Recherche

Belgique : Mohamed, mort du coronavirus, laisse deux orphelins

© Copyright : DR

6 avril 2020 - 08h30 - Monde

Un employé de Colruyt, un magasin de grande distribution en Belgique, est décédé en raison du refus de son chef de le laisser porter masques et gants, pourtant recommandés pour prévenir le covid-19.

Dans cette chaîne de magasins, il était formellement interdit au personnel de porter masques et gants, jusqu’au 20 mars dernier, au motif que "ça fait trop peur à la clientèle". Malheureusement, cette interdiction fait désormais de la petite Lina, 17 mois à peine, et son frère Seyf, bientôt 7 ans, des orphelins de père, rapporte La Dernière Heure. Leur papa, Mohamed Nahi, a été contaminé au covid-19, dix jours plus tôt et y a succombé, jeudi dernier. Selon Hatim, son beau-frère, Mohamed souffrait depuis plusieurs jours et avait été diagnostiqué positif au covid-19, le mardi 24 mars. Vu son état relativement stable, ses "facultés respiratoires n’étant entamées que de 10 %", le personnel médical lui a demandé "de rester chez lui et se soigner avec du Dafalgan et du sirop contre la toux, précise son beau-frère.

Confiné à la maison avec Samia, son épouse qui veillait sur lui, Mohamed est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi, à la suite des complications. "Il ne respirait plus et de la mousse bleue sortait de sa bouche et du nez. Sa peau était écaillée", confia son épouse. Elle avait appelé les secours en vain. "Mais c’était fini pour le grand gaillard de 1,94 mètre, "qui ne fumait pas et ne buvait pas, respectait scrupuleusement le confinement", d’après les propos de Hatim.

A 32 ans, Mohamed Nahi a été victime de la négligence de son chef de service. Il a été inhumé vendredi après-midi, à Schaerbeek, avec pour seules présences, son beau-frère Hatim et l’imam. "Ma sœur, leurs enfants, nos parents ont dû rester confinés chez eux, par mesure de prudence.", raconte le beau-frère qui entend saisir la justice sous les conseils de Abdelhadi Amrani et Carine Liekendael, leurs avocats.

Face à ce drame, Colruyt a assuré, vendredi, s’informer "sur les détails de ces événements. Notre priorité est maintenant de répondre aux besoins des collaborateurs concernés et nous continuerons à communiquer lorsque nous aurons plus de détails pertinents".

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact