Le Maroc ambitieux pour sa croissance

28 septembre 2020 - 06h40 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Le Haut Commissariat au plan dans l’un des 3 scénarios pour le de développement durable du Maroc, estime que le royaume pourrait retrouver une vigueur économique après la crise du Covid-19.

À travers la performance de ses métiers mondiaux et les flux d’IDE, le pays pourrait espérer une croissance autour de 4% par an.

L’un des scénarios dit probable prend en charge les impacts de la pandémie du Covid-19 sur l’économie nationale, retrace la trajectoire de son évolution avec un rétablissement progressif après la période de récession causée par la pandémie, explique le rapport du HCP.

Suivant ce scénario, le rythme de croissance du PIB serait amélioré pour atteindre 4% par an. Le HCP compte ainsi sur le déploiement de plusieurs programmes et stratégies sectoriels ayant contribué à la modernisation des infrastructures du royaume et au relèvement de spécialisation du profil de son système productif. Le même rapport indique que l’économie du Maroc ferait preuve d’une résilience puisqu’un dynamisme des exportations nationales serait de retour.

Dans le contexte de ces améliorations économiques probables, l’éducation connaîtrait une baisse dans le rang des adolescents non scolarisés de 23,8%. Les taux de mortalité infantile et néonatale devront baisser de 21,8% et 18,3%. La mortalité maternelle baisserait de 28,3%. Sans oublier que ces améliorations ciblées devraient se produire à l’horizon 2030, pour rester dans les engagements pris par le Maroc. Cependant, à en croire l’économiste Najib Akesbi, lors de son intervention à une conférence à la CFCIM, l’incertitude est le mot qui qualifie le mieux la situation, car personne ne voit le bout du tunnel dans cette crise. La rentrée économique est bizarre et unique en son genre, affirme-t-il.

La CGEM dans ses propositions pour la loi de finances 2021 a émis plusieurs idées en matières d’allègement de charges et de soutien à la trésorerie pour l’entreprise. Mais plusieurs questions restent sans réponses avec des doutes dans les esprits, fait observer Challenge.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Croissance économique - Bank Al-Maghrib (BAM) - Haut Commissariat au Plan (HCP) - Najib Akesbi - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Autoroutes du Maroc privilégie les entreprises nationales

Les entreprises nationales de BTP vont bénéficier du soutien de la Société nationale des autoroutes. Elle s’est engagée à jouer un rôle majeur de locomotive pour les appuyer.

Maroc : le gouvernement table sur une croissance de 3,2% en 2022

L’embellie se poursuit pour l’économie marocaine. Présentant le cadre général de préparation du PLF 2022, le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de...

Maroc : récession en 2020, retour de la croissance en 2021

L’économie marocaine devrait se contracter de 6,3% avant de rebondir de 4,7% en 2021. C’est le scénario prévu par Bank Al-Maghrib.

Maroc : la croissance rebondit fortement en 2021

En 2021, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) prévoit une croissance de l’activité économique marocaine de 5,8 %, contre une baisse de 6,3 % enregistrée en 2020.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dirham baisse face à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié de 0,98% vis-à-vis de l’euro et s’est apprécié de 0,73% face au dollar américain au cours de la période du 09 au 15 novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham se renforce fortement face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,78% face à l’euro et s’est dépréciée de 1,31% vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 11 au 17 avril. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham s’envole par rapport à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 1,34% vis-à-vis de l’euro et de 2,31% face au dollar américain durant la période du 21 au 27 décembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham prend de la valeur face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,09 % face à l’euro et de 2,20 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 05 au 11 janvier 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : l’inflation s’envole, surtout les produits alimentaires

Le Maroc est actuellement confronté à une situation économique difficile, marquée par une inflation galopante. Selon la dernière note de conjoncture du Haut Commissariat au Plan (HCP), l’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 8,9 % au...

Le dirham se renforce face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,25% face à l’euro et de 0,44% vis-à-vis du dollar américain durant la semaine allant du 25 au 31 mai, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Chômage au Maroc : des chiffres qui inquiètent

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) sonne l’alarme : le marché de l’emploi marocain continue de se détériorer sous l’effet persistant de la sécheresse.

Virement instantané au Maroc : gros dilemme des banques

Décrétée début juin pour trois mois, la gratuité du virement interbancaire instantané, une innovation du Bank Al-Maghrib et du Groupement pour un Système interbancaire marocain de télécompensation, va bientôt prendre fin. En attendant, les banques se...

Maroc : colère des gérants de salles de fêtes

Après l’impact de la pandémie de Covid-19 sur leurs activités, les propriétaires et gérants de salles de fêtes disent faire face aujourd’hui à une concurrence déloyale insupportable de certains individus proposant des salles informelles et des villas...

Maroc : la croissance économique s’accélère

Le Maroc a enregistré une croissance économique de 4,1 % au quatrième trimestre 2023, contre 0,7 % au cours de la même période de 2022, révèle le Haut-commissariat au plan (HCP).