Le Rallye Dakar 2008 annulé

4 janvier 2008 - 12h38 - Sport - Ecrit par : L.A

Le rallye Dakar-2008 a été annulé, pour la première fois de son histoire, pour des raisons de sécurité, ont annoncé les organisateurs (Amaury Sport Organisation), dans un communiqué, vendredi à Lisbonne.

La nuit a été courte pour ASO. Après la mise en garde du Quai d’Orsay - relayée encore ce matin par le ministre des affaires étrangères , Bernard Kouchner -, les organisateurs du Dakar ont pris leur décision, la mort dans l’âme : l’épreuve 2008 est purement et simplement annulée. C’est ce qu’a annoncé Daniel Bilalian, le patron des sports de France Télévisions qui retransmet la course. Déclaration faite sur Europe 1, vendredi en fin de matinée. "J’ai eu ce matin au téléphone le patron d’ASO, Patrice Clerc. Il m’a annoncé la nouvelle. C’est un choc", a-t-il ensuite expliqué.

D’après les informations publiées dès jeudi, ASO, qui avait été totalement pris de cours par les déclarations du gouvernement, avait quasi intégralement consacré sa journée d’hier à des réunions de crise. Le but : trouver une sortie honorable pour le rallye. Et éviter à tout prix une annulation de la course qui pourrait coûter très cher à l’organisation.

Ainsi, l’équipe d’ASO a immédiatement planché sur au minimum deux solutions de repli. La première consistait à faire partir normalement le rallye de Lisbonne jusqu’à Guelmin, la dernière étape marocaine. Ensuite, au lieu d’entamer les étapes mauritaniennes, les concurrents repartiraient vers Lisbonne pour faire un Lisbonne-Guelmin-Lisbonne. C’est la raison pour laquelle les organisateurs ont passé une partie de leur journée à chercher des villes-étapes susceptibles d’accueillir les nouvelles spéciales.

Autre piste étudiée : arrivés à Guelmin, les participants à la course seraient acheminés directement à Dakar, pour une ultime étape. Une hypothèse qui, pour nombre d’observateurs, ôterait toute crédibilité sportive à l’épreuve. "Le Dakar sans la Mauritanie, ce n’est plus le Dakar", lançaient à l’unisson de nombreux concurrents, jeudi. Plus de la moitié des "spéciales" du rallye devaient se dérouler en Mauritanie et une journée de repos devait se tenir à Nouakchott, la capitale.

Mais les pressions du Quai d’Orsay ont été les plus fortes. Et les hommes d’ASO ne voulaient pas courir le risque de voir la course endeuillée par un attentat. En 2007, des menaces du Groupe salafiste pour la prédication et le combat avaient contraint les organisateurs du Dakar à annuler deux étapes entre Néma et Tombouctou, au Mali.

Pourtant, le 28 décembre, Étienne Lavigne, le patron du Dakar, avait décidé de maintenir les étapes mauritaniennes prévues du 11 au 19 janvier. "Les conditions de sécurité sont réunies", avait-il déclaré au terme d’une visite de 24 heures en Mauritanie, au cours de laquelle il avait pu s’entretenir avec les autorités civiles et militaires du pays, ainsi qu’avec des responsables de l’ambassade de France à Nouakchott.

Le programme comprend cinq étapes sur le territoire marocain devaient mener les concurrents de Nador à Smara en passant par Errachidia, Ouarzazate et Guelmim.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Automobile - Rallye - Lisbonne - Dakar

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

La Reborn Renault 4 s’inspire du 4L Trophy marocain

La Reborn Renault 4, qui sera dévoilée au Mondial de l’Automobile de Paris prévu la semaine prochaine, a trouvé son inspiration au Maroc.

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Audi dévoile le RS Q e-tron E2 pour le rallye du Maroc

L’Audi RS Q e-tron E2 est la version allégée la plus aérodynamique et plus efficiente du RS Q e-tron qui fera ses débuts au prochain rallye du Maroc. Le modèle de première génération a remporté son premier rallye dans le désert d’Abu Dhabi.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...