Dounia Batma en prison : quid de ses contrats non respectés ?

2 février 2024 - 22h00 - Culture - Ecrit par : Bladi.net

L’annonce de l’arrestation de Dounia Batma a suscité beaucoup d’inquiétudes chez les organisateurs de concerts. La chanteuse marocaine avait des contrats qu’elle devait honorer, malgré ses déboires judiciaires.

Arrêtée mercredi alors qu’elle se trouvait « cachée » à Casablanca, la chanteuse marocaine Dounia Batma a été transférée à la prison de l’Oudaya à Marrakech où elle doit purger sa peine d’un an de prison ferme.

Durant le long parcours judiciaire, la chanteuse a continué à assurer des concerts ou des prestations, et c’est justement le problème aujourd’hui puisqu’elle était censée participer à de nombreux événements, notamment dans le nord du Maroc.

Des proches de la chanteuse ont confié à Aljarida24 que cette arrestation a placé les organisateurs dans une situation inconfortable, les forçant à s’excuser auprès des clients et du public qui attendait ces événements.

Ils ont également affirmé que l’équipe de Dounia Batma travaille activement pour régler cette situation et trouver un arrangement avec les organisateurs des concerts. Cela est d’autant plus important que la chanteuse avait déjà reçu une avance sur le paiement pour sa participation à ces événements.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Concert - Prison - Dounia Batma

Aller plus loin

Dounia Batma conduite en prison

Dounia Batma aurait été arrêtée ce mercredi par la police judiciaire alors qu’elle se trouvait à Casablanca. La chanteuse marocaine doit exécuter une peine de prison ferme dans...

Dounia Batma lance un appel au roi Mohammed VI

Suite au rejet de son pourvoi par la Chambre criminelle de la Cour de cassation de Rabat, la chanteuse marocaine Dounia Batma impliquée dans l’affaire « Hamza mon bb » fait un...

Dounia Batma attaque, son ex-mari contre-attaque

Le producteur bahreïni Mohamed Al-Turk a répondu aux accusations de complot portées contre lui par son ex-épouse, la chanteuse marocaine Dounia Batma impliquée dans l’affaire «...

Dounia Batma en grève de la faim en prison ?

Des rumeurs laissant croire que Dounia Batma aurait entamé une grève de la faim après son incarcération ne sont pas fondées, ont indiqué des proches de la chanteuse marocaine,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Dounia Batma et Saïda Charaf : Latifa Raafat s’en mêle

L’artiste marocaine Latifa Raafat a appelé à la tolérance ses consœurs Dounia Batma et Saïda Charaf, actuellement en conflit judiciaire devant le tribunal de première instance de Marrakech.

La chanteuse Ibtissam Tiskat dévoile son calvaire

La chanteuse marocaine Ibtissam Tiskat affirme avoir été victime de harcèlement de la part d’une collègue. Il s’agirait de Dounia Batma ou Fadwa El Maliki.

Un concert à 3 millions de dirhams ? Zina Daoudia répond aux rumeurs

La chanteuse marocaine Zina Daoudia a répondu aux rumeurs selon lesquelles elle a reçu 3 millions de dirhams pour une prestation artistique.

Dounia Batma attaque, son ex-mari contre-attaque

Le producteur bahreïni Mohamed Al-Turk a répondu aux accusations de complot portées contre lui par son ex-épouse, la chanteuse marocaine Dounia Batma impliquée dans l’affaire « Hamza mon bb ».

Enfants de Dounia Batma : Mohamed Al Turk dénonce une exploitation sur les réseaux sociaux

Mohamed Al Turk, l’ex-mari de Dounia Batma actuellement en détention, reproche à la sœur de l’actrice marocaine, Ibtissam, de chercher à gagner la sympathie des Marocains en publiant des photos de leurs filles, Ghazal et Laila Rose, sur les réseaux...

Festival Mawazine : Saad Lamjarred persona non grata ?

La participation de Saad Lamjarred à la 19ᵉ édition du Festival Mawazine, prévue du 21 au 29 juin prochain, semble compromise. Des sources proches des organisateurs ont révélé l’échec des négociations entre les deux parties.