Le Maroc veut garantir un système de santé « exemplaire » dans 5 ans

4 juillet 2022 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Khaled Aït Taleb, ministre de la Santé et de la protection sociale dévoile ses ambitions pour le secteur de la santé. Il entend mettre en œuvre une réforme devant garantir un système de santé « exemplaire » dans un délai de cinq ans.

Cette réforme sera axée sur quatre piliers : la bonne gouvernance, la construction de structures hospitalières de nouvelle génération, la formation de nouvelles compétences ainsi que la digitalisation, a expliqué le ministre dans un entretien avec Le360. « Dans cinq ans, cette réforme, axée sur quatre piliers, donnera un système de santé complet et efficace », a-t-il affirmé, annonçant d’ores et déjà qu’une convention portant sur le développement de l’offre de formation des médecins et du personnel médical sera signée mardi 5 juillet 2022, sous la présidence du chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

À lire : La santé mentale des Marocains mise à rude épreuve par la pandémie

S’agissant de la digitalisation, Khalid Aït Taleb a fait savoir que son département travaille à offrir des soins à distance et en temps réel en mettant en relation les patients et les centres de santé. « La part du contribuable dans les dépenses de santé, actuellement de 60 %, passera à 25 % d’ici 2030 dans le cadre de cette réforme », a-t-il annoncé.

À lire : Aucun hôpital marocain parmi les meilleurs établissements mondiaux de santé

Khalid Aït Taleb est revenu sur la convention d’investissement que son ministère a signée avec une société israélienne. Il a fait savoir qu’un montant de 5 milliards de dirhams servira à construire cinq hôpitaux, notamment à Berkane et à Essaouira, avec une formule de gestion public-privé et suivant un modèle gagnant-gagnant. « Au bout de 10 ans, selon la convention, ces hôpitaux seront des biens de l’État marocain », a précisé le ministre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Ministère de la Santé - Khalid Aït Taleb

Aller plus loin

Maroc : les solutions du ministre pour réformer la santé

Les réformes engagées dans le système de santé n’ont pas aidé à améliorer le manque cruel de ressources humaines. Cette réalité n’échappe pas au ministre de la Santé, Khalid Ait...

Aucun hôpital marocain parmi les meilleurs établissements mondiaux de santé

Aucun hôpital marocain ne figure dans le top 250 des meilleurs établissements mondiaux de santé. C’est ce qui ressort du classement d’un magazine d’actualité généraliste.

Un Marocain laisse une facture salée dans un hôpital britannique

Au Royaume-Uni, un patient marocain figure parmi les patients de 155 pays qui doivent aux services de maternité NHS 219 millions de livres sterling. Le tourisme de santé est mis...

L’implication des MRE attendue dans les réformes du système sanitaire

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) attend des cadres de santé marocains résidant à l’étranger, un engagement citoyen pour la réussite du projet de réforme...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vastes opérations de libération du domaine public

Le Maroc intensifie les opérations de libération du domaine public. De nouvelles campagnes ont été lancées dans certaines régions du royaume.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.