« L’effrayante » expérience d’une drag queen irlandaise au Maroc

2 février 2022 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

La drag queen nord-irlandaise de Belfast, Blu Hydrangea (Joshua Cargill à l’état civil), raconte son « effrayante expérience » au Maroc, où son groupe musical The Frock Destroyers s’était rendu dans le cadre d’une tournée.

Blu Hydrangea, 25 ans et son groupe étaient en tournée au Maroc l’année dernière. Une tournée que la star de RuPaul’s Drag Race n’oubliera pas de si tôt. Elle dit avoir été ébranlée après une rencontre “effrayante” avec les services de sécurité de l’aéroport du Maroc, un pays où l’homosexualité est interdite. La native de Belfast a emballé une “énorme” paire de seins en silicone bagage à main, qu’elle devait utiliser pour sa performance.

À lire : Le Maroc, pays à éviter pour les homosexuels

« J’avais ces énormes seins en silicone qui étaient trop lourds pour ma valise parce que c’était plein. Alors je les ai mis dans mon bagage à main. Il ne m’est pas vraiment venu à l’esprit que cela devrait passer par des scanners ouverts par les agents de sécurité, donc j’ai essentiellement envoyé mes énormes s**s et ils ont été signalés », raconte à MailOnline Blu Hydrangea. « L’agent de contrôle a ouvert le sac, a serré un s**, l’a fermé[…]. Mais honnêtement, j’avais terriblement peur parce que nous avons eu un choc culturel fou au Maroc », a-t-elle poursuivi.

À lire : Fuyant la persécution au Maroc, un Marocain se dit victime d’homophobie au Royaume-Uni

Pour elle, le Maroc est « un endroit magnifique », mais l’expérience vécue est digne « d’un film d’horreur. « C’était fou, nous ne pouvions pas marcher en vêtements drag queen ou flamboyants, donc la personne qui nous avait réservé devait nous transférer partout. « Surtout être avec Baga [Chipz] et Divina [de Campo], qui a un mohawk et porte des vêtements arc-en-ciel, c’était à peine discret […]. »

Au Maroc, l’homosexualité est sévèrement punie par la loi, notamment le Code pénal en son article 489. Les contrevenants sont passibles d’une peine d’emprisonnement de six mois à plusieurs années et d’une amende de 120 dirhams (12 dollars) à 1 200 (120 dollars).

Sujets associés : Musique - Irlande - Homosexualité Maroc

Aller plus loin

Maroc : il va porter plainte pour homophobie et se retrouve en prison

La condamnation à 4 mois de prison de l’artiste Abdelatif Nhaila fait polémique, surtout au sein des groupes de défense des libertés individuelles. En allant porter plainte pour...

Maroc : suicide homosexuel après la publication de ses photos

La communauté LGBT marocaine se dit victime d’un lynchage sur les réseaux sociaux en cette période de confinement et organise une contre-attaque. Elle s’apprête à lancer une...

Fuyant la persécution au Maroc, un Marocain se dit victime d’homophobie au Royaume-Uni

Alors qu’il avait fui le Maroc par crainte d’être persécuté en raison de son orientation sexuelle, Abderrahim El Habachi dit endurer plus d’homophobie au Royaume-Uni. Sa demande...

Le Maroc, pays à éviter pour les homosexuels

Le magazine Forbes a indiqué, dans un rapport mis en ligne le mardi 23 mars, que le Maroc n’est pas une destination sûre pour les membres de la communauté LGBTQ.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’artiste Jaouad Alloul évoque son homosexualité et ses extravagances

Dans une interview, Jaouad Alloul, artiste pluridisciplinaire et entrepreneur créatif autodidacte d’origine marocaine, s’est livré comme jamais sur son nouvel album, sa crise conjugale et son rêve.

Samira Said dévoile le titre de son nouveau single

La chanteuse et compositrice marocaine Samira Saïd s’apprête à sortir un nouvel opus intitulé “Moushtalak”. D’ores et déjà, ses fans ont eu droit à un avant-goût.

"YouTube", l’autre source de revenus des artistes marocains

De nombreux artistes marocains se tournent vers la plateforme YouTube qui est devenu un moyen pour eux de gagner de l’argent et d’éviter la marginalisation.

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.

Des conseils pour les LGBT désireux de se rendre au Maroc

Habituée des voyages, une lesbienne prodigue des conseils sécurité aux membres de la communauté LGBT désireux de voyager au Maroc et dans d’autres pays comme la Russie.

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Taxe musique et télévision : Les restaurateurs et cafetiers marocains se révoltent

En plein bras de fer avec le Bureau marocain du droit d’auteur (BMDA), les propriétaires de cafés et restaurants au Maroc ont décidé de porter l’affaire devant la justice. Ils réfutent les demandes de redevance émises par le BMDA, affirmant qu’elles ne...

Maroc : un roman sur l’homosexualité censuré, devient un best-seller

Le livre de l’écrivaine marocaine Fatima Ezzahra Amezgar, « Journal d’une lesbienne », a été retiré du Salon international du livre et de l’édition qui s’est tenu en juin à Rabat au Maroc, un pays où l’homosexualité n’est pas tolérée. La nouvelle a...

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi en deuil

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi vient d’annoncer une triste nouvelle dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Qui sont les représentants du Maroc aux AFRIMA 2022 ?

En tout, quatre artistes marocains sont nominés dans plusieurs catégories aux Africa Music Awards (AFRIMA) qui se tiendront du 8 au 11 décembre 2022.