Diplômés chômeurs, rentrez chez vous !

14 mars 2012 - 18h01 - Ecrit par : L.A

Abdelilah Benkirane s’en est violemment pris aux diplômés chômeurs habitués des manifestations devant le Parlement et les ministères, lors d’un meeting à Skhirat. Selon le Chef du gouvernement, plus aucun poste dans la fonction publique ne sera accordé sous pression de la rue et sans concours.

Abdelilah Benkirane a ouvertement critiqué la décision de l’ancien Premier ministre Abbas El Fassi, présent dans la salle, d’engager 4300 diplômés chômeurs sans concours, sous la pression de la rue en 2011.

Le Chef du gouvernement a déclaré qu’il était désormais "impossible d’obtenir des postes budgétaires en exerçant la pression via la rue ou les occupations des locaux de l’administration". Benkirane a expliqué vouloir développer un système de recrutement basé exclusivement sur le mérite et les compétences.

Le gouvernement El Fassi mis sous pression, avait adopté un décret selon lequel jusqu’au 31 décembre 2011, le concours n’était pas obligatoire pour obtenir un poste dans le secteur public. 4304 diplômés chômeurs avaient par la suite été recrutés sur la seule base de leur "ancienneté dans les protestations" rapporte l’Économiste.

Plutôt que de calmer le mouvement des diplômés chômeurs, ce recrutement massif avait attiré des chômeurs de toutes les régions du Maroc, convaincus qu’en mettant le gouvernement sous pression, ils décrocheraient un job.

Tags : Administration - Emploi - Abdelilah Benkirane - Chômage

Nous vous recommandons

Badr Hari veut sa revanche

Badr Hari a réagi à sa défaite face au Polonais Arkadiusz Wrzosek. Contrairement à la rumeur distillée dans l’opinion, le champion marocain ne compte pas raccrocher les gants. Il veut plutôt une revanche.

Pays-Bas : découverte de résidus chimiques dans des oranges marocaines

Les douanes néerlandaises ont découvert des résidus chimiques dans des oranges marocaines importées aux Pays-Bas. Il s’agit du chlorpyrifos, un produit chimique, qui agit comme poison de contact, et dont l’utilisation a été interdite en 2021 par l’agence...

Un couple britannique heureux d’être bloqué au Maroc

Alors que certains ressortissants étrangers bloqués au Maroc suite à la décision marocaine de suspendre les liaisons aériennes avec le Royaume-Uni en raison de la situation sanitaire inquiétante du pays expriment des angoisses, c’est tout le contraire d’un...

Maroc : l’absence de pluie provoque un véritable exode rural (Vidéo)

À Azbane Lagrinate, un village situé à 47 kilomètres au nord de Marrakech, la sécheresse pousse des agriculteurs à se déplacer vers les villes. Le royaume traverse l’une des pires sécheresses de ces30 dernières années, ne laissant quasiment aucune autre...

Mohammed VI autorise le rapatriement de la dépouille d’Aminata, fille de Sékou Touré

Le roi Mohammed VI a affrété un aéronef pour rapatrier en Guinée la dépouille d’Aminata Touré, fille de l’ancien président, Sékou Touré. Le vol spécial sera effectué demain lundi, en dépit de la fermeture des frontières...

Ouarzazate : trois touristes français meurent dans un accident

Trois touristes d’origine française ont été brûlés vifs, mercredi, dans un incendie provoqué par un terrible accident survenu après le déraillement et le renversement d’un buggy.

Nabila Mounib empêchée d’entrer au Parlement (vidéo)

Les députées Nabila Mounib et Fatima Zohra Tamni du PSU et de l’AFG n’ont pu accéder au parlement lundi soir, pour participer à la séance plénière consacrée aux questions orales. Nabila Mounib, qui fait partie des signataires d’une pétition appelant le...

Maroc : une Française retrouvée morte, son mari arrêté

Le cadavre d’une Française âgée de 89 ans a été retrouvé à son domicile mercredi à Témara. Le suspect, son époux, serait atteint d’Alzheimer. Il a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête.

L’Algérie arrête un Tunisien réclamé par le Maroc

Interpol a arrêté en Algérie en début de cette semaine un ressortissant tunisien poursuivi au Maroc dans une affaire d’escroquerie et d’abus de confiance.

France : un parti musulman dans la course à la présidentielle

À quelques mois de l’élection présidentielle en France, le fondateur de l’Union des démocrates musulmans français (UDMF) annonce sa candidature. Nagib Azergui justifie cette décision par le « déferlement de haine incessant envers une partie des citoyens...