La cybercriminalité, une menace permanente sur le Maroc

16 janvier 2022 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc est de plus en plus exposé à la cybercriminalité, qui peut faire des ravages et causer des dégâts colossaux. Les services sécuritaires ont fait de la lutte contre ce fléau du 21ᵉ siècle, une priorité.

Cible de plusieurs attaques de cybercriminalité, le royaume a déployé une stratégie nationale importante en ce qui concerne la cybersécurité. Toutefois, les infractions pénales à l’encontre ou au moyen d’un système d’information et de communication, principalement Internet, sont de plus en plus fréquentes, fait savoir la revue de la DGSN.

Selon la direction de la police, le cyberespace « ne cesse de croître et d’intégrer une multitude de services et donc, d’occasions de perpétrer des crimes dans l’anonymat total et en ciblant une masse importante de victimes, en un temps record », note la revue de la DGSN. « La majorité des cybercrimes peuvent être résumés en gains financiers, espionnage ou cyberespionnage, endoctrinement idéologique, harcèlement, etc., mais les crimes à but purement lucratif demeurent les plus prédominants », a-t-elle souligné.

A lire : Le Maroc veut lutter efficacement contre la cybercriminalité

« Internet est devenu l’arène d’expression par excellence, où la désinformation y a trouvé sa place », a-t-on précisé, ajoutant que « le danger réel du futur cybercrime réside dans le darkweb ou deepweb, cette partie invisible du Net qui dépasse largement le web indexé en surface (Internet classique) et croît de manière exponentielle, et qui contient des informations invisibles pour le web surfacique, avec des activités illégales, telles que la pédopornographie, le blanchiment d’argent, le vol d’identités, le marché noir des armes, des drogues, pour ne citer que celles-ci. »

Le darkweb, détaille-t-on, « utilise le cryptage à outrance et masque les adresses IP, ce qui les rend difficiles à identifier. Pire encore, les cybercriminels s’organisent, recrutent de nouveaux membres et mettent en vente leur savoir. »

En dépit de l’émergence de ces menaces qui sont bien réelles, « un espoir est porté sur le deep learning et l’intelligence artificielle, pour améliorer la cybersécurité dans le cyberespace, qui peut détecter très tôt des comportements anormaux plus vite que l’être humain, constituant ainsi, un outil précieux pour les cyber-policiers pour anticiper les cyberattaques », a conclu la DGSN.

Sujets associés : Criminalité - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Espionnage

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les...

Criminalité au Maroc : de nouvelles brigades anti-gangs

Pour faire face aux nouvelles formes de criminalité, la Direction générale de la sûreté nationale a créé des Brigades Anti-Gang (BAG) à Safi, Dakhla et Temara. Une deuxième unité...

Cybercriminalité : le Maroc n’est pas à l’abri

L’utilisation de plus en plus systématique des services Internet aussi bien par les particuliers que par les entreprises et les établissements publics au Royaume, ne doit pas...

Cybercriminalité : le Maroc constitue une "armée" de responsables informatiques

La direction de la sécurité informatique relevant du ministère de la Défense vient de mobiliser tous les responsables des départements du gouvernement et des établissements...

Nous vous recommandons

Criminalité

Trafic de drogue depuis le Maroc : plusieurs suspects mis en examen à Nîmes

Les policiers de la PJ de Nîmes ont démantelé un réseau de trafic de stupéfiants acheminant de la drogue depuis le Maroc à Bagnols-sur-Cᵉze. En tout, 12 hommes ont été interpellés et mis en examen.

Tué pour une place de parking

Une histoire de stationnement de voiture provoque la mort d’un adolescent à Casablanca. La victime âgée de 18 ans a été poignardée par trois jeunes hommes au cours d’un accrochage.

Oujda : 120 000 dirhams volés dans une agence de transfert d’argent

Un individu âgé de 18 ans a été arrêté, lundi soir, par la police judiciaire d’Oujda pour son implication présumée dans un vol avec effraction à l’intérieur d’une agence de transfert d’argent. Une somme de 120 000 dh a été dérobée selon le constat fait par les...

