Maroc : des brigades anti-gangs créées dans plusieurs villes

19 avril 2022 - 07h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les villes de Tétouan, El Jadida et Nador disposent désormais de leur brigade anti-gangs (BAG). Créées par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), elles ont pour but de contribuer à la lutte contre la criminalité.

Dans un communiqué, la DGSN a annoncé que ces nouvelles brigades auront pour mission de « renforcer les mécanismes de lutte contre la criminalité, mais également de renforcer le sentiment de sécurité chez les citoyens ». C’est la raison pour laquelle, le directeur général de la Sûreté nationale et de la Surveillance du territoire, Abdellatif Hammouchi, a approuvé la création de ces brigades à Tétouan, El Jadida et Nador, et qui sont officiellement fonctionnelles depuis le lundi 18 avril 2022.

À lire : Criminalité au Maroc : de nouvelles brigades anti-gangs

Elles sont dotées de matériels de dernière génération et des ressources humaines nécessaires pour l’accomplissement des différentes tâches que sont la lutte contre les réseaux criminels et le trafic de stupéfiants et de substances psychotropes, ainsi que la poursuite et l’arrestation des personnes recherchées. Elles sont également chargées de mener des enquêtes criminelles et des enquêtes sur des crimes complexes. Selon la DGSN, le but est d’étendre à toutes les villes marocaines, la création de ces brigades pour une lutte efficace contre la criminalité.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Nador - Tétouan - El Jadida - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Criminalité

Aller plus loin

La cybercriminalité, une menace permanente sur le Maroc

Le Maroc est de plus en plus exposé à la cybercriminalité, qui peut faire des ravages et causer des dégâts colossaux. Les services sécuritaires ont fait de la lutte contre ce...

Criminalité au Maroc : de nouvelles brigades anti-gangs

Pour faire face aux nouvelles formes de criminalité, la Direction générale de la sûreté nationale a créé des Brigades Anti-Gang (BAG) à Safi, Dakhla et Temara. Une deuxième...

Vaste opération contre la criminalité à Casablanca

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) mène une vaste campagne d’assainissement dans les points noirs de Casablanca à laquelle participe plus de 700 policiers, en...

Plusieurs gangs sèment la terreur et font couler le sang à Sidi Slimane

Un gang dont les membres ont entre eux des liens familiaux aurait agressé plusieurs personnes dans les environs de Sidi Slimane. Ils utiliseraient des sabres et des triporteurs...

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Nord du Maroc : les gangs de retour sur les routes ?

Sur la toile, des activistes appellent les Marocains à faire preuve de vigilance lorsqu’ils circulent sur certaines routes du nord du Maroc.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

La police marocaine se modernise

La police marocaine s’est dotée de nouvelles voitures, motos et véhicules utilitaires hautement équipés techniquement. Cette dotation s’inscrit dans le cadre d’une vaste opération de modernisation de la flotte de véhicules de police au niveau régional...