Le Maroc veut garantir un système de santé « exemplaire » dans 5 ans

4 juillet 2022 - 14h20 - Ecrit par : S.A

Khaled Aït Taleb, ministre de la Santé et de la protection sociale dévoile ses ambitions pour le secteur de la santé. Il entend mettre en œuvre une réforme devant garantir un système de santé « exemplaire » dans un délai de cinq ans.

Cette réforme sera axée sur quatre piliers : la bonne gouvernance, la construction de structures hospitalières de nouvelle génération, la formation de nouvelles compétences ainsi que la digitalisation, a expliqué le ministre dans un entretien avec Le360. « Dans cinq ans, cette réforme, axée sur quatre piliers, donnera un système de santé complet et efficace », a-t-il affirmé, annonçant d’ores et déjà qu’une convention portant sur le développement de l’offre de formation des médecins et du personnel médical sera signée mardi 5 juillet 2022, sous la présidence du chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

À lire : La santé mentale des Marocains mise à rude épreuve par la pandémie

S’agissant de la digitalisation, Khalid Aït Taleb a fait savoir que son département travaille à offrir des soins à distance et en temps réel en mettant en relation les patients et les centres de santé. « La part du contribuable dans les dépenses de santé, actuellement de 60 %, passera à 25 % d’ici 2030 dans le cadre de cette réforme », a-t-il annoncé.

À lire : Aucun hôpital marocain parmi les meilleurs établissements mondiaux de santé

Khalid Aït Taleb est revenu sur la convention d’investissement que son ministère a signée avec une société israélienne. Il a fait savoir qu’un montant de 5 milliards de dirhams servira à construire cinq hôpitaux, notamment à Berkane et à Essaouira, avec une formule de gestion public-privé et suivant un modèle gagnant-gagnant. « Au bout de 10 ans, selon la convention, ces hôpitaux seront des biens de l’État marocain », a précisé le ministre.

Tags : Ministère de la Santé - Santé - Khalid Aït Taleb

Aller plus loin

L’implication des MRE attendue dans les réformes du système sanitaire

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) attend des cadres de santé marocains résidant à l’étranger, un engagement citoyen pour la réussite du projet de réforme du...

La santé mentale des Marocains mise à rude épreuve par la pandémie

Les Marocains ont énormément dépensé pour leur tranquillité mentale. Les délivrances de médicaments antidépresseurs, antipsychotiques, anxiolytiques et hypnotiques ont augmenté en...

Aucun hôpital marocain parmi les meilleurs établissements mondiaux de santé

Aucun hôpital marocain ne figure dans le top 250 des meilleurs établissements mondiaux de santé. C’est ce qui ressort du classement d’un magazine d’actualité...

« Le système de santé marocain est dépassé »

Le système de santé marocain est dépassé et inopérant face aux fortes pressions sanitaires. Il a besoin d’une véritable réorganisation, a indiqué l’épidémiologiste et spécialiste...

Nous vous recommandons

Oujda : alerte sur une vague de migrants soudanais

Plus de 300 migrants subsahariens d’origine soudanaise viennent d’arriver à Oujda. Cette situation préoccupe l’Association Aides aux migrants en situation vulnérable (AMSV) d’Oujda qui appelle les autorités locales et régionales à intervenir et de façon...

La décision algérienne est « un message approprié au Maroc »

Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères revient sur la décision de son pays de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. Il estime que c’était nécessaire que Alger envoie « un message approprié » à Rabat après « des actes hostiles...

Algérie-France : la crise pourrait profiter au Maroc

Le durcissement des tensions entre l’Algérie et la France pourrait être profitable au Maroc, analyse un journaliste français.

El Othmani laisse un mauvais souvenir à la famille d’Abdelkarim El Khattabi

Avant la passation des pouvoirs entre Saâdeddine El Othmani et son successeur Aziz Akhannouch, l’ancien chef du gouvernement avait signé un décret d’expropriation pour cause d’utilité publique. Parmi les victimes de cette expropriation se trouvent les El...

Drapeau espagnol à l’envers, le Maroc admet une « erreur involontaire de protocole »

Le drapeau espagnol a été placé à l’envers lors de l’iftar organisé jeudi par le roi Mohammed VI en l’honneur de Pedro Sanchez, en visite à Rabat. Une erreur de protocole involontaire, assure-t-on côté...

Maroc : les avocats ne veulent pas traduire les documents en arabe

Un collectif d’avocats du Maroc part en guerre contre un projet de la loi qui fait obligation de traduire en arabe toutes les pièces des procédures judiciaires. Traduction impérative en arabe des pièces de procédure judiciaire : des avocats...

Un rapport accablant pour Sihame El Kaouakibi

Le rapport de l’inspection flamande des finances sur les subventions accordées au cours des dernières années aux organisations à but non lucratif notamment la célèbre asbl de danse « Let’s Go Urban Academy accuse la députée Sihame El Kaouakibi d’« abus...

La nationalité française refusée à Gims pour ses propos sur l’islam

Après avoir appelé les musulmans à ne pas fêter la nouvelle année, le rappeur Gims a présenté ses excuses dans le Journal du dimanche. Mais ses propos lui coûteront une nouvelle fois la nationalité française qu’il n’a toujours pas, malgré tout le temps passé...

Exploits à l’hôpital de Ouarzazate

Encore un exploit à mettre à l’actif des chirurgiens marocains. Il s’agit de l’ablation d’une tumeur à la moelle épinière réalisée avec succès au centre hospitalier provincial (CHP) Sidi Hsain Benacceur de...

Jack Lang encense le roi Mohammed VI

Jack Lang, directeur de l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris, a manifesté de nouveau, son admiration pour le roi Mohammed VI pour son engagement au profit de l’édification d’un Maroc fort et avancé dans beaucoup de domaines. Pour l’éternel ministre de la...