Le Maroc teste un système de santé intelligent

28 août 2023 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un budget de 190 millions de dirhams.

L’installation des solutions hardware dans les hôpitaux de ces quatre régions retenus pour la phase pilote devrait permettre de soulager 22 millions de patients. À terme, le projet, qui vise une protection sociale généralisée, impacterait 50 millions de patients et contribuerait surtout à pallier les maux qui minent encore le système sanitaire marocain qui ne dispose pas d’un fichier national des patients, fait savoir Hespress.

À lire : « Le système de santé marocain est dépassé »

L’objectif, c’est de mettre en place ce fichier « intégrant tous types de données de santé » sur les patients afin d’éviter les retards de diagnostic, les traitements inappropriés et les erreurs médicales en général. Le ministère de la Santé et de la protection sociale lancera prochainement un appel d’offres pour recruter le prestataire qui se chargera d’acquérir et de mettre en place ce système de santé national intelligent. Selon le chronogramme établi, l’ouverture des offres est prévue en octobre, indique-t-on.

À lire : Le Maroc veut garantir un système de santé « exemplaire » dans 5 ans

De façon concrète, le prestataire devra intégrer sur la plateforme les établissements hospitaliers (ESSP, centre médical de proximité, centre hospitalier, CHU, etc.) et les autres centres et établissements retenus par le ministère (laboratoires, centre de radiologie…). En se dotant d’un tel système, le Maroc entend moderniser le secteur de la santé et mettre en œuvre une médecine préventive. Ce système permettra au royaume de se mettre aux normes technologiques et ainsi d’améliorer la qualité des soins aux patients.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Informatique - Ministère de la Santé

Aller plus loin

Le Maroc parmi les pays où les soins de santé sont les plus chers

Le Maroc fait partie des pays où les soins de santé, publics comme privés, sont les plus chers au monde.

« Le système de santé marocain est dépassé »

Le système de santé marocain est dépassé et inopérant face aux fortes pressions sanitaires. Il a besoin d’une véritable réorganisation, a indiqué l’épidémiologiste et...

Maroc : les solutions du ministre pour réformer la santé

Les réformes engagées dans le système de santé n’ont pas aidé à améliorer le manque cruel de ressources humaines. Cette réalité n’échappe pas au ministre de la Santé, Khalid Ait...

Maroc : des avions pour transporter les malades

Le ministère de la Santé et de la protection sociale vient de lancer un appel d’offres d’un montant de 30 millions de dirhams pour la location d’avions dédiés au transport...

Ces articles devraient vous intéresser :

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Maroc : vastes opérations de libération du domaine public

Le Maroc intensifie les opérations de libération du domaine public. De nouvelles campagnes ont été lancées dans certaines régions du royaume.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...