Un Marocain laisse une facture salée dans un hôpital britannique

11 février 2023 - 18h10 - Monde - Ecrit par : S.A

Au Royaume-Uni, un patient marocain figure parmi les patients de 155 pays qui doivent aux services de maternité NHS 219 millions de livres sterling. Le tourisme de santé est mis à mal.

Après les demandes d’accès à l’information, adressées aux 219 fiducies de santé en Angleterre et au Pays de Galles, il a été découvert que 98 personnes doivent de l’argent et 34 ont une facture de plus d’un million de livres sterling. Des patientes de 155 pays différents qui ont bénéficié de soins de maternité, d’un traitement contre le cancer et d’une chirurgie cardiaque grâce aux contribuables britanniques doivent ainsi 219 millions de livres sterling au NHS, révèle Mail Online. Parmi eux, un seul patient du Maroc qui a une facture impayée de 333 000 £ pour un traitement non divulgué et des citoyens de pays riches, dont les États-Unis, le Canada et l’Australie, qui ont des factures impayées s’élevant à 2,4 millions de livres sterling.

À lire : Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Outre les étrangers, les citoyens britanniques doivent également de l’argent aux services de santé, car de nombreux expatriés qui ont déménagé à l’étranger utilisent le NHS à leur retour bien qu’ils n’aient pas droit à un traitement gratuit. Face à la situation, le député conservateur Henry Smith appelle à l’introduction d’un « système beaucoup plus robuste » pour facturer les visiteurs étrangers. « Cette utilisation élective du NHS par les visiteurs étrangers est inacceptable et nous devons envisager un système beaucoup plus robuste pour atténuer cela », a-t-il déclaré. « Le NHS est financé par les contribuables et il est juste que les visiteurs étrangers contribuent à leurs frais de traitement », a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé et des Affaires sociales.

À lire : Le Maroc veut garantir un système de santé « exemplaire » dans 5 ans

Et d’ajouter : « Nous avons renforcé les règles afin que les soins non urgents du NHS soient payés à l’avance et que toutes les dettes résultant de la fourniture de soins urgents soient poursuivies, les dettes impayées étant prises en compte dans les nouvelles demandes de visa. Une stratégie qui a porté ses fruits. « En conséquence, entre 2015 et 2021, près de 3 milliards de livres sterling ont été rapportés en revenus provenant de visiteurs étrangers utilisant le NHS », fait savoir le responsable.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Grande-Bretagne - Santé

Aller plus loin

Quand une plaisanterie à 235 dirhams déclenche un scandale en Italie

La toile s’enflamme pour un ticket de caisse supposé de 235 euros pour deux pizzas et deux bières à Catanzaro, un restaurant situé à Marrakech. En Italie, les commentaires se...

Santé : des consultations gratuites à Casablanca

Après Dakhla, c’est le tour de la ville de Casablanca d’accueillir l’Association Bank de Solidarité dans le cadre de la 7ᵉ édition du rendez-vous médical au profit des personnes...

Belgique : les Marocains parmi les rares travailleurs étrangers dans la santé

En Belgique, les Marocains figurent parmi les rares travailleurs étrangers dans le secteur des soins de santé. Dans le pays, moins d’un travailleur sur dix, n’est pas Belge.

Aucun hôpital marocain parmi les meilleurs établissements mondiaux de santé

Aucun hôpital marocain ne figure dans le top 250 des meilleurs établissements mondiaux de santé. C’est ce qui ressort du classement d’un magazine d’actualité généraliste.

Ces articles devraient vous intéresser :

Tourisme au Maroc : une baisse de recettes qui inquiète

Alors que les arrivées pourraient atteindre 15,5 millions de voyageurs en 2024, soit un million de plus qu’en 2023, les recettes touristiques devraient poursuivre leur tendance à la baisse notée depuis 8 mois pour s’établir à 100 milliards de dirhams...

Maroc : les aéroports seront tous modernisés

Le Maroc envisage de mener prochainement une étude sur le développement de ses aéroports à l’horizon 2045. Un appel d’offres international a été récemment lancé à cet effet.

Les cascades d’Ouzoud se refont une beauté

L’achèvement de la réhabilitation du site touristique des Cascades d’Ouzoud préoccupe le conseil du groupement des collectivités territoriales Haut et Moyen Atlas d’Azilal. Une convention de partenariat a été approuvée dans ce sens.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le Maroc vise le Top 10 des destinations touristiques mondiales

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) compte mettre un accent particulier sur sa stratégie de communication et promotion, avec l’ambition d’attirer près de 4 millions de voyageurs supplémentaires. Cette annonce fait suite au bilan qualifié...

Le Maroc contraint de s’adapter aux nouvelles exigences des touristes

Le gouvernement marocain s’active à renforcer les capacités des acteurs du secteur du tourisme pour suivre les tendances et les évolutions mondiales et s’adapter aux nouvelles exigences des touristes.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Maroc : appel au boycott des loueurs de parasols sur les plages

Les loueurs de parasols et de tables continuent de dicter leur loi sur les plages marocaines, malgré les campagnes de sécurité lancées par les autorités pour libérer certaines plages. Une situation dénoncée par des activistes et citoyens sur les...

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.

Le nouveau régime des dotations touristiques porte préjudice aux Marocains voyageant à l’étranger

Alors que l’Office des Changes assure avoir entrepris une réforme pour simplifier le régime des dotations touristiques pour tous les intervenants, y compris les banques, il a été constaté que le nouveau régime porte préjudice à de nombreux Marocains...