Énergie verte : l’Allemagne promet d’investir davantage au Maroc

22 novembre 2023 - 17h00 - Economie - Ecrit par : S.A

L’Allemagne s’engage à débloquer des fonds pour soutenir des projets liés aux énergies renouvelables au Maroc et dans d’autres pays africains jusqu’en 2030.

Une annonce importante à Berlin en marge du « G20 compact with Africa », un sommet dédié à la promotion des investissements en Afrique. Le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré lundi que son pays investira 4 milliards d’euros dans des projets d’énergie verte en Afrique jusqu’en 2030. Il n’a toutefois pas mentionné de projets spécifiques. Aussi, a-t-il assuré que les matériaux utilisés dans les énergies vertes devraient être transformés dans les pays africains d’où ils proviennent. « Cela crée des emplois et de la prospérité dans ces pays, a ajouté le haut responsable allemand. Et l’industrie allemande bénéficie de fournisseurs fiables.

À lire :Une entreprise allemande investit dans le câble sous-marin Maroc-Royaume-Uni

La forte poussée des investissements chinois dans les économies du continent africain s’est invitée dans les débats. « La Chine a peut-être été plus audacieuse, elle a peut-être une plus grande vision et elle a peut-être mis sa foi dans le potentiel de l’Afrique », a déclaré Moussa Faki, président de la Commission de l’Union africaine, précisant que le continent africain est ouvert à différents partenariats. Et d’ajouter : « Notre souhait est que vous nous fassiez confiance, que nous imposions moins de conditions et que nous les créions ensemble […] Améliorer la gouvernance, c’est notre responsabilité. […] »

À lire :Energie verte : la presse allemande encense le Maroc

Lancée par l’Allemagne lors de sa présidence du Groupe des 20 nations les plus riches et les plus développées, « G20 compact with Africa » vise à améliorer les conditions économiques des pays participants afin de les rendre plus attrayants pour les investissements privés étrangers. Les pays membres du Pacte du G20 sont le Maroc, la Tunisie, l’Égypte, le Sénégal, la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, le Rwanda, la République démocratique du Congo et l’Éthiopie, fait savoir l’agence de presse allemande DPA. « L’Afrique est notre partenaire de choix lorsqu’il s’agit d’intensifier nos relations économiques et de progresser ensemble vers un avenir climatiquement neutre », a indiqué Scholz.

Sujets associés : Allemagne - Energie solaire

Aller plus loin

Des chercheurs marocains révolutionnent l’isolation des habitations

Des chercheurs marocains des Universités Moulay-Ismail de Meknès et de Rabat ont développé une nouvelle méthode d’isolation des habitations. Celle-ci est écologique et surtout...

Une entreprise allemande investit dans le câble sous-marin Maroc-Royaume-Uni

Conenergy, opérateur allemand spécialiste en matière de services énergétiques, annonce des investissements dans le projet électrique maroco-britannique qui fournirait de...

Découverte au Maroc d’une nouvelle source d’énergie propre

En valorisant les déchets de l’huile d’olives, des chercheurs marocains ont réussi à produire un carburant propre. Un progrès significatif pour le Maroc qui entend porter sa...

Energie verte : la presse allemande encense le Maroc

Les prouesses réalisées par le Maroc en matière d’énergies renouvelables, séduisent au-delà de ses frontières. En témoigne une publication du journal allemand Die Welt, qui...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, nouveau leader mondial des énergies renouvelables ?

Le Maroc se positionne en leader mondial des énergies renouvelables. C’est du moins ce qu’affirme le think tank Policy Center for the New South (PCNS).

L’OCP décroche un gros financement pour ses projets solaires

Le plan ambitieux de l’OCP visant à alimenter l’ensemble de ses installations industrielles en énergie verte d’ici 2027 prend forme. Le géant marocain des engrais a décroché un gros financement.

Le Maroc peut-il résoudre la crise énergétique de l’Europe ?

Le Maroc ambitionne de produire 52 % de son énergie à partir de sources renouvelables d’ici à 2030 pour en exporter une grande partie vers l’Europe par le biais de câbles sous-marins. Va-t-il prioriser l’exportation au détriment de la satisfaction de...

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

Energies renouvelables : le renforcement de la coopération internationale, une priorité pour le Maroc

L’Agence marocaine de l’énergie durable (MASEN) œuvre pour le renforcement de sa coopération dans le domaine des énergies renouvelables. Dans ce sens, elle a récemment signé deux mémorandums d’entente (MoU) avec respectivement l’Institut coréen de...

Le soleil marocain va alimenter en énergie 7 millions de familles britanniques

Le Maroc va fournir de l’énergie solaire et éolienne au Royaume-Uni via un câble sous-marin dans le cadre du projet «  Xlinks  » qui devrait impacter à terme 7 millions de familles britanniques.

Centrale de Ouarzazate : les dégâts déjà réparés suite au séisme

Le ministère marocain de l’Énergie a assuré que les infrastructures énergétiques n’ont subi aucun dommage lors du séisme d’Al Haouz, à l’exception de la centrale solaire de Ouarzazate où des dégâts « mineurs » ont été constatés et déjà réparés.

Découverte au Maroc d’une nouvelle source d’énergie propre

En valorisant les déchets de l’huile d’olives, des chercheurs marocains ont réussi à produire un carburant propre. Un progrès significatif pour le Maroc qui entend porter sa capacité de production d’énergies renouvelables à 52 % du mix énergétique...

« Le Maroc peut décarboner l’économie européenne »

Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’évaluation des Politiques publiques affirme que le Maroc est capable de décarboner l’économie européenne.