Maroc : la 2e victime du coronavirus est déjà dans un état critique

5 mars 2020 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

La Marocaine testée positive au coronavirus il y a quelques heures, est déjà dans un état critique.

Selon le directeur de l’épidémiologie, Mohamed Lyoubi, directeur de l’épidémiologie au ministère de la Santé, cette patiente de 80 ans, placée sous surveillance médicale en isolement, à l’hôpital Moulay Youssef de Casablanca, est actuellement dans un état critique.

Elle souffrait auparavant d’une maladie chronique qui a diminué ses défenses immunitaires. Diagnostiquée positive au coronavirus autour de minuit, après avoir passé une série de tests à l’institut Pasteur, la 2ᵉ victime du Coronavirus au Maroc a quitté l’Italie comme le premier cas déclaré lundi dernier, a indiqué le responsable à l’épidémiologie au ministère de la Santé, au cours d’une conférence de presse.

D’après Mohamed Lyoubi, la patiente, à son arrivée, ne présentait pas de symptômes de coronavirus. "Ce n’est qu’au lendemain qu’elle a commencé à avoir des gènes respiratoires et c’est elle qui a pris l’initiative d’appeler le numéro dédié", a clarifié Mohamed Lyoubi.

Le directeur de l’épidémiologie a par ailleurs précisé que la patiente octogénaire est placée maintenant sous surveillance médicale, en isolement, à l’hôpital Moulay Youssef de Casablanca.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : qui est la première victime du Coronavirus ?

L’identité du premier cas de contamination au coronavirus, enregistré au Maroc, reste un mystère, même si quelques informations glanées çà et là précisent qu’il s’agit d’un...

Le Maroc est touché par le coronavirus

Le Maroc est depuis lundi soir touché par le virus du Coronavirus. Le ministère de la Santé a annoncé avoir reçu la confirmation du laboratoire de l’Institut Pasteur-Maroc.

Coronavirus : le deuxième cas confirmé au Maroc est une femme

Un deuxième cas de contamination au Coronavirus a été enregistré au Maroc, ce jeudi 5 mars 2020.

Le Maroc fait face à son premier test anti-coronavirus

Depuis lundi 2 mars 2020, le Maroc a enregistré son premier cas du nouveau coronavirus confirmé. Le pays y fait face avec sérénité.

Ces articles devraient vous intéresser :

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

L’anarchie des salons de beauté au Maroc dénoncée

La docteure Hanan Atrakin, spécialiste en chirurgie esthétique et députée du Parti Authenticité et Modernité (PAM), a exprimé ses inquiétudes face à la prolifération au Maroc des salons de beauté offrant des services esthétiques médicaux, évoquant une...

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).