Plusieurs tonnes de drogue détruites à Safi

Plusieurs tonnes de résine de cannabis (chira) et de produits prohibés saisis par les agents de la police, la gendarmerie et la police judiciaire ont été détruites par incinération jeudi dernier à...

Huit personnes poursuivies pour cyberfinancement du terrorisme en France

Le parquet national antiterroriste (Pnat) annonce des poursuites judiciaires à l’encontre de huit individus. Ils font partie des 30 interpellés dans le cadre d’un coup de filet en France, contre un réseau de cyberfinancement du terrorisme vers la...

Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN)

Couvre-feu et état d’urgence sanitaire : la DGSN maintient la pression

Nouvelle alerte au sein des services de sûreté nationale. À travers une note diffusée en direction des services régionaux et provinciaux, la DGSN a émis une nouvelle directive pour la bonne et stricte application de la loi sur l’urgence sanitaire et le...

Un homme arrêté avec 500 kg de drogue près de Fès

Un homme de 34 ans a été arrêté par les éléments de la Brigade anti-gangs relevant du service préfectoral de la police judiciaire de Fès. Il serait impliqué dans les activités d’un réseau criminel actif dans le trafic de drogue et de...

Saisie sur l’autoroute de Casablanca de deux tonnes de résine de cannabis

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca ont fait échec, vendredi, à une tentative de trafic de 2 tonnes de résine de cannabis dissimulées à bord d’un camion de transport de...

Plus de deux tonnes de drogue saisies près d’Assilah

Les éléments de la brigade judiciaire de la ville d’Assilah ont arrêté mardi matin, un individu âgé de 43 ans. Il est soupçonné d’être membre d’un réseau criminel actif dans le trafic de drogue et de...

Triche au baccalauréat libre : 26 candidats pris en flagrant délit

La session de rattrapage des examens du baccalauréat 2020 pour les candidats libres, tenue les 20 et 21 juillet, a permis aux services de la sûreté nationale, d’enregistrer 17 affaires et d’arrêter 26 candidats en flagrant délit de...

Espionnage

Emmanuel Macron utilisera-t-il un nouveau téléphone sécurisé à cause du Maroc ?

Un nouveau téléphone ultra-sécurisé devrait être mis à disposition du président de la République française, Emmanuel Macron, après les accusations d’espionnage contre le Maroc. Les services de l’État sont à pied...

Expulsion de l’imam Mohamed Toujgani : un signal au Maroc ?

Le retrait du permis de séjour de Mohamed Toujgani, imam principal de la mosquée Al Khalil à Molenbeek, et par ailleurs d’origine marocaine, serait un signal au Maroc. La Belgique avait entre-temps dénoncé l’ingérence et l’espionnage marocain dans le cadre...

Des médias français portent plainte suite aux accusations d’espionnage contre le Maroc

Mediapart et le Canard enchaîné ont décidé de porter plainte après que l’enquête du consortium international créé par Forbidden Stories a révélé que des journalistes et militants du monde entier ont été espionnés par le Maroc. Ceci, à laide du logiciel israélien...

Pegasus : l’Espagne va-t-elle accuser le Maroc devant la commission d’enquête de l’UE ?

Le gouvernement espagnol va plancher dans deux semaines devant la commission d’enquête du parlement européen qui cherche à découvrir le responsable du piratage du téléphone portable du président Pedro Sanchez à l’aide de Pegasus. Le Maroc était accusé d’être...

Pegasus : vers une brouille diplomatique Maroc-France ?

Le Maroc est accusé d’avoir ciblé les numéros de journalistes, de militants et de personnalités françaises, notamment le président Emmanuel Macron à l’aide du logiciel israélien Pegasus. Cette affaire va-t-elle brouiller les relations entre le Maroc et la...