Dounia Batma porte plainte contre son mari pour « adultère »

11 octobre 2022 - 21h40 - Culture - Ecrit par : Bladi.net

Les problèmes de Dounia Batma et de son mari Mohammad Al-Turk passeront par la case justice. L’homme d’affaires originaire du Bahreïn a été entendu par la police.

Selon des témoignages recueillis par le site Alyaoum24, Mohammad Al-Turk a été interrogé par la police suite à une plainte de sa femme à son encontre.

A lire : Le mariage de Dounia Batma et Mohamed Al Turk prend l’eau

Que lui reproche Dounia Batma au juste ? la chanteuse marocaine a porté plainte pour violences conjugales, abus de confiance et infidélité.

Il s’agira maintenant à la police, puis à la justice, de démêler le vrai du faux et à la chanteuse et son producteur de mari de trouver une solution à cette affaire qui s’étale déjà depuis plusieurs mois sur les réseaux sociaux.

Sujets associés : Droits et Justice - Dounia Batma - Plainte

Aller plus loin

Dounia Batma lance un appel au roi Mohammed VI

Suite au rejet de son pourvoi par la Chambre criminelle de la Cour de cassation de Rabat, la chanteuse marocaine Dounia Batma impliquée dans l’affaire « Hamza mon bb » fait un...

Le mari de Dounia Batma brise enfin le silence

Les témoignages de soutien affluent suite à la condamnation de la star marocaine Dounia Batma à la prison ferme. Le dernier en date est celui de son mari, Mohamed Turk, qui lui...

Dounia Batma officiellement célibataire

Après avoir fait condamner son mari Mohamed Al Turk pour « incitation à la débauche », la chanteuse marocaine Dounia Batima signe officiellement la fin de son mariage.

Dounia Batma étale ses problèmes de couple sur les réseaux sociaux

Le mariage de Dounia Batma et Mohamed Turk bat de l’aile, depuis que les deux amoureux se sont déclarés la guerre sur Instagram. L’affaire Hamza mon bb aura-t-elle eu raison de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.