde a été publiée mercredi. Une université marocaine a réussi à se hisser à la 32e place en Afrique.

Les appels à la démission d’Aziz Akhannouch se multiplient

Les Marocains sont en colère contre le chef du gouvernement Aziz Akhannouch et l’appellent à démissionner. À l’origine de cette colère, la flambée des prix des denrées alimentaires et du carburant.

La réaction des États-Unis sur le premier vol entre Tel Aviv et Marrakech

Le premier vol inaugural de la compagnie aérienne israélienne El Al de Tel Aviv à Marrakech a été inauguré le dimanche 25 juillet, six mois après la normalisation des relations entre le Maroc et Israël sous l’égide des États-Unis. Ces derniers expriment leur...

Huile d’olive : les professionnels marocains déçus par la récolte

Les professionnels marocains de l’huile d’olive s’attendent à une récolte supérieure à celle de l’année dernière. Toutefois, la réussite de la campagne de cette année reste tributaire d’une bonne pluviométrie.

France : excédé par le racisme, un Marocain envisage de fermer son commerce

Mouhssine Zouine, gérant d’une boulangerie ouverte en octobre 2020 sur l’avenue de Chatte à Saint-Marcellin envisage de fermer son commerce en raison du racisme dont il est victime quotidiennement.

Retour des MRE : le calme avant la tempête

L’Opération Marhaba 2022 a démarré le 15 juin. Pour cette première édition post-Covid, les voyageurs sont contraints à acheter leurs billets en ligne avant d’arriver aux ports d’Algésiras et de Tarifa, lesquels concentrent 70 % des mouvements de passagers...

Où en est le projet de construction du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni ?

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les énergies renouvelables, poursuit ses efforts en vue de la construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc au Royaume-Uni. Le lieu d’implantation de l’usine qui fabriquera les câbles...

Mohamed Katir, le nouveau phénomène de l’athlétisme espagnol

L’athlète Mohamed Katir El Haouzi, d’origine marocaine, est le nouveau record d’Espagne du 1500, 3000 et 5000 mètres. Âgé de 23 ans, le naturalisé espagnol entend relever le défi d’un quatrième record en moins de deux mois, en décrochant une médaille aux Jeux...

Flambée du prix des carburants : comment Afriquia a-t-elle échappé aux critiques ?

La compagnie de distribution de carburants Afriquia dont le patron est le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a cette fois réussi à échapper aux critiques qui fusent après la flambée des prix de...