Recherche

Les critiques d’un MRE contre El Ouafi lui coûtent cher

Nezha El Ouafi

31 décembre 2019 - 20h00 - Marocains du monde

Omar El Mourabet, suppléant du maire d’une localité de la région parisienne, n’est plus membre du conseil national du Parti de la justice et du développement (PJD). Il a été contraint de démissionner pour avoir vertement critiqué Nezha El Ouafi, ministre chargée des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Omar El Mourabet fait les frais de son inconduite. Souleymane El Amrani, vice-secrétaire général et président de la commission des relations internationales du PJD, lui a demandé de déposer sa démission après qu’il a critiqué la nomination de Nezha El Ouafi au poste de ministre chargée des MRE dans un post sur page Facebook.

"En réponse à la demande du frère et chef de la commission des relations internationales du parti, qui m’a demandé de soumettre ma démission suite à ma publication d’un poste sur Facebook, je répondrai à sa demande avant ma démission immédiate, lui souhaitant plein succès dans ses fonctions", a écrit le désormais ex-membre PJD de la diaspora sur sa page Facebook.

L’homme politique avait commenté le discours prononcé par la ministre Nezha El Ouafi lors de l’université d’hiver à Ifrane en ces termes : "Je n’expliquerai pas comment la ministre est devenue parlementaire à l’insu des Marocains du monde affiliés au PJD à l’époque, et comment elle a été surprise de sa nomination après les excuses de la vertueuse sœur Souad Tamsamani, qui a été proposée sans que cela ne soit utile".

"Je ne suis pas les discours de la ministre parce que personnellement, et malgré ma grande connaissance de la langue arabe, je ne comprends pas tout ce qu’elle dit, ou plutôt ce qu’elle voulait dire", avait ironisé Omar El Mourabet.

Mots clés: Parti de la Justice et du Développement (PJD) , Facebook , Nezha El Ouafi

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact