Casablanca : une femme enceinte décède en accouchant, sa famille soupçonne une erreur médicale

1er avril 2024 - 22h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Une enquête a été ouverte après le décès d’une femme enceinte, déjà mère d’un enfant, survenu en mars au CHU Ibn Rochd de Casablanca. Les membres de sa famille soupçonnent une erreur médicale.

Un accouchement tragique au CHU Ibn Rochd de Casablanca. Sentant son accouchement proche, une femme propose à sa sœur, déjà mère d’un premier enfant et résidant à Tanger, de s’installer chez elle à Casablanca. Durant son séjour, la femme enceinte ressent des douleurs ressemblant à des contractions. Elle sera admise à l’hôpital de Hay Mohammadi. Reçue en consultation, la jeune femme reçoit l’exeat et retourne chez sa sœur. Le personnel soignant lui a dit que le jour de son accouchement n’était pas encore arrivé. Sauf qu’une fois chez sa sœur, les douleurs persistent. Les contractions, elles, s’accélèrent. Sa sœur l’emmène alors au CHU Ibn Rochd. Elle sera admise au service de maternité. Cette femme qui était à un mois du terme de sa grossesse décède en donnant naissance en son second enfant.

À lire :Un couple marocain au Canada doit payer 11 000 dollars pour l’accouchement de leur fils

Une enquête a été ouverte pour connaître les circonstances exactes de ce décès. Le procureur général du roi près la Cour d’appel de Casablanca ordonne l’autopsie du corps de la jeune femme. Alors que celle-ci devait accoucher par voie basse comme lors de son premier accouchement, elle avait finalement accouché par césarienne à la surprise générale de sa sœur et des autres proches de sa famille, rapporte le quotidien Assabah. Incompréhension ! Ils soupçonnent une erreur médicale, car la femme enceinte ne souffrait d’aucune maladie. Seule l’enquête en cours pour confirmer ou infirmer ces soupçons. Fort heureusement, le bébé a survécu, mais il semble souffrir de quelques complications.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Enquête - Santé - Enfant

Aller plus loin

Un couple marocain au Canada doit payer 11 000 dollars pour l’accouchement de leur fils

Abdessamad Aziz et sa femme Latifa, originaires du Maroc et résidant à Saguenay au Canada, se sont retrouvés à payer une facture de 11 000 dollars pour l’accouchement de leur...

Casablanca : une jeune maman décède juste après l’accouchement, une enquête ouverte

Une jeune femme de 18 ans est morte après avoir donné naissance à son bébé au centre hospitalier Moulay Rachid (ex-hôpital Sidi Othmane) à Casablanca. Sa famille est persuadée...

Faute d’hôpital, un homme aide sa femme à accoucher dans la voiture près de Youssoufia

Faute de médecin dans un hôpital à Marrakech, un homme a été contraint de faire accoucher sa femme dans sa voiture au bord de la route.

Vidéo choquante d’un accouchement dans le jardin d’un hôpital à Youssoufia

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a annoncé le lancement d’une enquête sur l’accouchement d’une femme dans le jardin du centre hospitalier provincial (CHP) de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.