Démission de l’Istiqlal, le Roi Mohammed VI ne voulait pas s’immiscer

12 juillet 2013 - 20h33 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Roi Mohammed VI n’aurait pas souhaité utiliser l’article 42 de la constitution pour arbitrer le différend entre les partis de l’Istiqlal et celui de la Justice et du Développement (PJD), formant coalition gouvernementale.

D’après des sources citées par le journal "Akhbar Al Yaoum", Hamid Chabat, le secrétaire général de l’Istiqlal, aurait reçu un appel de la part du Roi Mohammed VI, lui recommandant de prendre les décisions qu’il estimait adéquates.

"L’idée de recourir à l’article 42 de la constitution était une erreur politique que le Roi a bien relevée en refusant de s’impliquer dans ce conflit entre deux partis du gouvernement", note un cadre de l’Istiqlal interrogé par le journal. Les istiqlaliens ont donc été contraints d’utiliser l’article 47 pour présenter la démission des ministres de leur formation politique.

Mais pour que la démission soit vraiment effective, il faut d’abord que les ministres (Nizar Baraka, Fouad Douiri, Youssef Amrani, Abdelatif Maazouz, Abdessamad Kayouh et le récalcitrant Mohamed El Ouafa) adressent leur démission au Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, avant que celui-ci la présente au Roi Mohammed VI.

Le Chef de gouvernement n’aura donc d’autres choix que de trouver d’autres alliés pour former une nouvelle majorité. Le RNI serait disposé à entrer au gouvernement s’il obtient le même nombre de ministères que l’Istiqlal. Conscients de leur popularité, d’autres voix au sein du PJD, réclament des élections législatives anticipées.

Article 42 :
Le Roi, Chef de l’Etat, son Représentant suprême, Symbole de l’unité de la Nation, Garant de la pérennité et de la continuité de l’Etat et Arbitre suprême entre ses institutions, veille au respect de la Constitution, au bon fonctionnement des institutions constitutionnelles...

Article 47 :
Le Roi nomme le Chef du Gouvernement au sein du parti politique arrivé en tête des élections des membres de la Chambre des Représentants, et au vu de leurs résultats. Sur proposition du Chef du Gouvernement, Il nomme les membres du gouvernement. Le Roi peut, à Son initiative, et après consultation du Chef du Gouvernement, mettre fin aux fonctions d’un ou de plusieurs membres du gouvernement. Le Chef du Gouvernement peut demander au Roi de mettre fin aux fonctions d’un ou de plusieurs membres du gouvernement.

Le Chef du Gouvernement peut demander au Roi de mettre fin aux fonctions d’un ou de plusieurs membres du gouvernement du fait de leur démission individuelle ou collective. A la suite de la démission du Chef du Gouvernement, le Roi met fin aux fonctions de l’ensemble du gouvernement. Le gouvernement démissionnaire expédie les affaires courantes jusqu’à la constitution du nouveau gouvernement.

Sujets associés : Mohammed VI - Partis politiques - Istiqlal - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Abdelilah Benkirane - Hamid Chabat - Gouvernement marocain

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Mohammed VI

Mohammed VI a-t-il le droit de se trouver dans les eaux de Sebta ?", dixit la presse espagnole

La présence du yacht du roi Mohammed VI au large de Sebta fait la une de la presse espagnole, et soulève une réelle polémique au sein de la classe politique. Mais, que faisait le souverain marocain dans les eaux territoriales espagnoles...

Le roi Mohammed VI rend gratuit le vaccin anti-Covid-19

Le roi Mohammed VI a donné ses instructions au Gouvernement pour l’adoption de la gratuité du vaccin anti-Covid-19 au profit de l’ensemble des Marocains.

Nouvel appel au roi Mohammed VI

L’ancien joueur du Raja, Yassine Salhi s’est adressé au roi Mohammed VI dans un post sur Instagram, lui demandant d’intervenir, face à la flambée des prix.

L’Algérie réagit à l’absence du roi Mohammed VI au sommet arabe

Par la voix de son ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, l’Algérie a réagi à l’absence du roi Mohammed VI au sommet de la ligue arabe qui se déroule à Alger.

Donald Trump écrit au roi Mohammed VI

Donald Trump a adressé un message au Roi Mohammed VI, à l’occasion de la Fête du Trône. Le président américain a exprimé ses félicitations au souverain marocain en ce moment solennel qui marque le 21ᵉ anniversaire de son accession au...

Partis politiques

Chambre des conseillers : le PJD sanctionne ses élus

Les trois conseillers du Parti de la justice et du développement (PJD) qui n’ont pas voulu démissionner de la deuxième chambre, conformément aux injonctions des dirigeants du parti, ont été sanctionnés.

