Recherche

L’Etat islamique menace d’envahir Rabat et d’instaurer un califat au Maroc

© Copyright : DR

18 février 2015 - 11h41 - Maroc

"Nous allons bientôt frapper la capitale Rabat et nous allons instaurer un califat au Maroc...", menace Mohamed Hamdouch, un djihadiste marocain originaire de la ville de Fnideq et combattant dans les rangs de l’organisation terroriste "Daech" en Syrie.

Les autorités marocaines prennent très au sérieux la menace terroriste, affirme le quotidien Akhbar Al Yaoum. Les services secrets espagnols mettent également en garde Rabat contre les menaces du terroriste marocain, plus connu sous son pseudonyme "kokito Castillejos".

Selon le dernier rapport de l’expert espagnol en mouvements djihadistes José Maria Gil Garre, réalisé pour le compte du "Global Security Institute", "ce terroriste concentre ses messages principalement sur le Maroc". En clair, il fait une véritable fixation sur le Maroc, nous explique un expert marocain en mouvements djihadistes requérant l’anonymat.

Ces menaces de raids doivent être considérées comme étant réelles. Il ne faut pas attendre que les drames de Madrid, du Kenya ou de la Tanzanie se reproduisent, avant de réagir, prévient l’analyste espagnol, qui a étudié le profil du terroriste marocain à travers les réseaux sociaux.

Cet ex-mécanicien de Sebta, devenu terroriste adore flatter son ego sur les réseaux sociaux, en exposant fièrement ses crimes en Syrie. Hamdouch, alias "Abu Tasnim", 28 ans, n’hésite pas à s’afficher souriant sur des photos en brandissant des têtes de personnes décapitées.

Craintes au Maroc, mais aussi en Espagne

Aujourd’hui, le Maroc et l’Espagne craignent le retour de ces djihadistes originaires pour la plupart du nord du Royaume, principalement des villes de Tanger, Tétouan et Fnideq, mais aussi des présides occupés de Sebta et Melilla.

"La menace est réelle. Les autorités marocaines et espagnoles sont constamment sur leurs gardes, pour parer aux menaces terroristes qui pèsent sur leurs pays, d’autant plus que des cellules dormantes potentielles risquent d’être activées à n’importe quel moment dans ces régions...", conclut notre source.

Mohamed Hamdouch qui se targue d’être l’un des bras droits du chef de l’organisation terroriste Daech Abou Bakr Al Baghdadi, avait encore fait parler de lui il y a quelques mois, en offrant à son épouse une ceinture explosive en guise de dot.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact