Dynamisation des relations entre le Maroc et la France au grand dam de l’Algérie ?

13 avril 2021 - 09h20 - France - Ecrit par : S.A

Alors que les relations entre le Maroc et la France sont au beau fixe, celles entre l’hexagone et l’Algérie semblent battre de l’aile. La visite annoncée du Premier ministre Jean Castex à Alger n’a plus été effective pour diverses raisons.

Agenda bousculé ou poursuite de la brouille des relations diplomatiques entre l’Algérie et la France au grand bénéfice du Maroc ? Le Premier ministre français devait se rendre en Algérie dans le cadre d’un Comité intergouvernemental de haut niveau le 11 avril, mais cette visite a été annulée in extremis. Il s’agit d’une réunion de l’instance de dialogue entre les deux gouvernements qui ne s’est plus tenue depuis 2017. Selon les autorités françaises, ce report s’explique par des raisons sanitaires, rapporte Al Ahdath Al Maghrebia. Du côté de l’Algérie, la nature de la délégation de Jean Castex explique ce report.

Autre raison évoquée : une coïncidence de la date de la visite avec plusieurs actions diplomatiques notamment une réunion de la commission parlementaire mixte maroco-française au Sénat, la décision du parti du président français, LaREM d’ouvrir une antenne à Dakhla et la réunion entre les chefs de la diplomatie des deux pays, Nasser Bourita et Jean-Yves Le Drian. Le refus catégorique des autorités françaises d’extrader deux ressortissants algériens, les influenceurs sur le web Hicham Abboud et Amir Boukhris, pour leur implication présumée dans des affaires de terrorisme justifierait par ailleurs le report de cette visite.

Lors d’un entretien par visioconférence avec Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Jean-Yves Le Drian, ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères s’est félicité de la qualité de la coopération sécuritaire entre la France et le Maroc. Pour rappel, le Maroc a récemment aidé la France à déjouer un attentat à Béziers. Le chef de la diplomatie française a également réaffirmé la position de soutien de son pays au plan d’autonomie marocain pour le Sahara. Pour Jean-Yves Le Drian, les relations bilatérales entre les deux pays sont « très denses ».

Sujets associés : France - Algérie - Diplomatie - Nasser Bourita

Aller plus loin

Le Maroc a aidé la France à déjouer une attaque terroriste

Le Maroc par le biais de la DGST a permis à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) de la France d’interpeller dimanche dernier à Béziers, cinq femmes dont une...

Le Maroc et la France intensifient leur coopération portuaire

Le ministre délégué français auprès de la ministre de la Transition écologique était en visite au complexe portuaire Tanger-Med. Jean-Baptiste Djebbari et son homologue marocain...

Dakhla à l’origine d’une crise entre la France et l’Algérie

À sa demande, et sans explication de sa part, l’Algérie a annulé la visite du Premier ministre français, Jean Castex à Alger, où il était attendu ce dimanche à l’occasion d’un...

Des Franco-marocains demandent à la France de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara

Une vingtaine de Franco-Marocains de divers horizons, dont Moustapha Hadji et Ahmed Ghayet, dans une lettre, invitent la France à reconnaître la souveraineté du Maroc sur le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

Le Maroc et le Cambodge veulent organiser un forum d’affaires

En marge de la visite de Prak Sokhonn, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du royaume du Cambodge au Maroc, il a été décidé de l’organisation d’un forum d’affaires.

Le voyage de Nasser Bourita en Israël confirmé

Le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita effectuerait en septembre une visite officielle en Israël, indiquent plusieurs sources israéliennes. Une information non encore confirmée officiellement du côté marocain.