Processus électoral : la Chambre des conseillers adopte deux projets de lois

Deux projets de loi relatifs au processus électoral ont été adoptés à l’unanimité par la Chambre des conseillers. Il s’agit du projet de loi relatif aux listes électorales générales, aux opérations de référendums et à l’utilisation des moyens audiovisuels...

Affaire Brahim Ghali : le parti de l’Istiqlal dévoile sa position dans une lettre au parti populaire espagnol

Parallèlement aux différentes déclarations diplomatiques, le parti de l’Istiqlal a vivement critiqué auprès du parti populaire espagnol, la décision de l’Espagne d’accueillir le chef des séparatistes, Brahim Ghali. Dans une missive adressée à Pablo Casado, la...

Près de la moitié des jeunes Marocains ne font pas confiance aux partis politiques

45 % des jeunes marocains n’accordent pas leur confiance aux partis politiques. C’est ce que vient de confirmer un sondage qui fait savoir qu’ils sont très nombreux à n’appartenir à aucun des 34 partis qui participent aux élections qui auront lieu dans les...

Les Marocains s’intéressent très peu à la politique

En marge des élections de cette année au Maroc, l’Institut des études sociales et médiatiques (IESM) a réalisé un sondage pour connaitre l’avis des Marocains vis-à-vis de la classe politique. Les résultats de cette enquête réalisée sur un échantillon de 875...

Istiqlal

L’Istiqlal prêt à participer au prochain gouvernement

Le parti de l’Istiqlal (PI) est prêt à participer au prochain gouvernement. Ainsi en a décidé le Conseil national de la formation politique, à l’issue des travaux de sa session extraordinaire, tenue en mode virtuel samedi à...

Écartés des élections 2021, les MRE appellent le Roi à la rescousse

Lâchés par la plupart des partis politiques, les Marocains du Monde constatent avec surprise leur mise à l’écart des prochaines échéances électorales. Face à cette situation, la coordination des partis politiques à l’étranger sollicite l’intervention de SM le...

Maroc : un revenu universel pour les plus pauvres ?

En prélude au «  déconfinement  » du 10 juin prochain, le secrétaire général de l’Istiqlal, Nizar Baraka, a présenté vendredi, les grandes lignes du Mémorandum de son parti en présence du chef du gouvernement.

Nationalité marocaine : le demandeur doit parler arabe ou l’amazigh

La Chambre des représentants vient d’adopter une proposition de loi portant sur le Code de la nationalité marocaine. Cette nouvelle loi fixe les conditions que doit remplir toute personne souhaitant obtenir la...

Obligation du pass vaccinal : l’Istiqlal parle d’une décision « précipitée »

Réuni samedi dernier à Rabat pour examiner les derniers développements liés à la question du Sahara marocain, le Comité central du Parti de l’Istiqlal (PI) en a profité pour se pencher sur la vague de mécontentements ayant envahi le Maroc, depuis que le pass...

Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Elections à Marrakech : le tribunal déboute le PJD

Les recours du PJD contre le RNI après les élections n’ont pas abouti. Le tribunal a confirmé les résultats proclamés par le ministère de l’Intérieur, déboutant ainsi le candidat du PJD, Abderrazak Jebbour.

Loi sur le cannabis : le PJD vote contre

Le Parti justice et développement (PJD) a voté contre le projet de loi sur l’usage légal du cannabis à des fins thérapeutiques et industrielles, lors de son adoption vendredi par la commission de l’Intérieur de la première chambre du...

Le PJD va basculer dans l’opposition

Après la déroute électorale du parti de la justice et du développement (PJD), le conseil national se réunit en session extraordinaire demain samedi 18 septembre. Le parti de la Lampe va basculer dans...

Nouvelle bataille pour la mairie de Mohammedia

La Cour de cassation vient d’annuler l’élection d’Imane Sabir du Parti de la Justice et du Développement (PJD) à la présidence de la commune urbaine de Mohammedia. Son parti ne s’avoue nullement vaincu, et compte bien faire face au RNI qui voit plutôt...

L’attitude de certaines cliniques marocaines choque les Marocains

Devant les conseillers de la 2ᵉ Chambre, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb a été interpellé sur les dérives de certaines cliniques privées. Elles surviennent après l’incident des chèques exigés par les mêmes centres hospitaliers avant toute...

Rassemblement National des Indépendants (RNI)

Maroc : le RNI et l’Istiqlal s’emparent du parlement

On connaît depuis samedi, les noms de ceux qui dirigeront le nouveau parlement marocain. Il s’agit de Rachid Talbi Alami, du Rassemblement National des Indépendants (RNI), élu président de la Chambre des représentants. Naam Miyara, de l’Union générale des...

