L’économie marocaine reste solide malgré la guerre en Ukraine

9 mai 2022 - 10h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

L’économie marocaine reste solide malgré les effets de l’invasion de l’Ukraine et la pandémie du Covid-19, car le Maroc dispose d’instruments économiques capables d’absorber les chocs. Toutefois, elle est confrontée à des risques significatifs, selon le Fonds monétaire international (FMI).

Les services du FMI affirment que la résilience de l’économie marocaine devrait se poursuivre malgré les conséquences de la guerre en Ukraine et celles liées au Covid-19. Le royaume est présenté comme un exemple, selon Jihad Azour, directeur Afrique du Nord et Moyen-Orient et Asie centrale au sein du FMI.

Selon le responsable, le Maroc a entamé un certain nombre de réflexions sur des réformes structurelles, telles que la modification du système de protection sociale ou des mesures économiques visant les entreprises publiques. Des réformes qui, selon l’institution financière, vont dans la bonne direction.

A lire : « La guerre en Ukraine rend les choses compliquées », selon Akhannouch

Plus précisément, le royaume a réalisé un meilleur ciblage de l’aide sociale et transformé son économie pour la rendre plus connectée aux valeurs mondiales. Une donnée cruciale qui lui a permis de renforcer sa capacité à absorber les chocs, notamment ceux du Covid-19 et de la guerre en Ukraine et leurs conséquences sur l’économie mondiale, a expliqué le responsable.

Néanmoins, « il faut que le Maroc poursuive ses réformes, maintenir la stabilité dans les finances publiques et continuer à réduire son niveau d’endettement, qui est aujourd’hui sous contrôle », recommande Jihad Azour.

Sujets associés : Politique économique - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Guerre - Ukraine

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Economie marocaine : croissance de 7,9% en 2021

En 2021, l’économie marocaine a résisté aux chocs exogènes, enregistrant une croissance de 7,9%, après une profonde récession de 7,2% en 2020 liée notamment à la crise sanitaire,...

L’économie marocaine se redresse selon le FMI

Fortement touchée par la crise sanitaire, l’économie marocaine a amorcé depuis l’année dernière une relance avec, à la clé, de bonnes prévisions, selon le Fonds Monétaire International...

Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour le Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) a revu ses prévisions de croissance du Maroc pour cette année à 1,1 %, en forte baisse par rapport à l’estimation précédente de 3...

« La guerre en Ukraine rend les choses compliquées », selon Akhannouch

La guerre en Ukraine s’est invitée à l’ouverture de la session parlementaire, notamment en raison de la flambée des prix de plusieurs produits de base. Le RNI, le PAM et l’Istiqlal...

Nous vous recommandons

Politique économique

PLF/ Maroc : la loi sur le tabac mise à jour

La réglementation du tabac brut et manufacturé au Maroc a été mise à jour à travers le projet de loi 66-20. Le projet a été voté par la commission des Finances et des Secteurs productifs, jeudi 12 novembre, juste après l’adoption du projet de loi de finances...

Quel plan de relance pour le Maroc ?

Le Comité de veille économique (CVE) prépare un plan pour la relance de l’économie marocaine. Une réunion par visioconférence a été tenue à cet effet.

Le Luxembourg s’offre une vitrine à Casablanca

Pour renforcer les relations économiques et commerciales entre le Maroc et Luxembourg, l’ouverture d’un bureau de représentation économique dénommé le Luxembourg Trade and Investment Office (LTIO) est prévue à Casablanca. Cette annonce a été faite par le...

Le Maroc va connaitre une reprise post-Covid rapide selon le FMI

Le Maroc est un exemple dans la relance économique post pandémique selon le Fonds monétaire international (FMI). L’institution a salué les différentes politiques mises en œuvre par le royaume pour atténuer les effets de la crise qui a ébranlé l’économie...

Transport touristique : voici le plan d’action des professionnels marocains

L’annonce de la reprise des vols et de la saison touristique estivale ne rassure pas les professionnels du secteur des transports touristiques au Maroc qui espèrent une rapide relance de leurs activités. Tout en appelant le Comité de veille économique à...

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

La sortie de la récession au Maroc devrait se confirmer en 2021

En fonction du niveau de maîtrise de la crise sanitaire liée au Covid-19, la reprise économique au royaume devrait débuter cette année 2021. Cette reprise pourrait atteindre une croissance de 5,3%.

Coronavirus au Maroc : voilà les chiffres du 6 avril

Une forte progression des infections au covid-19 est notée au Maroc, ce lundi à 8 h, avec 92 nouveaux cas recensés depuis hier soir.

Nouveau don d’Abdeslam Ouaddou

L’ex-international marocain, Abdeslam Ouaddou, a fait don de tablettes électroniques aux écoliers de la commune rurale d’Alnif, contraints désormais de suivre les cours depuis leurs domiciles en raison de la pandémie de...

Covid-19 : la capacité litière saturée dans les hôpitaux marocains

Face à la recrudescence des nouvelles contaminations au coronavirus, le Maroc a augmenté sa capacité litière, en quadruplant le nombre de lits en réanimation et en soins intensifs.

Maroc : une pétition pour dire non à la vaccination des enfants contre le Covid-19

Des voix appellent le ministère de la Santé à annuler la vaccination anti-Covid-19 élargie aux enfants âgés de 12 à 17 ans. « Non à la vaccination des enfants au Maroc et dans le monde », c’est sous cet appel que la campagne a été lancée en ligne et reçoit déjà...

Guerre

L’économie marocaine reste solide malgré la guerre en Ukraine

L’économie marocaine reste solide malgré les effets de l’invasion de l’Ukraine et la pandémie du Covid-19, car le Maroc dispose d’instruments économiques capables d’absorber les chocs. Toutefois, elle est confrontée à des risques significatifs, selon le Fonds...

Rajae Maouane accusée d’incitation à la « haine antisémite »

La Ligue Belge contre l’Antisémitisme (LBCA) a accusé mercredi, la Belge d’origine marocaine Rajae Maouane, d’incitation à la « haine antisémite » pour avoir partagé une photo accompagnée d’une chanson à propos du conflit israélo-palestinien. Faux ! rétorque la...

Engrais : le Brésil demande l’aide du Maroc

Afin de réduire sa dépendance aux importations suite au conflit Russo-Ukrainien, le Brésil a sollicité par le Maroc, pour assurer son approvisionnement en engrais.

Mesures contre le blé en Russie : le Maroc doit-il s’inquiéter ?

Afin d’éviter les pénuries et la hausse des prix du blé, la Russie a décidé d’appliquer des restrictions aux exportations vers quatre républiques ex-soviétiques. Le Maroc doit-il craindre pour son approvisionnement ...

Guerre en Ukraine : quel impact pour l’économie marocaine ?

Le Maroc devrait inévitablement ressentir l’impact du conflit entre deux de ses partenaires commerciaux importants que sont la Russie et l’Ukraine. Les mesures immédiates prises par le gouvernement pourraient montrer leur limite si la guerre...

Ukraine

Le Maroc n’a pas fourni d’avocat à Brahim Saadoun

Le gouvernement de Donetsk a affirmé avoir commis d’office des avocats pour assurer la défense des combattants marocains et britanniques pro-Ukraine, condamnés à mort.

Guerre en Ukraine : le Maroc inquiet

Le Maroc suit avec inquiétude l’évolution de la situation entre la Russie et l’Ukraine, a indiqué, samedi, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à...

Arrestation de deux médecins pour extorsion visant des étudiants marocains en Ukraine

Après l’arrestation et l’extradition par les autorités roumaines du cerveau d’une bande criminelle impliquée dans la traite d’êtres humains dont les victimes sont des étudiants marocains en Ukraine, la brigade antigang de Rabat a réussi à interpeller deux...

Aéroport de Tanger : arrivée de la première vague d’étudiants en Ukraine

En raison des tensions en Ukraine, quelque 99 étudiants marocains ont été rapatriés au Maroc, mardi, via l’aéroport international de Tanger.

Le Maroc aurait-il abandonné Brahim Saadoun à son sort ?

Brahim Saadoun a-t-il été abandonné à son sort ? Les dernières déclarations du président de la république autoproclamée de Donetsk, Denis Vladimirovitch Pouchiline en donnent l’impression.