Dakhla à l’origine d’une crise entre la France et l’Algérie

12 avril 2021 - 18h40 - France - Ecrit par : J.K

À sa demande, et sans explication de sa part, l’Algérie a annulé la visite du Premier ministre français, Jean Castex à Alger, où il était attendu ce dimanche à l’occasion d’un comité intergouvernemental franco-algérien (CIHN). Des raisons diplomatiques liées au Maroc expliqueraient cette annulation surprise.

Le point, notamment sur la coopération économique entre les deux pays devait être le centre d’intérêt de cette rencontre, la première depuis décembre 2017, par un « Comité intergouvernemental de haut niveau », co-présidé par Castex et son homologue Djerad. À en croire des sources concordantes françaises et algériennes, Alger ne pardonne pas à Paris la taille de sa délégation ministérielle réduite à trois ou quatre membres du gouvernement, en raison du « contexte sanitaire ».

A cela, s’ajoutent d’autres raisons que traduisent les médias algériens où on peut lire « Provocation » sur la question du Sahara, « armada de journalistes parisiens, qui pouvaient mettre à profit cette visite pour focaliser sur les militants du Hirak », le mouvement populaire qui exige un changement de régime depuis deux ans, à la grosse colère des autorités algériennes qui limitent la couverture du pays par les médias étrangers, via les longues et éprouvantes procédures d’accréditations.

En outre, l’Algérie voit dans l’annonce de l’ouverture d’un bureau à Dakhla, faite jeudi 8 avril par le parti du président français LREM (La République en marche) « une provocation » de la France, explique à l’AFP, le chercheur algérien Hasni Abidi, directeur du Centre d’études et de recherches sur le monde arabe et méditerranéen à Genève, soulignant qu’ « il y a un courant anti-algérien (au sein du parti présidentiel) qui veut maintenir la tension entre les deux pays ».

Fait aggravant, poursuit El Watan qui dénonce « le jeu trouble des autorités françaises », le même jour, lors d’un entretien avec son homologue marocain Nasser Bourita, le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian, a renouvelé « le soutien de la France au plan d’autonomie marocain comme une base sérieuse et crédible » pour la solution à ce conflit. Autre raison qui fâche indique Le Quotidien d’Oran, l’ambassadeur algérien, présent « à Paris depuis huit mois », attend toujours de présenter ses lettres de créances au président Macron. Et El Khabar, le plus fort tirage arabophone de conclure : « le report de la visite de Castex confirme la profondeur du fossé entre l’Algérie et la France ».

Pour Abidi, ni la version française sur le report (« contexte sanitaire » du Covid-19) ni celle avancée en coulisses par Alger sur la taille de la délégation, ne sont crédibles.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Algérie - Diplomatie - Dakhla - Sahara Marocain

Aller plus loin

Marocanité du Sahara : Manuel Valls fait pression sur la France et l’Espagne

L’ancien Premier ministre Manuel Valls a affirmé que la France et l’Espagne doivent être plus claires sur leur soutien au Maroc sur le Sahara. Il soutient que c’est autour d’une...

La France « regrette » la création d’un comité du parti LREM au Sahara

Le secrétaire d’État français aux Affaires européennes, Clément Beaune, a déclaré que le gouvernement français regrettait la décision du parti La République en Marche (LREM)...

Dakhla, une oasis au confluent de l’Atlantique et du Sahara

La nature a gratifié le Maroc d’une merveille aux larges de l’océan Atlantique. Il s’agit de la ville touristique de Dakhla, véritable oasis entre la Mer et le désert du Sahara.

L’Algérie affiche son opposition à l’utilisation de la carte du Maroc intégrant le Sahara

L’utilisation de la carte du Maroc intégrant le Sahara lors d’une réunion des Douanes de la région MENA a agacé le directeur général des Douanes algériennes, Noureddine Khaldi...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.