Nouvelle bataille pour la mairie de Mohammedia

La Cour de cassation vient d’annuler l’élection d’Imane Sabir du Parti de la Justice et du Développement (PJD) à la présidence de la commune urbaine de Mohammedia. Son parti ne s’avoue nullement vaincu, et compte bien faire face au RNI qui voit plutôt...

Écartés des élections 2021, les MRE appellent le Roi à la rescousse

Lâchés par la plupart des partis politiques, les Marocains du Monde constatent avec surprise leur mise à l’écart des prochaines échéances électorales. Face à cette situation, la coordination des partis politiques à l’étranger sollicite l’intervention de SM le...

Polémique après les propos d’un député RNI sur le roi Mohammed VI

Alors qu’il prenait la défense du gouvernement, un député du Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir, a, lors de la discussion sur la flambée des prix, fait une déclaration pour le moins polémique sur le roi Mohammed...

Le PP exige des explications sur «  l’entrée illégale  » de Brahim Ghali en Espagne

Après les incessantes demandes d’explications du Maroc sur l’accueil en Espagne de Brahim Ghali, chef des séparatistes du Polisario, c’est le tour du Parti populaire (PP, opposition) d’exiger du gouvernement espagnol de s’expliquer sur « l’entrée illégale...

Abdelilah Benkirane

Probable retour de Benikrane à la tête du PJD

Quelques jours après sa défaite aux élections législatives, le parti de la justice et du développement (PJD) s’est réuni, samedi 18 septembre, en conseil national. À l’occasion, les islamistes ont mis en place un comité préparatoire du congrès extraordinaire...

Les islamistes du PJD plus que jamais divisés après la déroute électorale

Quelques jours après sa débâcle aux élections législatives du 8 septembre dernier, le Parti de la justice et du développement (PJD) tient ce samedi 18 septembre la réunion du conseil national, et ce, dans un contexte marqué par des divisions profondes. Deux...

Abdelilah Benkirane dénonce les propos d’Emmanuel Macron

Après des mois de silence, l’ancien chef du gouvernement marocain et ancien secrétaire général du Parti PJD, est de retour dans les médias. S’exprimant sur l’actualité troublante en France, Abdelilah Benkirane, condamne sans ambages les attaques terroristes...

Saâdeddine El Othmani démissionne du secrétariat du PJD

Le Chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani a annoncé ce jeudi sa démission du poste de secrétaire du Parti Justice et Développement (PJD). Il a été suivi de tous les autres membres du secrétariat général. Une démission collective qui fait suite à l’échec...

Les salafistes ou l’autre cause de la défaite historique du PJD

Outre les causes évoquées jusque-là, la déroute du Parti de la Justice et du Développement (PJD) aux élections du 8 septembre dernier s’explique aussi par le fait que les salafistes ont sévèrement sanctionné les candidats du parti islamiste dans les...

Hamid Chabat

Hamid Chabat ne veut pas de PJD à la tête du pays

L’ancien secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, après une longue période d’absence au parlement et sur la scène politique, avertit qu’en cas de « victoire du PJD lors des prochaines législatives, la stabilité du pays serait menacée ». En...

Après un exil en Turquie, Hamid Chabat est de retour au Maroc

Après deux ans passés en Turquie, l’ex-patron de l’Istiqlal, Hamid Chabat est de retour au Maroc. Ses partisans ont la ferme conviction qu’il est rentré pour récupérer la mairie de Fès, perdue face au PJDiste El...

Gouvernement marocain

Maroc : plusieurs secteurs d’activités autorisés à rouvrir

Après une longue période d’inactivité, plusieurs secteurs d’activités sont désormais autorisés à rouvrir. Cette reprise intervient suite à l’accord donné par le chef du gouvernement.

Le Maroc prolonge le couvre-feu

Le Maroc vient de prolonger de deux semaines les mesures de précaution adoptées le 13 janvier dernier. Cette décision qui prend effet ce mardi 2 février, et ce jusqu’au 16 février prochain, vise à lutter contre la propagation du...

Le Maroc fait un grand pas vers l’état civil électronique

Le projet de loi relatif à l’état civil a été adopté jeudi par le Conseil de gouvernement présidé par le chef de l’exécutif, Saad Eddine El Otmani.

El Othmani se prononce enfin sur le reconfinement

Face à la recrudescence des nouveaux cas de contamination au Covid-19 et au non-respect des mesures sanitaires, l’option d’un reconfinement généralisé n’est plus à écarter. C’est ce qu’a déclaré le Chef du...

Marocains, vous allez payer plus d’impôts en 2021

Le gouvernement marocain a institué dans le nouveau projet de loi des finances, une contribution assez significative qui sera imposée aux entreprises et aux salariés des secteurs public et privé.