Un réseau de trafic international de drogue démantelé à Bni Drar et Berkane

6 janvier 2020 - 06h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Deux individus ont ont arrêtés vendredi par les éléments de la police judiciaire d’Oujda. Ils seraient impliqués dans un réseau de trafic international de drogue.

L’arrestation de ces deux individus n’a pas été une mince affaire pour la police qui a usé de stratégies pour y parvenir. Le premier suspect a été interpellé au douar "Gzennay" à Bni Drar. La police a ensuite mené des fouilles dans un entrepôt, lesquelles ont conduit à la saisie de 20 paquets de drogue, dont le poids est estimé à environ une demie tonne de chira. Deux voitures ont été aussi découvertes, indique la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Le second suspect a été appréhendé à Berkane, pour son implication présumée dans la perpétration de plusieurs actes criminels. Son arrestation a été rendue possible grâce à une enquête minutieuse menée par la police.

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue, en attendant l’enquête pour déterminer leurs éventuels liens avec les réseaux internationaux de trafic de drogue. La police espère mettre hors d’état de nuire tous les complices et auteurs impliqués dans ces actes criminels.

Cette affaire s’inscrit dans le cadre des opérations conjointes des services de la DGSN et de la DGST pour lutter contre le trafic international de drogue et de psychotropes, révèle la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Berkane - Criminalité - Garde à vue - Chira - Arrestation

Aller plus loin

Une MRE en prison pour avoir filmé des femmes nues dans un hammam

La police de Berkane a procédé jeudi à l’arrestation d’une Maroco-Néerlandaise qui était en train de filmer avec son téléphone portable des femmes nues dans un bain maure. Elle...

Le procès d’un vaste réseau de trafic de drogue entre la Belgique et le Maroc reprend le 17 février

Le tribunal de Bruxelles a décidé du report du jugement dans une grosse affaire de drogue, impliquant 14 trafiquants, dont des Marocains, en raison de l’absence d’éléments...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.