Le Maroc, futur géant de l’hydrogène ?

22 septembre 2023 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Maroc maintient son ambition, celle de porter la part des énergies renouvelables à plus de 52 % en 2030. Il mise sur un investissement d’un à deux milliards par an de dollars par an .

Lors d’une séance plénière intitulée « L’hydrogène vert et la route vers la COP28 », organisée mardi à Marrakech dans le cadre de la troisième édition du Sommet mondial Power-to-X, qui réunit plus de 1 000 participants et 170 experts internationaux, qui partagent leur expertise dans le cadre de 35 sessions scientifiques et de cinq événements parallèles, Leila Benali, ministre marocaine de la Transition énergétique et du développement durable, a mis l’accent sur l’importance de tripler les investissements annuels dans les énergies renouvelables, afin de préparer une future économie basée sur l’hydrogène vert, fait savoir Alsharq Al-Awsat. Le souhait de son pays, dira-t-elle, c’est d’investir en partenariat avec le secteur privé, entre un et deux milliards de dollars par an, de manière constante, afin de construire un modèle social et économique plus fort et d’accélérer la transition énergétique.

À lire :Hydrogène vert : Le Maroc futur champion, l’Espagne dépassée

La ministre estime que l’hydrogène vert pourrait constituer une solution efficace pour décarboner le secteur de l’énergie, en particulier à la lumière de la consommation élevée d’énergie. Aussi, a-t-elle souligné la nécessité de « suivre une approche pratique pour atteindre nos objectifs, y compris la satisfaction de 52 pour cent de nos besoins énergétiques à partir de sources d’énergie renouvelables d’ici 2030 ». Faisant remarquer que le Maroc a acquis une grande expérience dans le domaine des énergies renouvelables et qu’il possède d’importantes qualifications dans ce domaine, Benali a souligné le potentiel solaire exceptionnel dans plusieurs régions du pays, ainsi que la stabilité politique et juridique, grâce à un environnement favorable aux investisseurs et à des partenariats avancés avec l’Union européenne.

À lire :Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire


« L’hydrogène vert sera essentiel à la décarbonation de nos économies et le Maroc est un partenaire naturel pour ce nouveau marché, grâce à ses importantes ressources énergétiques, à sa proximité avec l’Europe et aux liens d’amitié et de coopération qui se sont développés à tous les niveaux gouvernementaux, entrepreneuriaux, sociétaux et humanitaires », a déclaré pour sa part l’ambassadrice de l’UE au Maroc, Patricia Llombart Cussac.

Sujets associés : Marrakech - Investissement - Energie solaire - Leila Benali

Aller plus loin

Energies renouvelables : le renforcement de la coopération internationale, une priorité pour le Maroc

L’Agence marocaine de l’énergie durable (MASEN) œuvre pour le renforcement de sa coopération dans le domaine des énergies renouvelables. Dans ce sens, elle a récemment signé...

Hydrogène vert : Le Maroc futur champion, l’Espagne dépassée

Le Maroc pourrait dépasser l’Espagne et devenir d’ici 2050 le plus grand fournisseur d’hydrogène vert de l’Europe, selon une récente étude commanditée par la Commission européenne.

Énergies renouvelables : le Maroc veut fournir l’Europe d’ici 2030

Le Maroc ambitionne d’atteindre l’autonomie énergétique avec la production des énergies renouvelables d’ici 2030 et de vendre l’énergie surproduite à l’Europe qui est à la...

Le Maroc, nouveau leader mondial des énergies renouvelables ?

Le Maroc se positionne en leader mondial des énergies renouvelables. C’est du moins ce qu’affirme le think tank Policy Center for the New South (PCNS).

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, un des pays les plus attractifs pour les investisseurs

Dans le dernier rapport publié par l’Institut royal des études stratégiques (IRES), le Maroc est considéré comme l’un des pays les plus attractifs pour faire des affaires.

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

Le Groupe Bel cède ses parts dans Safilait

Le groupe laitier français Bel Group, actionnaire majoritaire dans la société marocaine Safilait, a annoncé la cession de ses parts à l’acteur laitier polonais Polmlek. Le montant de la transaction n’est pas connu.

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Le Maroc veut devenir une « destination pour les énergies renouvelables »

Le Maroc ambitionne de devenir une « destination pour les énergies renouvelables ». Dans ce sens, une bagatelle de 5,2 milliards de dollars dans des projets d’énergie solaire a été injectée dans le secteur.

Le Maroc va augmenter la capacité de plusieurs aéroports

Dans le cadre de son plan d’investissement dénommé Envol 2025, l’Office national des aéroports (ONDA) a lancé plusieurs projets pour soutenir la croissance de l’activité des aéroports de Marrakech, d’Agadir et de Tanger. À terme, ces travaux...

Découverte au Maroc d’une nouvelle source d’énergie propre

En valorisant les déchets de l’huile d’olives, des chercheurs marocains ont réussi à produire un carburant propre. Un progrès significatif pour le Maroc qui entend porter sa capacité de production d’énergies renouvelables à 52 % du mix énergétique...

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Le groupe Thalès renforce sa présence au Maroc, près de 150 emplois à terme

Le groupe français Thalès, spécialiste mondial de cybersécurité, va renforcer sa présence au Maroc à travers un nouvel investissement d’une valeur de plus de 350 millions de dirhams dédié au secteur de l’outsourcing.

Transition énergétique : le Maroc sur la bonne voie

Dans un contexte difficile marqué par la crise énergétique et la flambée des prix, le Maroc est passé à la vitesse supérieure sur son chantier de la transition énergétique. Grâce à sa politique axée sur l’investissement privé dans le secteur, le...