Relance du Tourisme : Dakhla entre espoir et réalisme

13 mai 2021 - 13h00 - Economie - Ecrit par : J.D

Les opérateurs touristiques opérant à Dakhla croyaient à la vitalité du secteur pour la prochaine saison estivale. Mais très tôt, l’inquiétude s’est installée au regard des nombreuses annulations de voyages à destination de la ville en raison de la découverte d’une quarantaine cas de variants britanniques dans la perle du Sud.

« En réalité, ce sont les restrictions qui sont à l’origine de l’arrêt de cette bonne dynamique touristique. Auparavant, le couvre-feu tournait autour de 22-23 heures, contre 20 heures actuellement », a indiqué à Médias24, Khalil Ajana, directeur régional du groupe Dakhla Attitude.

Leila Ouachi, présidente de l’Association Lagon Dakhla relève que la majorité des gens ont été induits en erreur parce qu’ayant cru que les vols nationaux à destination de Dakhla s’arrêtaient alors qu’ils n’ont jamais été interrompus. La promotrice touristique souligne en outre que Dakhla est à même de recevoir des touristes marocains en été mais aussi durant le long week-end de l’Aïd el-Fitr. « Nous avons beaucoup de réservations pour ce long week-end », confie Kenza Fenjiro.

À l’opposé de Leila, Khalil Ajana souligne que le faible engouement à l’occasion de l’Aïd contrairement aux autres années. « Rentrer dans la chambre d’hôtel à 20 heures, cela n’intéresse pas les touristes. Il y a donc quelques réservations qui ont été faites, mais vraiment pas beaucoup », déplore le promoteur touristique.

Les acteurs touristiques en majorité, ne pensent plus pouvoir tirer profit de la saison estivale pour laquelle ils misaient sur le tourisme local. Ils déplorent la mauvaise communication suite à la découverte des nouveaux variants.

« Les réservations que nous avons enregistrées pour les mois à venir ne sont que d’anciennes réservations ; des clients qui ont déjà réservé il y a longtemps. Les frontières rouvrent, ferment… Les gens ne savent pas ce qui va se passer. Ils sont donc réticents à s’engager sur un billet d’avion qui ne sera pas remboursé, ou sur des vols reportés dont on ne connaît pas l’échéance », affirme-t-on au sein du Dakhla Club Hôtel.

« On était censés avoir beaucoup de clients en mai. Beaucoup de touristes européens (allemands, français, italiens et espagnols) voulaient venir mais la fermeture des frontières jusqu’au 10 juin brise leur élan. Ceux qui ont maintenu leurs réservations annuleront au dernier moment, s’ils voient que les frontières ne rouvrent pas », ajoute-t-il.

Pour Kenza Fenjiro, la demande est belle et bien présente mais personne ne sait de quoi sera fait le lendemain en cette période caractérisée par beaucoup d’incertitude avec la pandémie du Covid-19.

Seule Leila Ouachi semble plus optimiste. Elle fonde cet espoir sur les demandes de touristes étrangers, notamment, français, espagnols, belges et allemands.

Sujets associés : Tourisme - Dakhla - Ministère du Tourisme

Aller plus loin

Les transporteurs touristiques veulent s’adapter aux MRE

La relance du secteur du transport touristique au Maroc préoccupe la Fédération Nationale du Transport Touristique (FNTT). L’institution a présenté à cet effet plusieurs...

Soufiane Hamaini veut construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla

L’ex-champion du monde de Kitesurf, Soufiane Hamaini, projette de construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla. Dénommé Waimae Bay (du nom d’une célèbre plage de surf à Tahiti), ce...

« Visit Morocco », le nouveau plan de sauvetage du secteur touristique

Un plan de sauvetage sera lancé bientôt pour sauver le secteur touristique marocain asphyxié par les effets de la pandémie du coronavirus. Ce paquet de mesures annoncées comme...

Maroc : le secteur du tourisme nage dans l’incertitude

L’annonce par les experts d’une troisième vague de contamination au coronavirus, surtout avec la propagation des nouveaux variants du Covid-19 dans différentes régions du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.

Tourisme au Maroc : vers une révolution du capital humain

La ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, vient de procéder au lancement des programmes de renforcement du capital humain, prévus dans le cadre de la feuille de route du tourisme sur la période 2023-2026. Preuve de l’importance qu’accordent les...

Les chiffres qui confirment l’embellie du tourisme marocain

À la Chambre des représentants, Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, a communiqué des chiffres du secteur du tourisme qui confirment l’embellie.

Plus d’un million de téléspectateurs pour « Échappées belles » sur le Maroc

Samedi soir, l’émission « Échappées belles » qui invitait les téléspectateurs à aller à la découverte de certains villages marocains inconnus des touristes, a rassemblé plus d’un million de personnes.

Le parcours historique des Lions de l’Atlas impacte positivement le tourisme

Le parcours historique des Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022 produit un impact plus que positif sur le tourisme marocain.

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Maroc : les recettes touristiques en hausse par rapport à 2021

La reprise de l’activité touristique observée depuis l’ouverture des frontières se confirme au Maroc. À fin mai, les recettes ont atteint 20 milliards de dirhams, en hausse de 173 % par rapport à 2021.

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...

L’ONCF retrouve le sourire

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a connu une très belle période d’été avec quelque 10,5 millions de voyageurs transportés. Un record d’affluence, se réjouit l’Office.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.