L’économie marocaine reste solide malgré la guerre en Ukraine

9 mai 2022 - 10h00 - Economie - Ecrit par : A.T

L’économie marocaine reste solide malgré les effets de l’invasion de l’Ukraine et la pandémie du Covid-19, car le Maroc dispose d’instruments économiques capables d’absorber les chocs. Toutefois, elle est confrontée à des risques significatifs, selon le Fonds monétaire international (FMI).

Les services du FMI affirment que la résilience de l’économie marocaine devrait se poursuivre malgré les conséquences de la guerre en Ukraine et celles liées au Covid-19. Le royaume est présenté comme un exemple, selon Jihad Azour, directeur Afrique du Nord et Moyen-Orient et Asie centrale au sein du FMI.

Selon le responsable, le Maroc a entamé un certain nombre de réflexions sur des réformes structurelles, telles que la modification du système de protection sociale ou des mesures économiques visant les entreprises publiques. Des réformes qui, selon l’institution financière, vont dans la bonne direction.

A lire : « La guerre en Ukraine rend les choses compliquées », selon Akhannouch

Plus précisément, le royaume a réalisé un meilleur ciblage de l’aide sociale et transformé son économie pour la rendre plus connectée aux valeurs mondiales. Une donnée cruciale qui lui a permis de renforcer sa capacité à absorber les chocs, notamment ceux du Covid-19 et de la guerre en Ukraine et leurs conséquences sur l’économie mondiale, a expliqué le responsable.

Néanmoins, « il faut que le Maroc poursuive ses réformes, maintenir la stabilité dans les finances publiques et continuer à réduire son niveau d’endettement, qui est aujourd’hui sous contrôle », recommande Jihad Azour.

Sujets associés : Politique économique - Ukraine - Guerre - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

L’économie marocaine se redresse selon le FMI

Fortement touchée par la crise sanitaire, l’économie marocaine a amorcé depuis l’année dernière une relance avec, à la clé, de bonnes prévisions, selon le Fonds Monétaire...

Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour le Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) a revu ses prévisions de croissance du Maroc pour cette année à 1,1 %, en forte baisse par rapport à l’estimation précédente de 3 %.

Economie marocaine : croissance de 7,9% en 2021

En 2021, l’économie marocaine a résisté aux chocs exogènes, enregistrant une croissance de 7,9%, après une profonde récession de 7,2% en 2020 liée notamment à la crise...

Maroc : une croissance presque nulle en 2022

Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour le Maroc. Cette année, elle ressort à 0,8 % et devrait passer à 3,6 % en 2023, puis...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Roi Mohammed VI annule toutes les festivités de la fête du Trône

Toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à l’occasion du 23ᵉ Anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI viennent d’être reportées, selon un communiqué du Palais Royal.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.