Recherche

Décès tragique d’un Marocain et sa femme près de Barcelone

© Copyright : DR

11 janvier 2022 - 18h40 - Marocains du monde - Par: A.P

Munir et Jessica, résidant dans une banlieue de Montcada, près de Barcelone, sont morts par noyade alors qu’ils tentaient de réchauffer une cabane plus grande dans laquelle ils allaient emménager. Ils laissent derrière eux un orphelin de deux ans et demi.

Le décès du couple a suscité l’indignation des habitants et proches qui dénoncent le fait que les victimes n’aient bénéficié d’aucune aide des autorités. Munir et Jessica vivaient depuis un peu plus de deux ans dans une petite cabane située dans une banlieue près de la rivière Besòs. Ils ont un fils de deux ans et demi qui ne vivait pas avec eux en raison de leur situation d’extrême précarité. Dimanche, ils emménageaient dans une cabane plus grande et voulaient la réchauffer avec une cheminée de fortune quand ils sont morts asphyxiés, fait savoir El Diario.

Munir et Jessica sont arrivés sur place après avoir été expulsés de leur appartement à Santa Coloma de Gramenet, faute de moyens. D’origine marocaine, Munir, était le benjamin d’une fratrie de dix enfants et vivait en Espagne depuis plus de 25 ans. Il travaillait comme ferrailleur avant son décès. Jessica, elle, de nationalité espagnole, travaillait dans un magasin de vêtements à Santa Coloma.

À lire : Décès tragique d’un Marocain à Malaga

« Faut-il que deux personnes meurent pour qu’on se rende compte de leur situation d’extrême pauvreté ? », s’indigne au téléphone Leila Bakhat, une sœur de Munir. Comme son frère Rachid, arrivé sur place, elle accuse les autorités municipales et nationales de n’avoir rien fait pour sortir de cette situation d’exclusion, non seulement son frère et sa femme, mais aussi le reste des habitants de ce bidonville. « Ce qui leur est arrivé aurait pu arriver à n’importe quelle famille de cette banlieue », ajoute Leila, reprochant aussi aux médias de n’avoir pas joué leur rôle et alerté sur la misère de ces personnes.

La zone est occupée par des sans-abris dont le nombre exact n’est pas connu par les autorités municipales. Comme l’a confirmé lundi le maire de Montcada i Reixac, Laura Campos, ces personnes ne sont pas enregistrées dans le registre municipal et n’ont pas été en contact avec les services sociaux. Le problème des bidonvilles est endémique dans certaines grandes villes espagnoles. Selon le dernier rapport de la Generalitat de 2016, 48 000 personnes vivaient dans des logements insalubres en Catalogne dont plus de 5 000 sans-abri et 34 000 autres dans des logements dangereux ou inadéquats.

Mots clés: Décès , Barcelone

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact